Les auditions des responsables d'Algérie Télécom, dans le cadre de l'affaire des lignes téléphoniques détournées au profit d'un réseau d'Al Qaîda, se poursuivent au tribunal de Annaba.
Le premier responsable du central téléphonique de Sidi Amar, unité à partir de laquelle fut remise en service, en 2005, l'une des lignes détournées, a été ainsi entendu hier par le magistrat instructeur. En fin de journée de lundi dernier, l'ancien directeur de l'unité opérationnelle des télécommunication (UOT) ? (...) - 2010-01-21 / 03. Economie

Lire la suite ...