Wataniya Telecom Algérie
Joseph GED met les points sur les « I »
04 mars 2009
Cliquer ici pour agrandir

De retour d’un séjour à Djanet organisé par Wataniya Telecom Algérie au profit des journalistes membres du club de presse de l’opérateur, M.Joseph Ged, directeur général de Nedjma a convié les membres de la presse à un petit déjeuner organisé à l’hôtel Mercure. C’était aussi l’occasion pour les uns et les autres de débattre des questions d’actualités concernant le marché des télécoms, de Nedjma et des polémiques qui alimentent le marché des télécommunications ces derniers jours. (Par Hamid A)


Selon certaines sources de presse, Qtel a dépêché des auditeurs financiers chez sa filiale Algérienne afin d’anticiper sur la situation de crise que ‘’vivrait’’ l’opérateur. M.Joseph Ged a tenu au préalable à remettre les pendules à l’heure en infirmant cette information. Il expliquera par ailleurs qu’aucun auditeur n’a été dépêché par la maison mère (Qtel) en Algérie. M.Ged confirmera aussi le non fondé des rumeurs faisant fois de détournement de communications internationales au détriment d’Algérie Télécom.

Sur cette question, le directeur général de Nedjma dit que les relations entre Nedjma et Algérie Télécom sont excellentes. « Il y a un grand respect entre l’opérateur et Algérie Télécom, ce dernier a énormément aidé et supporté Nedjma notamment pendant les années de démarrage. Jusqu’à présent on partage beaucoup d’affaires, beaucoup de business au niveau des liens de transmissions, au niveau des supports qu’on loue chez Algérie Télécom. On considère Algérie Télécom comme un solide partenaire » fera remarquer M.Ged.

Parlant de la situation financière de l’opérateur étoilé, M.Ged, confirme une autre fois que l’opérateur est en bonne santé financière. Il rappellera qu’à la fin du troisième trimestre 2008, les bénéfices nets de Wataniya Telecom Algérie étaient de 4 millions de dollars. « Pour l’exercice du quatrième trimestre, l’opérateur a subit une perte importante sur le plan comptable, qui résulte de la fluctuation des taux de change de devises. Par contre, sur le volet opérationnel, le quatrième trimestre était positif » expliquera t’il aux journalistes. Le premier responsable de Nedjma rappelle, dans le sillage de son discours, son engagement à amener la compagnie à un équilibre financier en dehors des fluctuations du taux de change que l’opérateur ne contrôle pas.

Cliquer ici pour agrandir

M.Ged a expliqué que la filiale Algérienne de Qtel a un financement en devise, « ce qui fait qu’à chaque fois que le dinar Algérien baisse et le dollar augmente et vise versa, des gains ou des pertes seront signalés, mais essentiellement sur le volet comptable » M.Ged atteste que cette fluctuation ne touche en aucun cas le cash ou le coté opérationnel de la compagnie. Il annoncera par ailleurs que l’exercice du quatrième trimestre, sur le volet opérationnel, est positif mais ce résultat a été compensé par une perte liée au taux de change. « Des détails seront donnés lors de l’établissement du bilan annuel du groupe », a t-il ajouté.

Réagissant à une question relative au volet concurrence entre les opérateurs, M.Ged estime que le marché subit toujours une concurrence déloyale, les décisions de l’ARPT ne sont toujours pas appliquées notamment la décision 14, 11, 8, 6… M.Ged réitère le grand respect de Nedjma à l’ARPT et à toute les autorités et considère que toute les décisions de l’ARPT son des décisions exécutoires. Il rappelle aussi que le conseil d’état a tranché sur cette question là, alors il faut que tous les opérateurs sans exception appliquent ces lois.

Pour ce qui est de la nouvelle offre « Free » lancée il y a quelques jours par Nedjma et qui a suscité une polémique quant à la non approbation de celle-ci par l’ARPT, M.Ged rappelle que toutes les offres et tous les produits lancés sur le marché par Wataniya Télécom Algérie sont approuvés par l’autorité de régulation (ARPT). « je suis sûr et confiant que toutes les offres assujetties à l’approbation de l’ARPT par tout les opérateurs passent à travers une étude rigoureuse assurée et approuvée par les différents départements, équipes, analystes…de l’ARPT. Sur toutes ces questions, que ce soit du dumping, des subventions croisées, des ventes à pertes... Pour ce qui nous concerne, nous estimons que toutes nos offres sont approuvées par l’ARPT, y compris « Free », précise M.Ged.

source : http://www.mobilealgerie.com/modules...ticle&sid=1402