Chine : près de 160.000 personnes évacuées en aval d’un barrage naturel

mercredi 28 mai 2008.

Près de 160.000 personnes ont été évacuées dans la province du Sichuan (sud-ouest) en aval d’un barrage naturel instable formé à la suite du séisme du 12 mai et derrière lequel le niveau de l’eau continue de monter, ont rapporté mercredi les médias chinois.

Le niveau de l’eau derrière la digue de Tangjiashan, qui s’est formé à la suite de glissements de terrain dans la vallée encaissée de la rivière Jian, monte de deux mètres par jour et n’est actuellement qu’à 23 mètres du sommet du barrage, à l’endroit où celui-ci est le moins élevé, selon Cai Qihua, un responsable de la gestion des eaux cité par le China Daily. Plus de 600 soldats et ingénieurs travaillent 24 heures sur 24 sur le site pour creuser un canal de dérivation, mais ils n’auront pas fini leur travail avant le 5 juin, précise le quotidien.

Si le barrage, qui retient autant d’eau que 50.000 piscines olympiques, venait à céder, 1,3 million de personnes devraient être évacuées d’urgence dans la municipalité de Mianyang. Au total, 35 lacs de barrage sont se formés à la suite du séisme du 12 mai, d’une magnitude de 8.0 sur l’échelle de Richter, mais aucun n’est aussi dangereux que celui de Tangjiashan. Par ailleurs, 352 réservoirs et 87 digues, fragilisés par le séisme, sont en danger dans la municipalité de Chongqing (sud-ouest), voisine du Sichuan, a rapporté le site internet de la radio nationale chinoise. La radio ajoute que 343 systèmes d’aduction d’eau ont été endommagés, affectant plus d’un million et demi de personnes, toujours à Chongqing. Le bilan officiel du séisme, encore provisoire, s’est établi mercredi à 68.109 morts confirmés et 19.851 disparus, selon le porte-parole du gouvernerment Lu Guangjin. Le précédent bilan faisait état mardi de 67.183 morts confirmés et 20.790 disparus.

Le nombre des blessés dans ce tremblement de terre de magnitude 8 sur l’échelle de Richter atteint 364.552, a ajouté ce porte-parole. De l’aveu même des autorités, les chances de retrouver des survivants tiennent maintenant du miracle. Plus de deux semaines après ce tremblement de terre, le plus meurtrier depuis 32 ans en Chine, les efforts se portent désormais sur l’aide aux sinistrés et les soins des blessés.
Les sinistrés manquent d’abris adéquats, mais aussi d’eau potable. Leur situation précaire, aggravée par l’entrée dans l’été pluvieux, fait toujours craindre l’émergence d’épidémies.

Le porte-parole du gouvernement a indiqué que 15 millions de personnes devraient être relogées, ajoutant que 45 millions au total avaient été affectées, l’immense majorité dans la province du Sichuan.
L’aide internationale s’est nettement accrue ces derniers jours, notamment dans le domaine médical. Après la réplique de dimanche qui a fait au moins 8 morts et détruit 70.000 habitations supplémentaires, la France a annoncé lundi soir l’acheminement d’un troisième avion chargé de 33 tonnes d’aide humanitaire.

source : AFP

source : http://algerie.actudz.com/article2277.html