Critiqué de toute part, l'Exécutif cède et concède : le crédit documentaire « imposé » comme seul moyen de paiement des opérations du commerce extérieur sera assoupli. « Les banques sont prêtes à prendre les dispositions nécessaires avec leur clientèle qui importe des produits semi-finis et des intrants nécessaires à la production nationale, pour atténuer au maximum les contraintes de trésorerie et les coûts d'engagement et de mobilisation des crédits documentaires », nous révèle Abderahmane Benkhalfa, délégué (...) - 2009-08-27 / 03. Economie, Une

Lire la suite ...