Le vol AH 6027 devant relier Constantine à Alger en cette matinée froide et pluvieuse n’est pas allé très loin. Au moment de donner plein gaz, le Boeing a soudain commencé à déraper pour s’en aller terminer sa course hors piste, après avoir endommagé trois balises.
La panique s’empare du personnel de piste, qui se rend très vite sur place, craignant le pire. Les passagers encore groggy ont été évacués immédiatement et l’avion, ne présentant aucun danger imminent, a été pris en charge par une équipe technique pour évaluer les dégâts. Il s’avère, selon les premiers éléments de l’enquête, qu’un pneu aurait éclaté juste avant que l’avion ne prenne son envol. Le vent soufflant très fort a sans doute poussé l’avion hors piste où il aurait, toujours selon les premières constatations, buté sur une pierre. Tous les passagers du vol AH 6027 sont sortis indemnes de l’accident, de même que les membres d’équipage. Le wali de Constantine s’est déplacé sur les lieux pour s’enquérir des conditions qui ont fait qu’un tel accident survienne au moment où tous les cadres d’Air Algérie étaient à l’écoute du procès d’un des leurs, confondu pour avoir embarqué il y a quelques mois des passagers sur Paris… sans billet !
El Watan