Microcrédit
Vers une nouvelle règle de partage des risques ?

Les banques souhaitent qu’une nouvelle règle de partage du niveau de risques dans le financement des projets d’activité des microentreprises soit établie, indique-t-on auprès de l’Association des banques et des établissements financiers (Abef).

“Le taux des crédits octroyés par les banques pour le financement des projets d’activité, gérés par les dispositifs d’emploi, dépasse les 65%. Il représente actuellement les deux tiers de l’intégralité de chaque projet, d’où la nécessité d’envisager une autre règle de partage des risques entre les banques et l’État”, a déclaré le délégué général de l’Abef, M. Abderrahmane Benkhalfa. “Le taux de financement des banques devrait être ramené de 65% à 55% afin de diminuer l’ampleur des risques de financement qui pèsent sur elles”, a-t-il estimé. “Au total, quelque 135 milliards de DA de crédits ont été octroyés par les banques durant les cinq dernières années aux jeunes promoteurs pour le financement des projets d’activité gérés par les dispositifs de l’emploi, à savoir l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes (Ansej), le Fonds national d’assurance au chômage (Cnac), et l’Agence nationale de gestion de micro-crédit (Angem)”, a-t-il expliqué. Il est prévu que l’Angem engage une réflexion sur les perspectives de développement du dispositif de sorte à atteindre l’objectif de 100 000 prêts d’ici à fin 2008.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit....%20risques%20?