Voila, j'ai trouvé un sujet sur la télé sur 20minutes.fr que je voudrais partager :



Depuis mercredi, deux mots exotiques et peu connus en France buzzent dans Google Trends ou sur technorati: «Boxee» et «Hulu» (prononcés «boxie» et «houlou»). La raison? Hulu, populaire site Internet accessible uniquement aux Etats-Unis, qui diffuse notamment des séries de Fox et NBC, a annoncé qu’il était contraint de retirer ses contenus de Boxee, un logiciel open source qui transforme votre télé en media center du futur.

Pour comprendre les enjeux, il faut en savoir un peu plus sur ces deux acteurs:


  • Hulu.com, joint-venture entre NBC Universal et News Corps (le conglomérat de Ruppert Murdoch, qui possède notamment Fox) a été lancé en avril 2007. L’objectif était d’offrir une réponse au piratage et à iTunes, avec lequel NBC s’était fâché. Hulu propose gratuitement des films et des séries en streaming de haute qualité (en 480p, l’image plein écran est équivalente à celle offerte par la plupart des divx), le tout financé par quelques coupures pubs bien plus courtes qu’à la télévision. En 2008, Hulu se démocratise auprès du grand public et le trafic explose. Hulu a généré 100 millions de dollars de revenus l’année dernière: presque autant que YouTube, avec un trafic pourtant quinze fois inférieur. Désormais, on y trouve non seulement des films et des séries des chaînes gratuites NBC et Fox, comme «Heroes» ou «24 heures Chrono», mais aussi des contenus du câble comme Battlestar Galactica. Hulu s’est même payé une pub lors du dernier SuperBowl.
  • Boxee, c’est David contre Goliath. Développé par une équipe d’une dizaine de personnes basées à New York, Boxee est un petit bijou de logiciel open source et gratuit. Pour l’instant disponible en version d’essai sur Mac OS X ou Linux (et sur invitation sous Windows), Boxee permet non seulement d’accéder à tous les médias de son disque dur, mais aussi au meilleur d’Internet. Youtube, CNN, NetFlix (service de location de DVD par la poste et de vidéo à la demande), CBS.com ou donc, jusqu’à présent, Hulu... Personne n’avait fait aussi convivial que ses grosses icônes et sa navigation à la télécommande. Mais surtout, Boxee peut s’installer sur l’Apple TV (le boîtier d'Apple qui fait la passerelle entre l'ordinateur et le téléviseur). Avec avec sa dimension de réseau social, Boxee transforme votre vieux poste en télé 2.0. Pour l’instant, environ 200.000 early adopters se sont laissés séduire.


L’utilisateur perdant

Pourquoi Hulu décidé de retirer ses contenus de Boxee? Dans un long billet sur le blog officiel, son patron explique en substance l’avoir fait le pistolet sur la tempe: «Nos fournisseurs de contenu ont exigé que nous désactivions l’accès de Boxee. Cette décision pèse sur l’équipe d’Hulu et sans doute encore plus sur les utilisateurs de Boxee», écrit Jason Kilar. Il précise «pourtant croire avec entêtement à la convergence des médias» et regrette que les utilisateurs «n’y aient rien à gagner».

Depuis, ça spécule beaucoup parmi les experts. Sur O’Reilly radar, Mark Hedlund appuie là où ça fait mal: «Dans sa publicité du Super Bowl, Hulu dit proposer des contenus pour vos ordinateurs et vos appareils portables. Pas votre télévision.» En substance, NBC et Fox ont lancé Hulu pour générer des bénéfices en ligne, pas pour que le spectateur puisse se passer de leur chaîne –et des lucratives publicités– sur sa télé.

Changement

Beaucoup voient également une pression des câblo-opérateurs derrière cette décision. Avec un système comme Boxee, ils deviennent potentiellement «irrelevant», hors-sujet. Leur offre, faite de packs de chaînes imposées, has-been.

Contacté par 20minutes.fr, Time Warner n’est pour l’instant «pas disponible». Mais Reuters révèle vendredi que plusieurs câblo-opérateurs sont en discussion avec les groupes de télé afin que leurs abonnés puissent accéder à des contenus en ligne.

Wired se lâche carrément. «Voilà une preuve de plus que les groupes de télé vous haïssent. Ils montrent simplement à quel point ils sont stupides, désespérés de se raccrocher à un business model usé, vous imposant quand et où vous regardez la télé et leurs programmes.»

Ils peuvent freiner tant qu’ils veulent. Mais que ce soit via Boxee ou d’autres, en passant par les accords Yahoo/Intel avec des fabricants pour intégrer des widgets au téléviseur, ou LG avec Youtube et NetFlix... Internet arrive sur –ou dans– votre télé. Au galop.

La France est un peu en retard sur toutes ces offres. Combien de temps pensez-vous que la télé telle que nous la connaissons va survivre à cette irrésistible force du changement?