Téléphonie mobile
Le marché Africain évolue de 49.3%
28 juin 2009
Cliquer ici pour agrandir

Le marché de la téléphonie mobile en Afrique a enregistré depuis 2002 la croissance la plus rapide au monde malgré le coût élevé de la production, selon une étude réalisée par le cabinet Ernst & Young.


Selon l'étude rendue publique lundi à Abidjan, intitulée "le développement des télécommunications en Afrique", depuis 2002, le marché africain enregistre une croissance de 49,3%, là où les principaux marchés mondiaux évoluent très difficilement à l’image du marché Français qui signe un taux de croissance annuel pondéré de 7,5%, le Brésil avec 28% et l'Asie à 27,4%.

Le taux moyen de pénétration du mobile en Afrique se situe à 37%, pourrait passer à 61 % d'ici à 2018", poursuit le rapport, présentant le contient Africain comme étant à "l'avant-garde de la révolution des télécommunications". L'étude réalisée auprès de 28 dirigeants des plus grands opérateurs de télécommunications en Afrique, concerne 49 pays du contient hormis le Maghreb.

La croissance des télécommunications "a été soutenue par des économies africaines marquées par le boom des matières premières et la libéralisation accrue des marchés", a expliqué Serge Thiémélé, responsable africain de "Global télécommunication Center", du cabinet initiateur de l'étude. "Trois catégories de marchés se dessinent en Afrique, selon le taux de pénétration", a indiqué, M. Thiémélé. "Il y a les marchés développés (+ 50%) qui regroupent 11 pays, les marchés émergents (20 à 49%), les plus nombreux, qui comptent 27 pays et les marchés vierges (- 20%) qui regroupent 19 pays", a-t-il souligné.

source