La victoire écrasante d'Ahmadinejad au scrutin présidentiel de vendredi dernier devrait lui rester en travers de la gorge. C'est apparemment loin d'être gagné pour lui ! Et pour cause, son concurrent Mir Hussein Moussavi, qui réclame une victoire « volée », a enflammé hier le c?ur de Téhéran. Journalistes et observateurs de la scène politique iranienne s'accordent à qualifier le rassemblement des pro-Moussavi « d'historique ». Jamais, en effet, manifestation n'a mobilisé autant de personnes depuis le triomphe de (...) - 2009-06-16 / 02. Internationale, Une

Lire la suite ...