IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM


Affichage des résultats 1 à 3 sur 3
Share |

Discussion: Le PDG d’Orascom-Djezzy Algérie, M. Hassan Kabbani, invité du Forum d’El Moudjahid

  1. #1
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Le PDG d’Orascom-Djezzy Algérie, M. Hassan Kabbani, invité du Forum d’El Moudjahid

    Le PDG d’Orascom-Djezzy Algérie, M. Hassan Kabbani, invité du Forum d’El Moudjahid
    “Aucune hésitation à investir en Algérie”

    Le :mardi 22 janvier 2008

    Cliquer ici pour agrandir

    Le Centre de presse d’El Moudjahid a reçu, hier, le président-directeur général d’Orascom Djezzy Algérie, M. Hassan Kabbani, dans le cadre d’une conférence-débat portant sur les activités du groupe, sa politique d’intégration dans le tissu économique algérien et sur le marché des télécommunications, les perspectives d’évolution du groupe.
    Pour le PDG d’Orascom Djezzy Algérien, le groupe Orascom, à travers le monde, c’est 100 millions d’abonnés, l’existence de plusieurs branches, une présence en Egypte, siège de la maison mère, en Algérie, au Pakistan, au Bangladesh, en Italie et en Grèce. Il y a un énorme potentiel de croissance pour le groupe à travers les pays où il est présent. Orascom Djezzy Algérie c’est aujourd’hui 13 millions d’abonnés après six années d’activités. C’est une performance en si peu de temps, note le premier responsable d’Orascom Djezzy Algérie.

    Capacités pour accroître
    les activités en Algérie


    Nous avons les capacités d’accroître et élargir notre activité après 6 années d’intervention sur la téléphonie mobile. C’est le moment de faire le point sur cette expérience, relève M. Hassan Kabbani, qui estime que pour l’Algérie afin d’assurer son développement et aussi de recevoir aussi de l’argent à travers l’ouverture du secteur des télécommunications et d’autres secteurs d’activité, Orascom Djezzy Algérie a une infrastructure à la pointe de la technologie dans le domaine de la téléphonie. On ne peut qu’être fiers de cet acquis, affirme le PDG du groupe. Il s’agit d’une infrastructure qui ouvre d’immenses champs d’exploitation pour notre clientèle, opérateurs et abonnés.
    M. Hassan Kabbani rappelle que dans le passé, il y avait des difficultés à aller à la téléphonie mobile, mais aujourd’hui tout cela est abordable pour tous les usagers. Aujourd’hui en Algérie, cela occupe la première place en termes de télé densité en Afrique. Le développement de la technologie a déteint de façon favorable sur l’emploi en Algérie, emploi direct et indirect.

    35.000 à 45.000
    opportunités de travail


    3.700 personnes sont utilisées par Orascom Djezzy Algérie. Il y a 35.000 à 45.000 opportunités de travail ou création d’emplois de façon indirecte. On ne peut oublier qu’il y a beaucoup d’activités qui sont liées à notre activité, banques, installateurs, l’information, etc.
    Concernant le volet formation, M. Hassan Kabbani note que tous les ingénieurs ont une expérience dans le domaine. Ils peuvent être comparés à leurs collègues dans le monde, parce qu’ils justifient des mêmes compétences. Pour le PDG d’Orascom Djezzy Algérien, l’accessibilité de la téléphonie est un coup de pouce pour l’économie algérienne. L’orateur a rappelé aussi les contributions importantes qui sont versées à la trésorerie générale du pays de façon directe et indirecte par l’activité de la téléphonie mobile. M. Hassan Kabbani relève que l’ouverture du secteur profite aussi à l’opérateur historique étatique qui améliore aujourd’hui ses performances. Bien sûr, affirme le PDG d’Orascom Djezzy Algérie, le plus grand gagnant c’est le consommateur qui a présentement l’embarras du choix et peut faire le meilleur choix pour la meilleure offre et le meilleur avantage venant des opérateurs.

    La situation positive
    du secteur des télécoms peut se généraliser à d’autres secteurs


    Pour M. Hassan Kabbani, le client est roi. Il peut faire son choix. Le premier responsable d’Orascom Djezzy Algérie formule le souhait que les retombées positives sur le secteur des télécommunications peuvent également se retrouver dans les autres secteurs de l’activité économique.
    Concernant la contribution d’Orascom Djezzy Algérie à la trésorerie générale du pays, le total des contributions s’élèvent à 120 milliards de dinars (55 milliards de dinars au titre de la licence et 66 milliards de dinars au titre des contributions liées à l’activité commerciale). M. Hassan Kabbani note que la présence d’Orascom Djezzy Algérie dans le pays est une bonne opération. On est partenaire de l’Etat algérien et un important contributeur à la trésorerie générale algérienne.
    Les retombées sont aussi au niveau de la télédensité, c’est aussi plus de partenariats public-privé. Nous avons une présence et un réseau qui couvrent une grande partie du pays. pour le P DG du groupe, Orascom Djezzy Algérie est devenu l’opérateur préféré du consommateur, non seulement pour la téléphonie GSM mais aussi par le nombre d’abonnés. Le PDG d’Orascom Djezzy Algérie relève que son groupe est parmi les rares opérateurs privés à avoir investi dans le câble optique sous-marin avec l’Europe. C’est un câble qui donne plus de capacités avec l’extérieur et sécurise le réseau, assure qualité et réduction des coûts.
    M. Hassan Kabbani affirme que le groupe est intéressé de développer d’autres activités, notamment dans l’ISP. Orascom Djezzy Algérie est prêt à le faire, relève son président-directeur général, qui affirme n’attendre que la disponibilité de l’Autorité de régulation, liée à la téléphonie.

    Aucune hésitation
    à investir en Algérie pour Djezzy


    M. Hassan Kabbani relève que le groupe n’a pas hésité à investir en Algérie, qu’il a considéré cet engagement comme étant d’une grande importance, étant persuadé que l’Algérie avait un grand potentiel. Le président-directeur général d’Orascom djezzy Algérie saisit l’occasion pour inviter d’autres opérateurs à venir investir en Algérie et dans tous les secteurs d’activités qui présentent beaucoup d’opportunités.
    L’Algérie, relève M. Hassan Kabbani, présente beaucoup d’avantages. Il y a beaucoup d’opportunités. L’Algérie va continuer à avancer, note l’orateur.
    S’agissant du groupe, il a réussi à attirer les ressources financières, techniques et humaines nécessaires qui ont permis un déploiement rapide et nous permettent de présenter des offres innovantes, Orascom Djezzy a également pu établir des relations de confiance et nous adapter à la concurrence.
    M. Hassan Kabbani rappelle que lorsque les banques n’étaient pas prêtes à nous financer, on a fait le nécessaire pour lancer nos opérations. On a été à la hauteur de la responsabilité et de la confiance placée en nous par les usagers.
    Pour l’orateur, le savoir-faire d’un opérateur est un élément important dans la stratégie d’attaque d’un marché.
    M. Hassan Kabbani souligne que l’opérateur n’est pas producteur de technologie, mais qu’il est lui aussi consommateur de technologie.
    Pour l’opérateur, l’essentiel est d’avoir cette technologie et la mettre au service du consommateur. C’est cela le métier d’un opérateur, souligne le PDG du groupe, c’est mettre la technologie à la disposition du consommateur.

    Nous sommes entourés
    de technologie


    Aujourd’hui, nous sommes entourés de technologie, note M. Hassan Kabbani. Même les personnes, qui étaient loin de la technologie, se rapprochent d’elle à travers les facilités d’accès. C’est un savoir-faire et c’est à l’opérateur de rendre possible cette accessibilité.
    L’orateur relève qu’en Europe, les consommateurs ont à leur disposition des moyens technologiques sophistiqués et qu’à un moment il devenait difficile de tout digérer.
    Notre mission est d’accompagner le consommateur, lui permettre d’évoluer.
    C’est comme cela qu’on construit la relation de confiance. Orascom Djezzy Algérie a su comment offrir des solutions aux entreprises et aux particuliers.
    On a su comment gérer notre croissance, relève l’orateur. Il a fallu développer tout un savoir-faire. Comment gérer la capacité d’un réseau pour pouvoir réguler tous les trafics, c’est une tâche qui n’est pas évidente.
    M. Hassan Kabbani a aussi évoqué le rôle d’entreprise citoyenne, aujourd’hui, son groupe en Algérie facilite les facteurs qui ont présidé à la réussite de l’entreprise.
    Concernant les infrastructures, Orascom Djezzy Algérie dispose d’un réseau de transmissions très important. Il s’agit d’une infrastructure qui permet la liaison entre les différentes régions du pays. C’est un réseau énorme. On est sollicité par d’autres opérateurs dans beaucoup d’activités économiques pour l’utilisation de ce réseau, souligne l’orateur.

    Des indicateurs
    de qualité qui attestent des groupes de performance


    M. Hassan Kabbani a aussi évoqué les indicateurs de qualité du réseau Djezzy. Les taux d’échec d’appel sont inférieurs à 3%, les interruptions d’appel ne dépassent pas 2%. Ces indices sont parmi les meilleurs sur le plan international.
    S’agissant des activités commerciales du groupe, le PDG d’Orascom Djezzy Algérie a relevé les points positifs d’une stratégie qui s’est mise en place pour offrir le meilleur produit et répondre au maximum des besoins ressentis ou déclarés.
    Il y a aussi une politique marketing qui a pour fonction de doper la demande (programme de fidélité, offre cumulée de points, assistance aux taxiphones, etc).
    Il y a un bouquet de services, relève l’orateur, qui est mis à la disposition du consommateur. Le PDG du groupe cite le lancement de l’opération «flexy» qui a eu un grand succès auprès du public qui a été intégrée au niveau du langage dans d’autres types d’activités.
    Les autres opérateurs ont également suivi, note M. Hassan Kabbani.

  2. #2
    salimdz Visiteurs

    Par défaut suite

    Recevoir des SMS
    pendant les voyages aériens, c’est possible


    L’orateur a évoqué aussi le crédit SOS, l’appel sur des bogs, autant d’opérations qui sont lancées par Djezzy. Concernant cette dernière opération, elle a permis la signature de conventions notamment avec Air France, opération qui permet de recevoir des SMS pendant les voyages, M. Hassan Kabbani a parlé aussi de partenariats engagés avec les distributeurs de sept partenaires nationaux et de 20 millions de transactions par mois. Il a aussi relevé l’existence de 71 centres de services présents dans les 48 wilayas. 400 conseils clientèles, un centre d’appels à l’écoute 24h/24 et 7j/7 avec 1.000 visites reçues par jour. M. Hassan Kabbani a aussi évoqué l’opération qui va être lancée le 23 février prochain et qui fera passer à 10 chiffres les numéros d’appels.

    L’ouverture du capital est possible, mais il faut
    un marché boursier


    Dans le débat, le PDG d’Orascom Djezzy Algérie a répondu aux interrogations de l’assistance. Concernant l’éventualité d’une ouverture d’Orascom Djezzy Algérie au capital extérieur, l’orateur a relevé que cette éventualité ne pouvait être envisagée ou évoquée que si le marché boursier en Algérie devenait fonctionnel. Orascom est un groupe coté en Bourse, rappelle l’orateur et il y a des normes à respecter. Quand l’opportunité se présentera en Algérie, avec la mise en route d’un marché boursier, l’éventualité sera étudiée par les responsables du groupe.
    S’agissant du montant des investissements consentis par le groupe Orascom dans le monde, ce sont 18 milliards de dollars qui sont annoncés. Beaucoup de partenaires veulent s’associer à Orascom, affirme M. Hassan Kabbani qui ajoute qu’il n’y a pas de perspective de vente du groupe. A propos d’Orascom Ciment Compagny, Orascom est devenu deuxième actionnaire du groupe Lafarge.

    Une très belle expérience dans la présence du groupe en Algérie

    A propos de l’expérience Djezzy en Algérie, le groupe a une très belle expérience en Algérie. Il a de bonnes perspectives pour élargir ses investissements et investir dans des créneaux qui peuvent être porteurs dans l’industrie, le tourisme, la pétrochimie. Lorsque les possibilités se présenteront, nous les exploiterons, affirme l’orateur, qui relève qu’Orascom Djezzy Algérie est une entreprise pionnière en Algérie. Il y a de nouvelles structures pour le groupe en Algérie qui adapte ainsi son activité à l’évolution du marché avec de nouveaux projets aussi.
    Concernant le passage à 10 chiffres de la numérotation téléphonique mobile, le PDG du groupe, à une question sur l’éventuelle baisse du trafic au lancement de l’opération, affirme qu’il n’y aura pas nécessairement de baisse de trafic, mais il s’agit d’un passage obligatoire. L’ARTP, l’Autorité de régulation, a épuisé tous ses stocks de numérotation qui oblige au passage à 10 chiffres.

    Le passage
    à la numérotation de 10 chiffres est pris en charge


    M. Hassan Kabbani a rassuré son auditoire en affirmant que l’on allait tout faire pour rendre ce passage assez facile. Des programmes ont été développés pour faciliter à nos abonnés ce passage. Cela étant, l’orateur relève que l’Algérie n’est pas le seul pays où une telle décision a été prise. A propos de contribution à la fiscalité du groupe, le PDG d’Orascom Djezzy Algérie a parlé de presque 1,5 milliard de dinars versés au titre des impôts, à l’Autorité de régulation pour l’utilisation des fréquences, le versement du prix de la licence. Dans ce calcul, l’année 2007 n’est pas comptabilisée. Le PDG du groupe revenant sur le passage à 10 chiffres rappelle que pour mieux comprendre cette opération de passage, les abonnés peuvent s’adresser au service clientèle de Djezzy. Il faut savoir que vingt (20) millions de personnes seront concernées par cette opération. Cela ne peut pas se faire facilement pour tout le monde, mais la garantie d’assistance est assurée. Concernant le réinvestissement, le PDG du groupe relève qu’il faut distinguer entre notre chiffre d’affaires, dit-il, la contribution au Trésor algérien, et voir après l’exercice tout le net et le résultat d’exploitation. C’est après cela qu’il peut y avoir décision des actionnaires pour éventuellement déterminer une opération de réinvestissement de bénéfices.
    Nos chiffres sont donnés en consolidation de bilan, affirme M. Hassan Kabbani. Pour des raisons stratégiques, l’on ne peut pas donner d’informations parce que cela touche le niveau de nos investissements, ajoute le PDG du groupe.

    400 millions de dinars en résultat net pour 2006

    En 2006, le résultat net a été de 400 millions de dinars. Concernant les bilans, ils sont présentés aux autorités concernées avec toute la transparence requise, affirme l’orateur. S’agissant de l’investissement en Algérie, M. Hassan Kabbani affirme que l’Algérie présente de nombreux avantages à l’investissement. Il y a certaines contraintes à lever notamment du point de vue réglementaire qui a besoin de plus de flexibilité et un secteur financier et bancaire qui a besoin de s’ouvrir davantage.

    Une offre qui présente
    de nombreux avantages


    A propos de l’offre Djezzy, le PDG du groupe, répondant à une question en ce sens, relève que l’offre présentée par son groupe présente de nombreux avantages. C’est comme cela, dit-il, que nous avons pu établir une relation de confiance avec notre clientèle. En matière de couverture de tarification, de communication, de qualité de l’offre, la mise à disposition de la clientèle des derniers procédés du service dû au client, ce sont là autant d’éléments qui permettent de dire aujourd’hui que l’offre Djezzy est réellement attractive et à la hauteur de la confiance qui nous est accordée par nos abonnés. Le PDG d’Orascom Djezzy Algérie y ajoute le programme de fidélité auquel le groupe attache beaucoup d’importance pour sa promotion, dit-il. L’ensemble des éléments de cette politique continuera à être développé, précise M. Hassan Kabbani qui relève que Djezzy a beaucoup d’offres en service ou susceptibles d’être lancées.

    Les post-payés ont
    été les plus privilégiés


    Pour l’orateur, les post-payés ont été les plus privilégiés. Ils ont eu les meilleurs avantages. Plusieurs offres sont sur le marché qui répondent aux besoins des utilisateurs. S’agissant de rentabilité, suite à une question, M. Hassan Kabbani note qu’Orascom Djezzy Algérie est une entreprise très rentable, notamment depuis le lancement de la deuxième licence. Le PDG du groupe affirme en retirer une grande fierté. M. Hassan Kabbani relève que lorsqu’un opérateur veut réaliser un grand projet, il doit se soucier de sa rentabilité. Il faut encourager la réussite, une fois la rentabilité assurée. C’est comme cela, affirme l’orateur, que l’on peut encourager et inciter d’autres opérateurs à investir le marché.

    Les distributeurs sont tenus au respect de leurs engagements avec le groupe

    A propos d’une question sur l’informel, l’orateur relève que certains intervenants dans la chaîne de commercialisation ne veulent pas emprunter le chemin normal. Or, il y a des règles qu’il faut impérativement respecter. Djezzy qui est partenaire avec l’Etat algérien exige le respect de ces règles pour tous ceux qui sont en relation d’affaires avec le groupe. Le distributeur de produits Djezzy doit respecter absolument la réglementation édictée par les autorités et répercutée par Djezzy. Il en va de notre réputation et de notre renommée, relève M. Hassan Kabbani. Dans le cas contraire, il y a rupture du contrat. Le distributeur perdra beaucoup à ne pas respecter la réglementation, ajoute l’orateur.

    La technologie du 3G doit répondre à une nécessité

    A propos de la technologie du 3G, l’orateur répondant à une question souligne que lorsqu’on parle de nouvelles technologies, il y a confusion entre la technologie et ce qu’on peut en faire. La 3G, on peut l’acquérir mais il faudrait savoir ce qu’on peut en faire. S’agissant du contexte algérien et de l’utilisation de cette technologie, ce contexte n’est pas prêt encore. Il nous faut savoir par ailleurs quels sont les plans des autorités concernant la mise en route de cette technologie et le cadre d’évolution qui est tracé. C’est un investissement nouveau.
    Tout le réseau doit passer à cette technologie. L’utilisation éventuelle n’est pas claire encore, selon l’orateur, qui ajoute que le 3G ne présente pas d’avantages justifiables aujourd’hui. Ce sera chose possible quand il aura des contenus de valeur, relève M. Hassan Kabbani. Tous les opérateurs ont, selon l’orateur, fait des tests s’il y a un prolongement dans l’intention d’exécution, il faudra attendre alors la réglementation et les conditions posées dans le cadre de la licence qui sera accordée et répondre à la question du contenu et des bouquets à mettre à la disposition des utilisateurs.

    Djezzy ne peut
    pas faire n’importe quoi


    Pour Djezzy, il est clair, relève M. Hassan Kabbani, que l’on ne peut pas faire n’importe quoi, parce qu’il y a un lien de confiance très puissant entre Djezzy et l’utilisateur. A propos d’investissement dans le secteur bancaire pour Djezzy, suite à une question, l’orateur souligne qu’il y a cette intention de Djezzy d’investir dans le secteur bancaire.
    A propos de budget de publicité, le PDG du groupe note que le secteur de la téléphonie mobile touche des entreprises en relation avec la masse. Cela touche, en l’occurrence en Algérie, 20 millions de personnes. Pour le changement de numérotation, il faudra utiliser tous les instruments pour informer.

  3. #3
    salimdz Visiteurs

    Par défaut suite et fin

    Sponsoring
    et entreprise citoyenne


    Le budget publicité et fonction du nombre d’abonnés, 5 dollars par abonné de téléphone mobile, cela représente les plus gros budgets de pub et plus gros annonceur. Le support le plus efficace de publicité demeure le bouquet, on peut ainsi envoyer par SMS en 24h et toucher l’ensemble de la population. Tous les instruments doivent être utilisés en fait pour la satisfaction des besoins des utilisateurs, cela crée un lien entre nous et le consommateur. Les plus sportifs ont par exemple besoin de notre support. Il en est de même pour la promotion du fait culturel et de la défense de l’image de marque de l’Algérie. Il n’est pas question de remplacer bien sûr les autorités dans ce qu’elles ont à faire pour la préservation et la défense de l’image de marque du pays, mais la contribution de l’environnement à son importance. Il permet d’assurer les nécessaires équilibres, Djezzy, on le souhaite, a un rôle à jouer dans le domaine, estime l’orateur.

    Concernant l’internet, il faut rendre, relève M. Hassan Kabbani, l’internet accessible à tout le monde et pas seulement à travers un PC. Il faut l’avoir là où l’on en a besoin. Il faut utiliser pour cela le mobile et il y a aujourd’hui des programmes de qualité Black Berry, on travaille pour le rendre accessible.
    Pour le pré-payé, il faut le faire, mais il y a des autorisations à avoir. Lorsqu’on dit, relève le PDG du groupe, que Djezzy veut être un ISP en Algérie, on doit nous faciliter la tâche et avoir des fréquences pour le faire.
    Il existe encore des contraintes. Concernant le montant des investissements consentis par Djezzy, ils s’élèvent à hauteur de 2,7 milliards de dollars en Algérie à ce jour. C’est une contribution importante au développement économique du pays et à l’ouverture d’un secteur aussi stratégique que peut l’être le secteur des télécommunications, note M. Hassan Kabbani.
    T. M. A.

    source : http://www.elmoudjahid.com/stories.p.../01/22/3952177

Discussions similaires

  1. Vincenzo Nesci, nouveau président exécutif d'Orascom Télécom Algérie "Djezzy"
    Par Hicham dans le forum Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/06/2012, 18h22
  2. Le DG de Djezzy Hassan Kabbani convoqué par l’ARPT
    Par salimdz dans le forum Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/07/2008, 14h52
  3. Les secrets de Djezzy Millenium et la fatwa contre Orascom
    Par riadmega dans le forum Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    Réponses: 8
    Dernier message: 18/04/2008, 15h04
  4. M. Joseph Ged, invité du forum d’El Moudjahid
    Par salimdz dans le forum Opérateurs : Mobilis / Djezzy / Nedjma
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/04/2008, 11h20
  5. Réponses: 0
    Dernier message: 02/03/2008, 18h29

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon