Entre « 40 et 90% » des Nigériens ont voté lors du référendum très controversé organisé pour permettre au président Mamadou Tandja de rester au pouvoir, a assuré, hier, la commission électorale, le taux de participation constituant un des principaux enjeux du scrutin.
Sans surprise, les premières tendances disponibles au lendemain de la consultation donnaient le « oui » très largement gagnant. Alors que l'opposition avait appelé à boycotter le référendum, la mobilisation des Nigériens semble avoir été faible (...) - 2009-08-06 / 02. Internationale

Lire la suite ...