Kateb Yacine, l'amoureux transi, le fou de Nedjma, cette belle Algérie, n'a jamais été reconnu par et dans son pays.
Aurait-il pu être un homme d'épée qu'il n'aurait pas été général d'armée, mais tout juste un soldat anonyme ou inconnu, qui serait tombé au champ d'honneur dans un acte de bravoure. Donc, il fut un homme de plume, une plume acérée, un général du verbe juste et ravageur. Il le fallait à cette époque. Et il l'a été haut la main. Né à Constantine, il a été inscrit sur les registres d'un (...) - 2009-10-31 / 04. Culture

Lire la suite ...