Le vice-président d'Apple s'explique sur la validation des applications

Publié le 07 août 2009

Phil Schiller a répondu personnellement aux attaques concernant la validation de l'application NinjaWords sur l'AppStore.

Dans un email envoyé à John Gurber, l'auteur du blog Daring FireBall, Phil Schiller s'est expliqué sur la cas particulier du dictionnaire NinjaWords. Pour rappel, cette application a été refusée plusieurs fois avant d'être classée dans la catégorie pour adultes (17 ans et plus). Le vice-président d'Apple explique que l'application n'a pas été validée à sa sortie afin d'attendre le firmware 3.0 et le nouveau filtre parental. Ce dernier a permis à l'application de ne pas être censurée. Phil Schiller a écrit sur le sujet :
Les personnes chargées de la validation des applications ont trouvé plus d'insultes dans NinjaWords que dans un dictionnaire classique, des mots que certaines personnes pourraient trouver choquants ou déplacés dans un dictionnaire.
En effet, la base de données utilisée par NinjaWords est celle de Wikitionary.org. Elle regroupe des expressions courantes et des mots familiers utilisés dans la rue.

Phil Schiller a bien précisé qu'Apple n'avait jamais demandé au développeur de censurer son application. L'auteur de NinjaWords avait pourtant développé un système permettant de ne pas afficher de suggestion pour les mots grossiers. La définition apparaissait évidemment lors de la saisie complète du mot. Malgré ses efforts, l'application a quand même été classée dans la catégorie "17+".

La réponse directe de Phil Schiller est très surprenante, d'autant plus qu'Apple nous avait habitués à un certain mutisme dans ce genre d'affaires. La firme de Cupertino, actuellement très critiquée sur le procédé de validation des applications, se devait de répondre clairement et d'affirmer sa position sur le sujet. La FCC (Federal Communications Commission) enquête d'ailleurs toujours sur le cas de Google Voice qui a été refusé par Apple...

source