Les constructeurs préconisent généralement de renouveler le filtre en même temps que l'huile. Objectif : empêcher que le fluide sale contenu dans la cartouche n'altère le nouveau lubrifiant et le dégrade prématurément.


Rien de tel qu'une vidange pour "mettre les mains dans le cambouis". Pas si vite ! Prévoyez de vieux gants de bricolage en cuir, une chemise à manches longues et une paire de pantalons longs usagés. Idéalement, des lunettes protègeront vos yeux d'éventuelles projections.Se préserver de l'huile de vidange
L'huile de vidange, minérale ou synthétique, s'avère particulièrement toxique et nuit à la santé comme à l'environnement. On y trouve des suies, des résines, des métaux lourds, des acides et d'autres composants chimiques. Evitez autant que possible de vous trouver à son contact. Et bannissez l'usage des gants en plastique : si l'huile moteur se montre plus chaude que prévu, ils pourraient fondre sur vos mains !

Avant de vous lancer, rassemblez votre matériel :

  • 1 bidon d'huile neuve.
  • 1 filtre à huile neuf. Faites-vous conseiller pour choisir le modèle adapté à votre moteur ou consultez les tableaux d'affectation dans votre rayon auto.
  • 1 joint de bouchon de vidange neuf (référez-vous à la documentation du véhicule pour connaître le diamètre adapté).
  • 1 clef de bouchon de vidange (format carré ou Allen de 8, 10 ou 12 mm, voir la documentation du véhicule).
  • 1 clef de filtre à huile.
  • 1 bassine ou 1 bidon de récupération pour l'huile de vidange.
  • 1 entonnoir.

Evitez de vidanger complètement à froid pour que l'huile s'écoule avec fluidité. Garez la voiture sur une surface plane et dégagée. Si vous venez de rouler, attendez au moins 30 minutes après l'arrêt du moteur : vous limiterez les risques de brûlures. Pour travailler confortablement, disposez un grand carton sur le sol.
1. Sous le capot : retirer le bouchon de remplissage et la jauge à huile.
2. Sous le moteur, desserrer le bouchon de vidange avec sa clef, en l'actionnant de la droite vers la gauche.
3. Disposer la bassine à la verticale du réservoir (carter) mais dans la trajectoire du bouchon afin de ne pas être surpris par le jet d'huile.
4. Finir de dévisser le bouchon à la main en le maintenant à sa place. Après l'avoir enlevé, l'huile usagée s'écoule immédiatement.
5. Si le bouchon de vidange possède un joint, l'ôter et y poser un neuf.
6. Après écoulement de toute l'huile, déplacer avec précaution la bassine à la verticale du filtre à huile. Positionnez votre clé autour du filtre et dévissez-le (de la droite vers la gauche). Dès que le filtre est entièrement dévissé mettez-le aussitôt à plat afin d'éviter que l'huile contenue à l'intérieur du filtre ne coule par terre !

7. Commencez par enduire le joint en caoutchouc du filtre neuf avec un peu d'huile moteur neuve, mettez-le en position à la place de l'ancien filtre et vissez-le (de la gauche vers la droite). N'utilisez pas la clé, vissez-le à fond à la main, si vous voulez absolument utiliser la clé, ne serrez pas le filtre plus de 3/4 de tour.

8. Refermer le réservoir d'huile en vissant le bouchon de vidange à la main. N'utiliser la clef que pour le serrage final, sans forcer.
9. Sous le capot, verser l'huile neuve à l'aide de l'entonnoir. Attention à ne pas dépasser le niveau maximal sous peine d'endommager certains joints. Consulter la documentation du constructeur afin de connaître le volume d'huile nécessaire.
10. Le niveau maximal atteint, démarrer le moteur afin que le fluide investisse le filtre neuf. Faire l'appoint, refermer l'orifice de remplissage et replacer la jauge.
Que faire des huiles usagées ?
Ne surtout pas les jeter dans la nature. Avec l'entonnoir, versez le contenu de la bassine dans un jerrican ou dans un bidon vide bien étanche que vous devez refermer. Apportez vos huiles usagées en déchetterie aux heures d'ouverture, c'est gratuit.
La bonne huile pour votre moteur Cliquer ici pour agrandir
Croire que nos voitures n'ont pas besoin de quelques petites attentions entre les révisions préconisées par leur constructeur est une erreur qui peut être lourde de conséquences. L'huile est le sang de votre moteur, pensez à surveiller son niveau !


Dans les années 50, la plupart des voitures réclamaient une vidange tous les 3.000 km et le graissage d'un nombre imposants d'organe (pompe à eau, arbre de transmission, moyeux de roues…) tous les 1.000 Km ! Aujourd'hui, grâce à la meilleure qualité des matériaux et aux progrès réalisés sur les lubrifiants, la plupart des organes mécaniques sont graissés à vie et les constructeurs préconisent le remplacement de l'huile moteur tous les 20.000 Km, voire 30.000 Km !
Le problème, c'est qu'il peut se passer bien des choses entre deux vidanges. Car il est admis que, même neuve, une voiture peut facilement consommer plus d'un demi litre d'huile aux 1.000 km. Autant dire que si votre auto n'est pas équipée d'un indicateur de niveau au tableau de bord, il peut être bon de soulever son capot au moins une fois par mois pour jeter un coup d'œil à la jauge d'huile et refaire le niveau si nécessaire.


Attention, au moment de faire l'appoint
Veillez à ne pas dépasser le niveau maxi. Sur les moteurs à essence, vous risquez d'endommager les joints spis, ce qui impose le démontage de la boîte de vitesse et, sur les Diesel, le moteur peut s'emballer… et casser. Faites vidanger au plus vite le trop plein. Vérifiez le niveau.



En Fonction des conditions de roulage
Vu le rallongement des intervalles préconisés entre chaque vidange, vous n'aurez aucune excuse si vous ne respectez pas, au minimum, les recommandations du constructeur. Mais dans certaines conditions de roulage, doubler la fréquence des vidanges moteur peut notablement augmenter la longévité de ses composants. C'est surtout le cas si vous roulez essentiellement en ville dans une atmosphère forcément poussiéreuse. L'huile se charge d'impuretés et perd plus rapidement ses propriétés lubrifiantes.


Comment repérer la bonne huile
Voici comment interpréter les indications mentionnées sur les bidons.
ACEA A (pour l'essence), ACEA B (pour le diesel) indiquent que l'huile répond aux normes européennes. Le 1, le 2 ou le 3 qui suivent sont des codes qualités :
  • - 1 : économies d'énergie (huiles réservées à des moteurs spécifiques);
    - 2 : huiles d'entrée de gamme (voiture de tourisme);
    - 3 : huiles haut de gamme (moteurs à haut rendement).

5W40 indique l'indice de viscosité. Plus le premier chiffre est petit, plus l'huile est fluide à froid. Plus le second chiffre est élevé plus l'huile conserve ses qualités lubrifiantes à chaud. On pourrait ainsi utiliser une 5W30 dans un pays froid et une 20W50 dans un pays chaud. En France, pays relativement tempéré, une huile 5W40 correspond à la majorité des besoins. La charge d'une batterie doit normalement se faire au 1/10e de sa capacité. Pour une batterie de 80 ampères-heures (Ah) il faut donc un chargeur de 8 ampères (A) minimum. Si le chargeur n'est pas de type automatique il faut régler au préalable le niveau de la charge.


Choisir son huile en fonction de l'utilisation de la voiture
Pour faire l'appoint d'huile, il est impératif de respecter les préconisations du constructeur. Reportez vous au livret d'entretien dans lequel il vous sera le plus souvent conseillé d'utiliser tel ou tel type d'huile en fonction des conditions climatiques. N'essayez pas de faire des économies en achetant une huile bas de gamme. Mais, attention, il est inutile, et même parfois dangereux, d'acheter une huile très haut de gamme pour un moteur âgé de plus de cinq ans. Voici, en fonction de l'âge de votre voiture et de la manière dont vous l'utilisez, comment déterminer l'huile qui lui conviendra le mieux :