Avec sa cinquantaine de barrages filtrants, son million de voitures et ses 300 000 visiteurs véhiculés par jour, Alger n'en finit pas d'étouffer dans la circulation. Un nouveau système de gestion informatique par feux rouges sera bientôt mis en ?uvre, mais va-t-il régler cet insoluble casse-tête qui donne pics de tension et ulcères aux Algérois ?
« Tekber », tu as le temps de vieillir, résume un automobiliste algérois, café à la main et coincé, comme tous les jours, dans l'effroyable circulation. Car pour (...) - 2009-06-05 / Leader, 33. Contrechamps

Lire la suite ...