NOUREDDINE MOUSSA Reçoit les ambassadeurs de Grande-Bretagne, de Turquie et du Chili

L’habitat s’ouvre aux firmes internationales ?

Le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Noureddine Moussa, a reçu mercredi dernier au siège de son département ministériel trois ambassadeurs, a indiqué un communiqué du cabinet.

Il s’agit de Son Excellence Andrew Handerson, ambassadeur de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, qui a exprimé son souhait de voir les entreprises britanniques s’intéresser aux opportunités que présente le marché algérien dans le domaine de la construction. Une proposition à laquelle le ministre a répondu favorablement en suggérant à l’ambassadeur l’organisation, dès que possible, aux entreprises anglaises intéressées d’une visite en Algérie afin de leur permettre de l’appréhender. Dans le même cadre, le premier responsable du secteur a reçu Son Excellence Ahmet Necati Bigali, nouvel ambassadeur de la République de Turquie à Alger. Ce dernier, tout en soulignant l’excellence des relations d’amitié qui lient les peuples d’Algérie et de Turquie, a exprimé la volonté de son gouvernement à encourager les entreprises de son pays en vue de renforcer leur présence en Algérie. De son côté, Noureddine Moussa a souhaité une implication plus forte des entreprises de construction turques dans les programmes de logements et s’est dit prêt à créer les conditions pouvant garantir un véritable transfert de technologie. De même que le ministre a reçu Son Excellence Pablo Roméro, ambassadeur de Chili à Alger, qui a également exprimé le souhait de son pays de voir les entreprises chiliennes venir s’intéresser aux opportunités que présente le marché de l’immobilier en Algérie. Ce à quoi Noureddine Moussa a répondu favorablement en souhaitant une contribution de l’entreprise chilienne dans la concrétisation de l’important programme présidentiel dans le domaine du logement. À travers les entretiens qu’a eus le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, l’on croit comprendre qu’il y a une ferme volonté de l’État à résorber le déficit que connaît le secteur.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit....nationales%20?