Ils ont été la cible d’un groupe terroriste à Constantine
Trois policiers blessés dont un dans un état grave

Un convoi de policiers a été la cible d’une attaque terroriste perpétrée, dans la nuit de vendredi, sur la route de l’aéroport, précisément, au niveau de la cité Zouaghi, à Constantine.

Trois policiers ont été blessés, dont l’un d’eux se trouve dans un état grave. Selon des sources bien informées, l’attaque a eu lieu aux environs de 23 heures. Les policiers, qui escortaient un groupe de travailleurs de l’entreprise japonaise COJAAL, vers l’aéroport ont, à leur retour de mission, été surpris par des rafales de tirs de feu nourris par des AK47, qui fusaient de toute part. Les terroristes affiliés au ^^^^ d’Al Qaïda au pays du Maghreb et qui étaient au nombre de 4, probablement informés de l’heure exacte du passage du véhicule s’étaient, lâchement, embusqués selon nos sources, au niveau du rond-point, à proximité du nouveau siège des douanes. “Les policiers ont pu en réchapper grâce au sang-froid du conducteur. Les pertes auraient été beaucoup plus importantes, autrement”, nous a affirmé notre source. Immédiatement après l’attaque qui, rappelons-le, intervient après l’arrestation, mardi dernier, d’un activiste armé, dans le quartier Bab El Kantara, les services de sécurité ont déclenché un ratissage de grande envergure, mais les terroristes ont eu le temps de se replier vers El Guemas, toujours selon nos sources. Il va sans dire que ce lâche attentat renseigne sur la situation sécuritaire préoccupante qui prévaut, depuis quelque temps déjà, dans la ville des Ponts. En effet, un groupe terroriste a réussi à s’y infiltrer, afin de perpétrer des attentats meurtriers contre de hauts responsables de l’État, mais aussi contre les éléments de la Sûreté nationale.

Hier, un dispositif sécuritaire imposant a été mis en place au niveau des différents accès de la ville. Tout véhicule suspect est soumis à un contrôle rigoureux de la part des éléments de la Gendarmerie nationale qui continuent à rechercher les criminels, en fuite.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit.php?id=93324