Le mobile en Afrique
Un taux de pénétration de 32%
20 mai 2008
Cliquer ici pour agrandir

Le continent Africain poursuit sa croissance dans le domaine de la téléphonie mobile, où il compte plus de 250 millions d'abonnés. Soit 7,4 % du réseau international, le taux le plus faible au monde. Néanmoins d'autres observateurs restent confiants dans le développement du marché africain de la téléphonie mobile en Afrique. Puisque l'on précise qu'à la fin de l'année 2007, 282 millions d'Africains possédaient un mobile. Soit une augmentation de plus de 30% sur un an. (Par Saïd Elyan)


En ce qui concerne les infrastructures, près de 66% de la population est aujourd'hui desservie par un relais sans fil, contre 62% en 2007. Cependant l'on signale que des disparités criardes caractérisent encore la distribution du mobile entre les différentes régions d'Afrique. L'Egypte, le Kenya, le Rwanda ou l'Ouganda disposent d'une couverture à hauteur de 90% de leur territoire. D'autres zones sont au contraire complètement vierges de tout réseau. Ainsi, plus de 300 millions de ruraux ne disposent d'aucune couverture réseau. Une topographie qui rejoint presque celle de la téléphonie fixe qui est concentrée à 58,5% dans le nord de l'Afrique.

En gros, les pays d’Afrique du Nord qui représentent 17,2% du total de la population du continent, détiennent un taux de pénétration de téléphonie fixe de 58,5%, de téléphonie mobile de 32,8% et 35% d’Internautes.

Selon l'association GSMA, le continent africain va investir plus de 50 milliards de dollars (32,3 milliards d'euros) en Afrique subsaharienne pour couvrir 90% de la population d'ici les cinq prochaines années. Mais des régulations nationales trop rigides et des situations de monopoles freinent les progrès du mobile en Afrique, regrette l'association.

source : http://www.mobilealgerie.com/modules...rticle&sid=943