Energie : Sonelgaz va exporter de l’électricité vers l’Espagne via le Maroc

10-05-2008 à 22:28 EL MOUDJAHID

Cliquer ici pour agrandir

Un chiffre d’affaires de 126,7 milliards de dinars en 2007.


L'entreprise Sonelgaz envisage d'exporter de l'électricité à l'Espagne via le Maroc à travers la création d'une joint-venture entre Sonelgaz et l'office marocain de l'électricité (OME), a indiqué hier, M. Noureddine Bouterfa à l'APS. "Le Maroc est en train de finaliser une ligne de 400 kW qui va faire la jonction avec une ligne de Sonelgaz à l'Ouest du pays, ce qui va permettre de faire une ouverture jusqu'en Espagne", a-t-il précisé.

"Le projet est sur la table", a encore ajouté Boutarfa, précisant que "les deux parties doivent d'abord se mettre d'accord sur le prix du transit de l'électricité".

A ce propos, M. Boutarfa a indiqué que la consommation nationale de l'électricité représente deux pics (matin et soir) mais que le reste de la journée la production est suffisante et même "excédentaire". C'est ce surplus que l'entreprise nationale compte exporter vers l'Europe, a-t-il affirmé.

Aujourd'hui, les investissements engagés pour accroître sa production permettent à l'entreprise d'être optimiste pour faire face demain à la demande prévue avec la réception progressive des grands projets, tels que les stations de dessalement d'eau de mer, le métro, le tramway, et l'électrification du réseau ferroviaire de la banlieue algéroise.

Dans ce sens il a rappelé que le montant des investissements à l'horizon 2013 s'élève à 1.400 milliards de DA que l'entreprise compte puiser dans trois sources : les recettes propres de l'entreprise, les emprunts obligataires, et les dotations de l'Etat qui devraient constituer entre 20 et 25 % de ce montant. Il s'agit de prendre en charge une demande supplémentaire de 1.500 MW prévue pour 2013, selon les prévisions de cette entreprise.

Par ailleurs, la part de la consommation nationale d'électricité par les unités industrielles a été de 50% de la consommation globale d'énergie électrique ce qui est un signe de "bonne santé économique", a-t-il estimé.
"Nous sommes arrivés aujourd'hui à un équilibre de 50-50 entre la consommation des ménages (6 millions de compteurs) et celles de unités industrielles estimées à 40.000", a précisé M. Boutarfa.

Selon lui, les réseaux moyenne et haute tensions (destinées à alimenter l'industrie et les PME-PMI) ne représentaient que 46% de la consommation totale d'énergie en 2005-2006. "Cette part va encore augmenter à la faveur de la forte croissance économique que connaît le pays", a soutenu le PDG, soulignant les efforts entrepris par Sonelgaz pour répondre demain aux besoins en électricité.

En outre, la consommation moyenne par foyer est de 2.500 KWh par an, ce qui représente une "bonne moyenne" régionale, a estimé M. Boutarfa.

Il convient de mentionner que dans le monde, la consommation en énergie électrique est prise en compte dans le calcul et l'évaluation du niveau de vie des populations. Sonelgaz a réalisé un chiffre d'affaires de 126,7 milliards de dinars au cours de l'exercice 2007 et un bénéfice net de 8 milliards DA, mettant cette entreprise dans une bonne situation financière mais qui a to^^^^ois besoin de nouveaux financements pour ces projets à l'horizon 2013.

Abordant le volet de l'ouverture du secteur de distribution de l'électricité et du gaz, le PDG de Sonelgaz a fait savoir que son entreprise allait déterminer dans les prochains mois les concessions de distribution de gaz et d'électricité qu'elle va garder dans son portefeuille et celles qui seront cédées au privé dans le cadre de la concession.

Avec 55.000 employés, dont plus de 3.700 recrutés en 2007 (+14% par rapport a 2006), Sonelgaz avec ses 28 filiales est considérée l'un des groupes les plus créateurs d'emplois. A cette cadence, elle dépassera les 9.000 recrutements annoncés pour 2009, selon les données du groupe.
Distribution de gaz et d'électricité
Les concessions de Sonelgaz déclarées d'ici à 6 mois
La société nationale Sonelgaz va déterminer dans les prochains mois les concessions de distribution de gaz et d'électricité qu'elle va garder dans son portefeuille et celles qui seront cédées au privé dans le cadre de la concession, a indiqué hier, à l'APS le P-DG de cette société, M. Noureddine Boutarfa.
"Sonelgaz déclarera d'ici 3 à 6 mois (au maximum) les concessions qu'elle va garder, alors que le reste sera offert dans le cadre de la concession par la Commission de régulation de l'électricité et du gaz (CREG), a-t-il souligné. La CREG se chargera de l'attribution de ces concessions sur la base d'appels d'offres et de contrôle du respect du cahier des charges, selon le même responsable. Ces concessions sont opérées en application d'un décret exécutif datant d'avril 2008 qui a fixé, rappelle-t-on, les modalités d'attribution et de retrait des concessions de distribution de l'électricité et du gaz, et le cahier des charges relatif aux droits et obligations du concessionnaire. M. Boutarfa a estimé cependant que "le privé pourrait ne pas prendre de concessions de distribution de gaz et d'électricité si le problème de la tarification n'a pas été réglé" sauf si "l'Etat s'engage à lui payer un différentiel (subvention) par rapport aux prix que le concessionnaire va proposer aux clients".
source : http://www.elmoudjahid.com/em/Nation...c4826a0a5e7f08