local
Des chercheurs et des chefs de laboratoires tirent la sonnette d’alarme
Des vols a l’intérieur de l’enceinte universitaire de Constantine

Cliquer ici pour agrandir

Plusieurs professeurs chercheurs et de chefs de laboratoires de recherche scientifique a l’université de Constantine ont réitéré leurs plaintes au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique concernant l’absence de la sécurité à l’enceinte universitaire, ce qui a conduit au vol d’équipements scientifiques appartenant à l’université, et même leurs biens personnels, dont le vol d’une voiture appartenant à l’un des chercheurs, après que la direction de cette université n’ait toujours pas trouvé de solutions radicales à ce problème.

Dans un rapport qu’ils ont soulevé au ministre de l’Enseignement Supérieur et au recteur de l’université Mentouri de Constantine, un nombre de chercheurs a fait état du manque constant de sécurité au département de recherche connu sous le nom de « Bio Pole ». Les professeurs à cette université ont confié que la situation sécuritaire a l’université se dégrade de plus en plus, après le vol de la voiture d’un professeur la semaine dernière dans l’enceinte même de l’université. Avant le vol de cette voiture, le matériel scientifique de plusieurs labos de recherches a été volé à plusieurs reprises, sans que la direction n’intervienne pour en trouver une solution définitive.

Ces mêmes professeurs ont ajouté que l’ensemble des chefs de laboratoires, les chefs d’équipes de recherches, et certains chercheurs à l’université de Mentouri de Constantine ont soulevé des plaintes au ministre de l’Enseignement Supérieur portant sur le problème de la détérioration de l’état du département de la recherche près de cette université, et le vol des extincteurs, ce qui représente un danger pour la vie des chercheurs et des étudiants en cas d’incendie provoqué par les expériences scientifiques effectuées dans ces derniers.

Par ailleurs, El Khabar a obtenu un rapport établi par le doyen de la faculté des sciences de la nature et de la vie, qu’il a adressé au recteur de l’université, dans lequel il reconnaît l’absence de sécurité dans cette université. Il a, également, mentionné dans ce rapport: « il est vrai que le département de recherche ait fait objet de vols répétés, cependant, la direction centrale de cette université ainsi que les directeurs des laboratoires de recherches et le secrétaire général de la faculté ont, à chaque fois, alerté les services de sécurité de l’université ainsi qu’a la police ».

source : http://www.elkhabar.com/quotidienFrE...155160&idc=121