Indépendance de la résolution, ça évolue avec Seven

Vendredi 27 février 2009 à 17:50

Il y a quelques mois, nous indiquions que la gestion de l'indépendance de la résolution serait implémentée de façon efficace dans Windows 7. Nous avons testé cette fonction il y a peu avec la bêta (en profitant du fait que Safari 4 propose certaines avancées nécessaires à cette technologie) et force est de constater que ça fonctionne bien.

Indépendance de la résolution ?

L'idée de l'indépendance de la résolution est d'augmenter la taille de l'interface et de ses composants pour garder un système utilisable : les récents déboires des acheteurs de Vaio P montrent bien que c'est un problème. Rappelons que sur les systèmes classiques, l'interface à une taille fixe et que celle-ci peut devenir illisible si l'écran offre une résolution élevée et une diagonale faible. Le Vaio P travaille en 1 600 x 768 sur un écran de 8 pouces, ce qui donne 222 ppp, une valeur très élevée (on considère qu'une valeur agréable est comprise entre 100 et 120 ppp). Avec l'indépendance de la résolution, il est possible d'augmenter la taille des composants de l'interface tout en gardant un affichage fin et lissé. Avec les anciens systèmes, il est possible de changer les valeurs, mais l'utilisation de composants bitmap rend le fonctionnement erratique : les images sont crénelées et certains textes sortent des cadres prévus (entre autres). Les derniers systèmes utilisent un système d'affichage basé sur des composants vectoriels, plus aptes au redimensionnement.

Cliquer ici pour agrandir
Safari 4 sous Windows : bof

Cliquer ici pour agrandir
Safari 4 sous Mac OS : cool

Safari 4 et Mac OS X

La bêta de Safari 4 (pour Mac OS X ou Windows) est intéressante sur un point : il intègre des icônes au format pdf et non plus en png. Ce changement indique que l'interface du logiciel peut donc être redimensionnée facilement sans pertes de qualité. De plus, Safari 4 intègre un système de zoom similaire à celui utilisé sur l'iPhone : il augmente ou diminue la taille de toute la page et pas uniquement du texte. Nous avons donc décidé de tester l'indépendance de la résolution sous Mac OS X (Leopard), et ce n'est pas une sinécure : ça fonctionne mal. Même si certains éléments sont bien redimensionnés et que l'affichage est correct, beaucoup de programmes fonctionnent très mal (Firefox, par exemple). Pire, le Finder est inutilisable, iTunes n'effectue qu'un simple zoom sur les textes (qui sont donc floutés) et beaucoup d'éléments de l'interface sont mal redimensionnés. De plus, les premières rumeurs sur la version bêta de Mac OS X 10.6 indiquent que le fonctionnement reste identique. Par contre, Safari 4 supporte très bien cette technologie, du moins sous Mac OS X.

Windows Seven fait mieux que XP
Nous avons ensuite testé le fonctionnement de la technologie sous Windows. avec XP, comme prévu, c'est très mauvais : artefact sur les images, icônes crénelées, qualité très moyenne, c'est une vraie déception. De plus, le changement de taille de l'interface ne modifie pas le zoom dans le navigateur (par exemple). Globalement, c'est inutilisable dans la pratique. Sous Seven, par contre, c'est très efficace : l'interface est toujours aussi agréable, le redimensionnement ne se remarque pas et le navigateur zoome automatiquement en fonction de la taille choisie. Le système de Microsoft semble donc prêt pour des appareils comme le Vaio P ou tous ceux qui travaillent dans des résolutions très élevées. Notons par contre que Safari 4 est un des rares programmes qui n'a pas apprécié le changement : une partie de l'interface reste bloquée en affichage classique, Apple ayant visiblement court-circuité certaines API Microsoft (notamment la gestion des boutons de fermeture et d'agrandissement).

Cliquer ici pour agrandir
Windows 7 : très bon

Cliquer ici pour agrandir
XP, c'est moche

Au final, même si tout n'est pas encore parfait, l'indépendance de la résolution devrait être une des fonctions les plus intéressantes de l'année dans le domaine des OS et rendront surtout la vie plus facile (et plus nette) à beaucoup de personnes : selon les études, environ 55 % des utilisateurs travaillent avec des résolutions plus faibles que la résolution native de leur écran.

source : http://www.presence-pc.com/actualite...endance-33811/