local
Une série de mesures seront appliquées à partir du prochain quinquennat
Bo^^^^^ika en train de mettre les dernières retouches sur les prérogatives du corps de la sécurité civile

Cliquer ici pour agrandir

Des sources indiquent que le prochain quinquennat connaîtra l’exécution d’une série de mesures et de changements ciblant à assurer la réorganisation de la mission et des prérogatives des services de la sûreté nationale.

On fait entendre de plus en plus que le projet de la sûreté nationale verra le jour durant le prochain quinquennat, c'est-à-dire après les élections présidentielles prévues pour le 9 avril prochain, et ce en augmentant l’effectif humain du système sécuritaire civile à plus de 200 milles agents (160 milles actuellement). Cela est considéré comme un étant un pas vers une gouvernance civile à travers une attribution plus large des prérogatives à l’appareil en coordination avec les appareils affiliés l’armée nationale et populaire.

Des sources bien informées ont indiqué que des parties du pouvoir sont préoccupées d’aller plus loin avec le projet de la sûreté nationale, qui sera peut être accompagné de plusieurs changements dans les prérogatives attribuées à l’appareil de façon à lui donner une plus grande gestion dans l’accomplissement de la mission à l’intérieur et au niveau des grandes villes urbaines.

Les signes du projet commencent à se mettre en évidence, à travers l’annonce de l’augmentation de l’effectif de la sûreté nationale, et l’équiper entièrement et par des moyens modernes, avec la signature de nombreux accords internationaux pour la formation des éléments selon les spécialités. La direction de la sûreté nationale a entamé les projets pour permettre la présence de l’appareil dans les différentes communes de la république, avant la création d’un appareil de renseignement de la sûreté nationale, en charge de plusieurs enquêtes dans les dossiers du terrorisme et autres.


source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrE...150809&idc=121