Le torchon brule entre Algérie Telecom et Wataniya Telecom Algérie (WTA). L'opérateur historique de télécommunications reproche à la filiale algérienne de Qatar Telecom (Qtel) de détourner une partie importante du trafic téléphonique émanant de l'étranger et qui est terminé sur le réseau d'Algérie Télécom, privant ainsi le groupe public d'importants gains.

Dans une lettre adressée il y a quelques jours au DG de Wataniya Telecom Algérie, et dont TSA a obtenu une copie qu'elle met à la disposition de ses lecteurs (Consulter la lettre), le PDG d'Algérie Télécom Moussa Benhamadi écrit : « Suite à une analyse des CDRs d'interconnexion avec les opérateurs mobiles, nous avons constaté qu'il y a toujours un trafic important émanant de l'international empruntant les faisceaux nationaux de Wataniya Telecom Algérie qui se termine sur le réseau d'Algérie ».

Autrement dit, le groupe public accuse Nejdma de détournement de communications émanant de l'international à son profit. Un trafic qui représenterait plusieurs centaines de millions de dinars, voire des milliards. Une copie de la lettre a été transmise par Algérie Télécom à l'Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPT).

Dans sa correspondance, M. Benhamadi adresse également un échantillon de données non exhaustives relatives au trafic et à l'interconnexion. Le PDG d'Algérie dit espérer une réponse. « Nous comptons sur votre collaboration, afin d'arrêter définitivement ce type de trafic qui porte préjudice à Algérie Télécom, ou l'acheminer vers des liens dédiés au trafic international », conclut M. Benhamadi dans sa correspondance.

Ce n'est pas la première fois qu'Algérie Télécom saisit la direction de Nedjma dans ce dossier. Dans son courrier, le PDG d'AT rappelle en effet les deux envois précédents : du 28 octobre 2007 et du 17 novembre 2008. Deux correspondances restées sans réponse de la part de la filiale de Qatar Telecom.

Interrogé par TSA à plusieurs reprises par mail et au téléphone, Wataniya Telecom Algérie n'a pas souhaité répondre à nos questions.

Ce document confirme les révélations exclusives de TSA (www.tsa-algerie.com) publiées le 19 octobre 2008 (lire l’article) sur l'importance des détournements des communications internationales. Des détournements qui sont en partie à l'origine des difficultés financières d'Algérie Télécom, car ils privent l'opérateur historique d'importants revenus.