Cliquer ici pour agrandir


Cela fait maintenant longtemps que c'est dans l'air du temps, et que l'on attend la première offre «quadruple play» incluant Internet, téléphonies fixe et mobile et télévision. C'est Bouygues qui se lance avec Ideo.

Qu'ajouter au «triple play» (télévision, téléphone fixe et Internet), désormais généralisé chez les fournisseurs d'accès à Internet, pour se distinguer ? On le savait depuis quelque temps, le quatrième service à rejoindre le forfait de communications familial devait être le téléphone portable.

Iliad (maison-mère de Free) demandant la quatrième licence de téléphonie mobile ou SFR rachetant Neuf Cegetel/Club-Internet étaient autant d'indices en ce sens ; quant à France Telecom, premier FAI et premier opérateur mobile français, il pouvait difficilement lancer une telle offre sans se voir accusé d'abus de position dominante.

Bouygues, pour sa part, avait fait un pas de ce sens en incluant dans son offre «triple play» des appels vers les téléphones portables et un bonus de temps pour ses propres abonnés mobiles.

Un seul forfait pour les lier tous

C'est donc finalement Bouygues qui aura lancé la première vraie offre «quadruple play», fusionnant en un seul forfait les services classiques de l'ADSL et le téléphone portable. L'offre, baptisée «ideo», commence à 44,90 euros par mois ; elle comporte bien entendu téléphonie fixe, télévision et Internet illimités, et y ajoute un accès mobile.

Celui-ci comporte un accès «illimité» à l'Internet (surf et courriel), à la télévision en 3G+ pour les terminaux compatibles, et aux SMS et MMS. Seuls sont donc limités les appels voix : deux heures dans la version de base à 44,90 euros par mois, auxquelles on peut ajouter des options : appels illimités après 20 h (55,90 euros), après 19h et le week-end (65,90 euros) ou enfin dès 18h et le week-end (75,90 euros). Ce qui consomment plus de deux heures par mois peuvent également rajouter du temps d'appel, pour 6 euros par heure supplémentaire.

Cliquer ici pour agrandir

En revanche, Bouygues n'a pas encore prévu d'équiper toute une famille : un seul forfait mobile peut ainsi être fusionné dans le forfait de communications du foyer.

Bouygues promet cependant que les économies sont déjà conséquentes. De fait, un forfait téléphonique 2h avec internet et SMS illimités coûte environ 35 euros, et un forfait «triple play» dans les 30 euros ; l'économie est donc de l'ordre de 20 euros par mois.

Bien entendu, cette offre s'accompagne d'un engagement de deux ans. Pour réduire l'engagement à un an, il en coûte un supplément de 7 euros par mois. Et évidemment, cette communication ne prend pas en compte le dépôt garantie.

Reste désormais à voir quelles seront les réactions des concurrents, que Bouygues propose d'aider à quitter en prenant en charge les frais résiliation jusqu'à 50 euros...
Ils ont sans doute quelque temps pour réagir : d'une part, les forfaits Ideo ne seront pas lancés avant le 25 mai ; d'autre part, le réseau ADSL de Bouygues ne lui permet pour l'instant de toucher qu'une population limitée et doit encore s'étendre avant d'espérer menacer les poids lourds du secteur.


source bouygues :

http://www.institutionnel.bouygueste...(nodeID)/26970