Pas de cartes mères LGA 1156 en dessous de 100 euros ? Explications...

Publié le 25 août 2009

Alors que les cartes mères basées sur le chipset Intel P55 et équipées d'un socket LGA 1156 débarquent, on ne peut s'empêcher de constater leur coût élevé alors qu'elles étaient justement supposées être plus accessibles que leurs grandes soeurs en X58, explications...


Notre confrère Anandtech vient de publier un article détaillant le coût d'une carte mère conçue autour du chipset IntelCliquer ici pour agrandir P55 Express et d'un socket LGA 1156. Le prix moyen de ces cartes mères va avoir une influence considérable sur le succès de la nouvelle plateforme qui inclura aussi les processeurs Intel CoreCliquer ici pour agrandir i7 et i5 « Lynnfield ». Notons tout d'abord quelques faits :




Au départ, la nouvelle plateforme, lancée par Intel au début du mois de septembre, devra s'intercaler entre les deux actuelles. À terme, elle devrait remplacer le P45 et les Core 2. Si l'on considère que la majorité des ventes de cartes mères P45 se fait probablement entre 80 et 140 euros, c'est donc l'objectif à viser pour les fabricants. Problème, cela n'est pas si simple...

Le P55 n'est pas réellement un « chipset » puisque la majorité des fonctions du northbridge, le cœur d'un chipset jusqu'à présent, sont désormais intégrés dans le processeur. Le P55 se rapproche donc plus d'un southbridge. Il supporte principalement 6 ports S.erial ATA à 3 Gb/s, 8 liens PCI Express 2.0 et 14 ports USB 2.0.

Intel demande 40 dollars par P55, soit autant que ce que coute un P45 ! Un ICH10R coute seulement 3 dollars en comparaison... L'Intel X58 prend la tête de ce classement avec une valeur de 70 dollars. Ce n'est pas tout puisque le géant de Santa Clara fait aussi payer une licence sur le socket LGA 1156, qui amène son cout à environ 7 dollars. Un socket LGA 775 coute moins d'un dollar en comparaison.

Si le design des cartes mères P55 est relativement simplifié par rapport à celles en X58, qui devaient supporter le bus QPI, un PCB à 6 couches est toujours nécessaire, comptez 10 dollars en plus. Le support du SLI de NVIDIA vous coutera 5 dollars par carte, plus une licence de 30 000 dollars. Les phases d'alimentation sont elles aussi très couteuses, et les fabricants n'y vont pas avec le dos de la cuillère...

Au final, on arrive à une conclusion plutôt simple, une carte mère P55 d'entrée de gamme coutera 105 dollars à fabriquer, une de milieu de gamme autour de 120 dollars, et le haut de gamme dépasse les 200 dollars. A cela il faut ajouter les couts de recherche et développement, les marges du constructeur, les marges du revendeur, et les taxes. Trouver une carte mère P55 en dessous de 100 euros en France risque donc d'être très compliqué sinon impossible.

Avec l'augmentation de la production, les couts diminueront et on risque donc de descendre sous cette barrière symbolique. Certaines cartes sont d'ores et déjà référencées en Grande-Bretagne dès 85 euros. Il faut cependant se méfier des prix avant le lancement officiel, et compter les frais de port. Les modèles qu'on peut considérer comme « standard » seront probablement vendus autour de 150 euros en France. Un tarif plutôt élevé, surtout que le premier « Lynnfield », le Core i5-750, devrait être vendu autour de 200 euros. A cela il faudra ajouter environ 60 euros pour un kit de 4 Go de DDR3 et on atteint rapidement les 400 euros...

source