Intel menace les chipsets Nvidia

Mercredi 18 février 2009 à 16:20

Cliquer ici pour agrandir

Le débat s'envenime entre Intel et NVIDIA. NVIDIA vient de publier un communiqué de presse en réponse à un dépôt de plainte fait par Intel. Le géant bleu prétend que la licence souscrite par le caméléon vert pour utiliser le bus des processeurs Core n'est plus applicable pour les futurs processeurs Intel intégrant un contrôleur graphique, autrement dit les Clarkdale et Arrandale (cf. En 2010, Intel abandonnera les quad core !).

Nvidia a obtenu cette licence en 2004 et Intel souhaite donc y mettre un terme. Cependant Jen-Hsun Huang, le PDG de NVIDIA se veut confiant, et estime que « [sa] licence, telle que négociée, s'applique ». Et il va plus loin :
« Le noeud du problème est que le CPU a fait son temps, et l'âme d'un PC est en train de migrer rapidement vers le GPU. [L'action d'Intel] est clairement une tentative d'étouffer l'innovation et de protéger un marché du CPU en déclin. »
Ce n'est pas faire de l'“anti-Intel-isme” primaire que de penser que le PDG de NVIDIA a sans doute raison dans son analyse des faits. Nous nous attendions à une telle querelle depuis qu'Intel a annoncé ses futurs CPU à GPU intégré. Si Intel obteint gain de cause, il n'y aurait donc plus aucun autre fabricant autorisé à produire des chipsets compatibles avec les Core i7 et leurs petits frères. Pourtant est-ce si grave ? Sur ces processeurs, le rôle du chipset sera en effet éminemment limité, le contrôleur mémoire et le GPU étant déjà intégrés. Reste qu'Intel n'a sûrement pas partie gagnée : au-delà de NVIDIA, de nombreux acteurs n'ont pas intérêt à voir Intel être débarassé de tous ses concurrents.

source : http://www.presence-pc.com/actualite...nehalem-33693/