Le marché algérien des télécommunications ne peut pas accueillir un nouvel opérateur de téléphonie fixe ou mobile a affirmé M. Hamid Bessalah, ministre de la Poste et des technologies de l’information et de la communication (PTIC) dans une interview accordée au quotidien El Chourouk.

Selon le ministre, la priorité est de développer davantage les opérateurs publics tels qu’Algérie Télécom à travers l’investissement dans d’autres créneaux. « L’entrée d’un nouvel opérateur de télécommunication en Algérie n’est pas envisageable avant 2011. Il faut d’abord améliorer les prestations et services offerts pour pouvoir envisager cette possibilité. Les opérateurs privés n’ont toujours pas offert un Internet ADSL de 20 Méga », a-t-il ajouté.

M. Bessalah a toute fois annoncé que la téléphonie mobile de quatrième génération (G4) sera lancée en 2012.

source