IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM

Affichage des résultats 1 à 9 sur 9
Share |

Discussion: Test Apple iPhone EDGE et 3G

  1. #1
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Test Apple iPhone EDGE et 3G

    Test Apple iPhone EDGE

    29 Novembre 2007

    Après un lancement aux Etat-unis, en Angleterre et en Allemagne, l’iPhone est disponible en France depuis le 29 Novembre 2007. Il coûte 399 € auquel s'ajoute le prix des forfaits Orange de 49 à 119 € mensuel. Une version à 549 € est également disponible, si l'on choisit un abonnement Orange traditionnel ainsi qu'une version à 749 € si l'on opte pour le mobile nu, sans abonnement.

    Cliquer ici pour agrandir

    Le tant attendu iPhone d'Apple est enfin disponible ! Est-il beau ? Sans aucun doute. Facile d’emploi ? Certainement. Est-il à la hauteur du battage publicitaire qui l’a précédé? Pas vraiment. Comprenez-nous bien, l’iPhone est un magnifique appareil, doté d’une interface superbe, de fonctions audio et vidéo de premier plan et de détails originaux sur le plan du design. L’écran tactile est plus facile d’emploi que nous le craignions et le multimédia fonctionne bien. Mais une foule de petits manques, sa dépendance sur un réseau EDGE lent, et la qualité variable de ses appels – c’est un téléphone malgré tout – nous laissent un peu sur notre faim. .

    Design réussi
    L’iPhone présente un écran lumineux, un profil élancé et pur, sans antenne externe naturellement ; l’absence de boutons lui donne une classe que même le LG Prada et le HTC Touch ne peuvent atteindre. Nous apprécions également le choix du verre pour son écran plutôt que le plastique.

    Ecran remarquable pour manipuler l'interface avec le doigt
    Fonctionnant sous une version allégée de Mac OS X, l’iPhone affichent des dimensions (115 x 61 x 11,6 mm) qui rappellent celles d’un assistant personnel, en nettement plus fin. Ses 135 g se rapprochent du poids moyen d'un smartphone. Le terminal est quasiment entièrement recouvert d’un écran tactile de près de 9cm de diagonale. Quant à sa résolution de 480 x 320 pixels, elle se traduit par des couleurs vives, des graphiques précis et des mouvements fluides. L'écran ne nécessite pas de stylet : l’interface a été conçue pour une utilisation au doigt. Une seule touche reste présente : celle d’accès au menu principal.

    Nous avons pu, sans problème, manipuler du doigt son menu principal, tout comme activer les fonctions proposées. Le menu principal de l’iPhone est attrayant, d’un emploi intuitif et facile. Le menu principal affiche une collection d’icônes colorées qui donnent accès aux fonctions principales. Celles pour le menu du téléphone, le dossier du courrier, le navigateur web Safari et du lecteur audio/vidéo iPod en bas de l'écran tandis que celles de l’appareil photo, du calendrier et des réglages sont au-dessus. Localiser toutes les fonctions est aisé et les plus importantes ne sont pas cachées dans des menus au hasard. Le passage d’une fonction à l’autre est fluide et rapide.

    La saisie de messages est relativement rapide et le logiciel de correction intégré minimise les erreurs en suggérant des mots à l’avance, exacts la plupart du temps. Faire défiler de longues listes, des listes musicale ou les entrées du carnet d'adresses par exemple, est plutôt fastidieux, en revanche.

    Cliquer ici pour agrandir

    L’interface et le clavier sont néanmoins loin d’être parfaits. Pour commencer, le clavier ne s’affiche que lorsque l’iPhone est maintenu en position verticale. Vous ne pouvez tapoter confortablement qu’avec un doigt, ce qui ralentit la frappe. Et points, virgules et autres ponctuation se trouvent dans un clavier secondaire... ce qui n’est guère pratique.

    Malgrè tout, l'écran tactile est remarquable. Il interprète les mouvements effectués avec le doigt. Lors de la lecture d’un message par exemple, vous pouvez obtenir un zoom avant en appuyant avec le doigt et en le maintenant sur le texte choisi. Pincer les doigts provoque un zoom arrière ; les éloigner, un zoom avant. Dans le navigateur web, le simple glissement du doigt permet de balayer la totalité de la page affichée ; un double tapotement a pour effet un zoom avant..

    Les fonctions d'un iPod vidéo et une bonne qualité sonore
    L’iPhone n’en fait pas plus qu'un iPod vidéo. Podcasts, vidéos, musique, listes de lecture – tout y est. La différence réside uniquement dans l’interface. L’iPhone fait défiler les jaquettes d'album dans un carrousel, à l'instar de la fonction Cover Flow d'iTunes 7. Mais grande différence avec ce logicel, le défilement des jaquettes s'effectue en effectuant des mouvements sur l’écran tactile de l’iPhone.

    Son haut-parleur intégré placéi sous l’iPhone renvoie un son plutôt faible et enclin à la distorsion. Apple a eu par ailleurs la bonne idée de gérer le volume de son haut-parleur indépendamment du volume des écouteurs, si bien que si vous décidez de connecter ces derniers alors que le haut-parleur diffuse à pleins tubes, vous ne risquez pas d’être assourdi.

    Cliquer ici pour agrandir

    Un moins to^^^^ois : l'iPhone ne permet pas de gérer manuellement le transfert de musique et de vidéo. Contrairement aux iPod , il n’a pas d’option pour faire glisser un contenu de sa bibliothèque iTunes et le déposer directement sur l’icône de iPhone depuis ce logiciel.

    La qualité du son en termes de restitution musicale parait équivalente à celle perçue avec un iPod 5G. On y retrouve les mêmes prédéfinitions d’égaliseur. Les écouteurs livrés avec l’iPhone sont convenables pour un environnement peu bruyant. Malheureusement, la prise de casque en retrait de l’iPhone ne nous a pas permis d’utiliser de nombreux casques de tests qui nous sont familiers. Nous avons tout juste réussi à connecter la prise de nos écouteurs ER6i d’Etymotic.

    Regarder une vidéo sur l’iPhone n’est pas aussi plaisant que sur un Zen Vision: W de Creative ou sur un Archos 504, mais la taille de l’écran et la qualité de son contraste laisse l’iPod 5G loin derrière.

    Connexions sans fil Wi-Fi, du Blutooth, réseaux EDGE mais pas de 3G
    Avec son support Wi-Fi et Bluetooth, l’iPhone offre un vaste éventail de fonctionnalités sans fil. La compatibilité Wi-Fi, absente sur de trop nombreux smartphones, est particulièrement bienvenue. En début de navigation sur le Web, l’iPhone recherche automatiquement la borne d’accès à Internet la plus proche. La version 2.0 de Bluetooth fournie offre une transmission plus performante et une portée supérieure à la version 1.2. Un certain nombre de profils dont le transfert de fichiers sont proposés, mais il manque le profil A2dp Bluetooth pour l'écoute de musique avec un casque stéréo sans fil.

    Nous regrettons par contre l’absence de support 3G. Certes le réseau Wi-Fi est super lorsqu’il est disponible, mais le réseau EDGE d’AT&T n’est pas à la hauteur pour la navigation sur le Net ; cette dernière est si lente qu’elle ruine quasiment la séduisante interface web. Plus de détails ultérieurement à ce propos.

    Cliquer ici pour agrandir

    Surf convaincant avec le navigateur Safari

    Le navigateur Safari distingue l’iPhone des autres portables. Plutôt que de présenter des pages WAP simplifiées contenant un nombre limité de texte et de graphiques, ce navigateur affiche les pages Web dans leur format d’origine. Pour explorer la totalité d’une page, il suffit de balayer l’écran du doigt. Un simple tapotement sur un lien ouvre une nouvelle page, un double rapproché active/désactive le zoom. Par ailleurs, des flèches placées au bas de l’écran permettent de faire défiler la page, tandis qu’un bouton multifonction facilite l’ouverture de nouvelles pages et le passage de l’une à l’autre.

    Il nous a fallu en moyenne cinq secondes pour télécharger une page web, un peu plus lorsqu’elle était largement illustrée.La navigation s’est globalement révélée plaisante. Lorsque vous n’utilisez pas le Wi-Fi, vous êtes irrémédiablement lié au réseau EDGE d’AT&T qui est trop lent pour le surf.. Les débits sont de 50 à 90 Kbit/s seulement.

    L’iPhone offre par défaut l’outil de recherche Google, mais celui de Yahoo est également disponible. Un clavier virtuel facilite la recherche d’informations et la saisie d’URL. La barre d’espacement est ici remplacée par des éléments de langage appropriés pour le Web, tel que « .com » suivi d’une barre inversée. Plutôt sympa !

    Grâce à son accéléromètre incorporé, incliner l’iPhone sur l’un des ses côtés permet de passer en vue paysage ou portrait. La plupart des pages web ressortent très bien sur l’écran, à l’exception to^^^^ois de celles trop charg"es, à l’image de CNN.com. Par ailleurs, en raison des limitations du zoom, certains textes peuvent paraître encore trop petits pour être parfaitement lisibles. Enregistrer des signets et synchroniser vos pages favorites depuis votre PC est possible, mais uniquement avec Internet Explorer.

    YouTube directement intégré à l'iPhone
    Le lecteur YouTube intégré à l’iPhone s’active directement depuis le menu principal, via l’une des icônes colorées. Les vidéos sont organisées selon la plupart des critères utilisés sur le site YouTube : les plus récentes, les plus regardées, les mieux notées, etc. Lire les informations associées à une vidéo telles que date d’affichage et nom d’auteur est possible, mais les commentaires ne sont pas accessibles. Il ne semble pas que la connexion à YouTube soit mise à jour en temps réel : à titre de test, nous avons téléchargé une de nos vidéos qui n’est apparue que quelques heures plus tard.

    Cliquer ici pour agrandir

    Pas de GPS, mais Google Maps à la place

    L’iPhone ne comporte pas de GPS intégré, mais un Widget (mini-application représentée par une icône) qui donne accès à Google Maps. Vous pouvez ainsi obtenir des indications d’itinéraire en précisant à l’iPhone votre emplacement et celui où vous souhaitez aller, mais vous n’aurez pas d’instructions en temps réel sur la prochaine rue à prendre, ni de mise à jour du trafic. La carte interagit bien avec les fonctions d’appel ; lorsque vous trouvez un point d’intérêt, il suffit de quelques tapotements pour le joindre par téléphone. D’autres widgets donnent accès aux données boursières et météorologiques.

    SMS, email, mais ni MMS, ni messagerie instantanée
    Pour répondre aux besoins d’échange de messages, l’iPhone propose les SMS et le courrier électronique. Comme sur de nombreux smartphones, une collection de messages s’affiche sous forme d’une longue conversation - disposition pratique permettant de choisir les messages auxquels vous souhaitez répondre. Si vous avez recours à une autre fonction alors que vous utilisez la messagerie, vous pouvez ensuite retourner au message abandonné.

    Le menu de courrier électronique inclut un support intégré des comptes Yahoo, Gmail, AOL et .Mac. Il est également possible, via paramétrage, de recevoir des messages en provenance de systèmes IMAP4 et POP3 ; par contre, au moment de l’écriture de cet article, la compatibilité avec Exchange n’était pas très claire. Ne manquez pas de lire d’ici quelques jours plus de détails à ce propos. Consulter des pièces jointes au format PDF, JPEG, Word et Excel est possible ; les éditer en revanche n’est pas possible et pire encore... couper et coller du texte lors de la composition de messages est impossible.

    Liste de ses messages vocaux
    L’une des plus fascinantes fonctions de l’iPhone est sa messagerie vocale. Elle fonctionne un peu comme un dossier SMS en affichant le nom du correspondant ou son numéro de téléphone, ainsi que de l’heure. Une simple pression du doigt sur un message permet de l’écouter instantanément.

    Qualité des appels bonne mais assez instable
    L’iPhone est un quadri-bande (GSM 850/900/1800/1900 MHz) ; nous l’avons testé à San Francisco, en utilisant le service AT&T. La qualité des appels était en général bonne, mais assez instable. Les voix paraissaient naturelles, mais le volume était souvent trop bas. En éloignant l’iPhone même faiblement de l’oreille, le volume chutait suffisamment pour que nous soyons amenés à le rapprocher pour réentendre clairement.

    Cliquer ici pour agrandir

    De bonnes photos, mais pas de vidéos

    L’appareil photo de l’iPhone d’une résolution de 2 millions de pixels présente une interface qui ressemble à un obturateur photographique. Comme attendu, aucune option d’édition n’est disponible. Impossible donc de changer la résolution, de choisir une définition de couleur ou de qualité, ou de sélectionner un mode nocturne. À noter l’absence de flash et de miroir pour autoportrait. L’appareil a bien fonctionné lors de nos tests. La qualité des photos est excellente, avec des couleurs vives et des contours d’objets nets. Un regret to^^^^ois : il n’est pas possible d'enregistrer des vidéos, ce qui est décevant pour un téléphone d’un tel prix.

    On obtient un effet de zoom par simple pincement des doigts. Vous pouvez aussi passer d’une photo à l’autre par balayage du doigt sur l’écran. Une photo sélectionnée peut être associée à un contact, utilisée comme papier-peint ou envoyée à un ami par courrier électronique.

    Peu de fonctions élementaires
    La taille du répertoire de l’iPhone n’est limitée que par la mémoire disponible. Chaque contact peut comporter jusqu’à huit numéros de téléphone, une adresse de courrier électronique, des adresses web et postale, un titre professionnel, un nom/surnom, une date de naissance et des notes. Il n’est pas possible de créer des groupes de correspondants, mais certains contacts peuvent figurer dans un menu favori qui en facilite l’accès. À chaque correspondant peuvent être associées une photo et une tonalité choisie parmi les 25 proposées. Parmi les fonctions élémentaires disponibles, citons une horloge avec alarme, une calculatrice et un bloc-notes – la sélection offerte est assez réduite par rapport au vaste choix qu’offrent la plupart des téléphones de base.

    Le calendrier offre au choix une vue de la journée ou du mois, mais pas de la semaine ; on peut y inscrire ses listes de tâches ou des rappels associés à tel ou tel évènement. Bien structurée, l’interface est simple, avec un regret to^^^^ois : l’entrée de nouveaux rendez-vous implique pas mal de tapotements.

    4 heures d'autonomie en conversation si le Wi-Fi est activé

    Selon Apple, l’iPhone a une autonomie de 8 heures en conversation, 24 heures en lecture de musique, 7 heures en visionnage vidéo et 6 heures en navigation Internet. En mode veille, l’autonomie promise est de 10 jours environ. Nous avons constaté 7 heures 20 minutes en conversation. L'autonomie passe à 4 heures si le Wi-Fi est activé sur l'iPhone.

    source : http://www.businessmobile.fr/produit...0.htm?tab=test
    Dernière modification par l'1stinc ; 02/05/2009 à 16h04.

  2. #2
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Test Apple iPhone 3G

    Test Apple iPhone 3G

    Cliquer ici pour agrandir

    L’iPhone 3G est certainement le terminal Apple que tout le monde (surtout en Europe) attendait. Outre la connectivité Edge, jugée un peu légère par le public européen, l’iPhone de première génération ne brillait pas par ses caractéristiques techniques ni par ses fonctionnalités, au final quelque peu limitées pour un smartphone. Sans oublier un prix élevé. Mais, c’est bel et bien l’interface tactile et la convivialité déconcertante de l’iPhone qui faisaient oublier toutes ces déceptions. Aujourd’hui, avec l’iPhone 3G, Apple rectifie le tir, tout en capitalisant sur la réussite de la première génération: la connectivité 3G+ (HSDPA) et le GPS sont les deux principales nouveautés.

    Côté design, le smartphone d’Apple prend un peu d’embonpoint, mais cela s’avère à peine perceptible lorsqu’on le prend en main. Disponible en noir (en version 8 ou 16 Go) ou en blanc (en version 16 Go uniquement), l’iPhone hérite d’une coque arrière en plastique: attention aux traces de doigt et aux rayures. Du coup, l’appareil nous semble aussi plus fragile, et on vous conseillera d’investir rapidement dans un étui si vous souhaitez conserver votre bel iPhone dans son état d’origine. S’il y a des raisons techniques à la présence de la coque en plastique, on ne peut s’empêcher de regretter quelque peu la jolie coque métallisée de la première génération.

    Mis à part cela, l’iPhone 3G n’évolue guère de l’extérieur par rapport à son prédécesseur: même écran et résolution, même disposition des boutons, même objectif photo… Seule la prise jack pour le casque change d’aspect et permet de brancher d’autres écouteurs que celui fourni par Apple.

    L’interface dans la continuité

    L’interface ne dépaysera pas ceux qui ont déjà utilisé un iPhone, toujours aussi agréable et fluide à utiliser, grâce à l'écran "multi-touch". Ceux qui ne la connaissent pas encore l’adopteront en un clin d’œil tant elle est conviviale et simple à aborder. Si la version 2.0 du firmware de l’iPhone 3G nous a paru parfois peu réactive, manquer de stabilité, la nouvelle version 2.0.1 (qui vient de sortir à l'heure où nous écrivons ce test) corrige ce défaut, et parfait l’expérience d’utilisation de cet iPhone 3G.

    Cliquer ici pour agrandir

    Si les nouveautés ne sautent pas aux yeux, elles sont pourtant bel et bien présentes. Avec l’arrivée de l’App Store et en prévision de l’inflation d’icônes présentes dans le menu principal, il est désormais possible de les réorganiser à sa convenance, dans l’ordre de son choix, voire en pages thématiques, tandis que les sites web les plus visités pourront bénéficier d'une icône personnalisée.

    Parmi les améliorations que l’on note sur cet iPhone 3G (mais aussi sur les iPhone de première génération grâce à la version 2 du firmware), citons la présence d’un champs de recherche dans la fonction contact, d’un mode Réglages beaucoup plus complet, et d’une fonction e-mail plus évoluée. Une fonction de contrôle parental a par ailleurs été ajoutée, permettant de contrôler l’accès au navigateur Safari, à YouTube, à iTunes ou encore aux nouvelles applications.

    La 3G, pour une meilleure expérience du web mobile

    Naviguer sur le web avec Safari Mobile devient en toutes circonstances un plaisir, que l’on soit connecté en WiFi ou en zone 3G. Grâce aux débits de la 3G+, presque équivalents à une connexion ADSL basique, on surfe sur le web deux à trois fois plus vite qu’en Edge. Le téléchargement de pièces jointes est également plus confortable grâce à la 3G.

    La navigation web dans Safari évolue d’ailleurs quelque peu, avec la possibilité d’enregistrer les images, mais aussi la possibilité d’ouvrir des vidéos YouTube depuis Safari dans l’application dédiée de l’iPhone.
    Cliquer ici pour agrandir

    L’App Store, pour décupler les fonctionnalités de l’iPhone

    C’est désormais chose faite, l’iPhone est évolutif et permet d’installer des applications, grâce à l’App Store. Sur le même principe de fonctionnement que l’iTunes Store, l’App Store propose des centaines d’applications gratuites et payantes à télécharger. Malgré son ouverture récente, le choix est pléthorique, l’installation des applications facile et rapide. Pour l’achat d’applications, l’App Store utilise le même identifiant que sur l’iTunes Store.

    De plus, à chaque fois que vous vous connectez à Internet, l’App Store propose en temps réel les mises à jour concernant les applications installées sur votre terminal. Tellement plus simple qu’avec un smartphone Symbian ou Windows Mobile !

    Exchange: un vrai plus pour les professionnels, mais avec ses limites

    Outre certaines améliorations fonctionnelles, la compatibilité avec Microsoft Exchange et le "push mail" constituent un argument de plus de la part d’Apple pour séduire les professionnels. Le paramétrage reste de plus assez simple, pour peu que l’entreprise dispose d'un serveur Microsoft Exchange 2003 ou 2007 complété du logiciel Microsoft Exchange ActiveSync.

    Avec les éléments en main, le paramétrage s’effectue en une minute. On peut ensuite découvrir son compte mail professionnel, ainsi que l’arborescence intégrale de sa boîte de réception, et recevoir les mails en temps réel (Push) dès que l’on se connecte à internet, en 3G ou en WiFi. To^^^^ois, la réception des mails et la mise à jour se font parfois un peu lentement, tandis que le contenu des répertoires n’est téléchargé que si vous y accédez, retardant quelque peu l'affichage. Pour ceux qui le souhaitent, le mode "push" peut être désactivé facilement.

    On pourra également synchroniser (toujours en temps réel) l’agenda Outlook ainsi que ses contacts. Attention, l’iPhone ne gérant qu’une seule base de données de contacts: il vous faudra choisir entre vos contacts Outlook et vos contact personnels.

    Pour savoir comment paramétrer Exchange pour iPhone, suivez le guide.
    Il faut par ailleurs savoir que le niveau de fonctionnalités disponibles reste limité par rapport à Windows Mobile. Sur l’iPhone, si on peut envoyer, répondre, transférer, classer des mails, on ne pourra pas réellement gérer sa boîte Exchange comme on pourrait le faire au bureau. Un grand nombre de fonctionnalités disponibles sous Windows Mobile ne sont pas proposées sur l’iPhone, parmi lesquelles, l’envoi d’invitations à des rendez-vous, la gestion de l’état des mails, la gestion d’un éventuel message automatique d’absence, le filtrage, la possibilité d’effacer ou déplacer des messages lorsqu’on n’est pas connecté…

    Cliquer ici pour agrandir

    Fonction GPS: un goût d’inachevé

    Seconde nouveauté matérielle de taille (avec la 3G): l’intégration d’un récepteur GPS, compatible A-GPS. Mais autant dire tout de suite que le GPS de l’iPhone n’est pas encore exploité à 100%. Couplé avec l’application Plans, le GPS permet de se faire rapidement et précisément localisé sur une carte (téléchargée en temps réel), de lancer des recherches d’adresses, puis de calculer un itinéraire. Attention, ici, point de guidage visuel et vocal comme avec TomTom Navigator ou Route 66, l’application Plans (Google Maps) affiche simplement les instructions pas à pas sur la carte. Utile à pied, cette fonction ne se prête guère au guidage en voiture. Il faudra attendre une prochaine mise à jour du firmware de l’iPhone pour peut-être permettre le développement de véritables solutions de navigation GPS sur route avec l’iPhone. Cependant des applications fleurissent sur l’App Store, exploitant les capacités du GPS de l’iPhone pour fournir des services et informations géolocalisées. C’est déjà ça…

    Des défauts, il y en a…

    Au-delà du tableau idyllique de ce terminal à la fois simple, fonctionnel et furieusement récréatif, les défauts ne manquent pas, loin de là. Citons en priorité, l’autonomie, véritable talon d’Achille de cet iPhone 3G, comme son prédécesseur. Impossible de tenir une journée, en se connectant régulièrement à Internet et avec le mode Push mail activé. Il faudra apprendre à gérer son iPhone au gré de ses besoins, recourir à la mise en veille lorsqu’on ne l’utilise pas, voire désactiver ponctuellement certaines fonctionnalités comme le WiFi, la 3G, le Bluetooth ou le service de localisation.

    Par ailleurs, certaines fonctions, pourtant basiques sur n’importe quel autre smartphone ou téléphone mobile, continuent de faire cruellement défaut à l’iPhone, comme le support des MMS, l’enregistrement vidéo, le copier-coller, la gestion des contenus Flash sur le Web ou encore la fonction modem. Par ailleurs, les professionnels ne disposent d’aucun moyen d’éditer des documents bureautiques. Gageons que ces lacunes seront progressivement comblées avec des futures mises à jour du logiciel iPhone.

    Quant à l’appareil photo intégré (d’une résolution de 2 millions de pixels), Apple n’a pas daigné le faire évoluer : toujours à une résolution de 2 millions de pixels, sans flash,… Les clichés obtenus restent médiocres, et aucun réglage, même basique (luminosité, zoom, balance des blancs) n’est disponible. Enfin, citons l’absence de caméra en façade pour la visiophonie, service exclusif aux réseaux 3G…

    source : http://www.businessmobile.fr/produit...0.htm?tab=test

  3. #3
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Re : Test Apple iPhone EDGE et 3G

    salut, il y a pas des participations pour ce sujet

  4. #4
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 188
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    11

    Par défaut Re : Test Apple iPhone EDGE et 3G

    ben on connais deja le phone en question ^^
    si ta des news sur le 4 ce sera mieu Cliquer ici pour agrandir

  5. #5
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Re : Test Apple iPhone EDGE et 3G

    ok, si je trouve des news je les poste sans problème

  6. #6
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 188
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    11

    Par défaut Re : Test Apple iPhone EDGE et 3G

    stp tu saurais pas ou j'ai posté une video ou un mec hindou sur ted.com qui fesait une conference sur l'impacte de certaine plante dans les maison , ou il demontré une experiance qui avais fait a new deli en inde ou la productivité des corporation a augmenté apres avoir mis certaine plante a l'interieur si tu la trouve fait moi signe stp merci j'ai chercher sur ted mais j'ai rien trouver y'a tellment de video que je mis retrouve plus c extraimement interessant en tout cas
    au fait les video sont en anglais

  7. #7
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Re : Test Apple iPhone EDGE et 3G

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par hamyay Cliquer ici pour agrandir
    stp tu saurais pas ou j'ai posté une video ou un mec hindou sur ted.com qui fesait une conference sur l'impacte de certaine plante dans les maison , ou il demontré une experiance qui avais fait a new deli en inde ou la productivité des corporation a augmenté apres avoir mis certaine plante a l'interieur si tu la trouve fait moi signe stp merci j'ai chercher sur ted mais j'ai rien trouver y'a tellment de video que je mis retrouve plus c extraimement interessant en tout cas
    au fait les video sont en anglais
    la vidéo ta la poste sur le forum ou non, il faut des mots clé pour bien cherche, essayer de cherche avec google avec ce texte tu peut remplace les mots clé "plant india video", mais garde "site:ted.com" cette option dans google elle l'indique dans quel site qui fait ca recherche

    plant india video site:ted.com

  8. #8
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    1 188
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    11

    Par défaut Re : Test Apple iPhone EDGE et 3G

    wow cool mzerci ca marche
    http://www.ted.com/index.php/talks/k...fresh_air.html et la voila Cliquer ici pour agrandir

  9. #9
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Re : Test Apple iPhone EDGE et 3G

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par hamyay Cliquer ici pour agrandir
    wow cool mzerci ca marche
    http://www.ted.com/index.php/talks/k...fresh_air.html et la voila Cliquer ici pour agrandir
    de rien

Discussions similaires

  1. Réponses: 22
    Dernier message: 13/09/2012, 11h54
  2. L’iPhone Edge mis au placard
    Par NewsBot dans le forum IOS-Iphone
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/04/2010, 18h10
  3. Le kit voiture Tomtom compatible avec l’iPhone Edge
    Par NewsBot dans le forum IOS-Iphone
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/10/2009, 20h50
  4. Test Apple iPhone EDGE et 3G
    Par salimdz dans le forum Guesra
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/05/2009, 08h33
  5. Test Apple iPhone 3G
    Par salimdz dans le forum Guesra
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/05/2009, 00h42

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon