IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM


Affichage des résultats 1 à 6 sur 6
Share |

Discussion: Plus grand viaduc d'Afrique (Viaduc de Bouira)

  1. #1
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Plus grand viaduc d'Afrique (Viaduc de Bouira)

    Plus grand viaduc d'Afrique (Viaduc de Bouira)


    Le futur viaduc qui acceuillera l'autoroute Est-Ouest avant Bouira.

    Il s'agit du Plus Grand Viaduc d'Afrique avec + de 120m de hauteur.

    Repère Google Earth : viaduc de bouira.kmz - 0.00MB


    Cliquer ici pour agrandir

    Cliquer ici pour agrandir

    Cliquer ici pour agrandir


    Cliquer ici pour agrandir


    Cliquer ici pour agrandir

    Cliquer ici pour agrandir

    Cliquer ici pour agrandir

    Cliquer ici pour agrandir


    FICHE TECHNIQUE DU VIADUC 185.1

    Le viaduc OA 185.1 s'inscrit dans le cadre du projet de réalisation de l'autoroute Est-Ouest, tronçon Lakhdaria - Liaison RN5, lot Ouvrages d'art, conclu entre l'Agence Nationale des Autoroutes (ANA) et le Groupement Mixte Algéro - Italien de Travaux Publics (GMTP) constitué des entreprises GARBOLI, chef de file, SAPTA et ENGOA. Le projet est constitué de 25 Ouvrages d'art dont n° 05 viaducs de diverses longueurs allant de 120 à 745 mètres, ponts, passages supérieurs et murs de soutenement. L'OA 185.1 assure le franchissement d'Oued Rekham , localisé à 15 km au sud-ouest de la ville de Bouira.

    Le viaduc OA 185.1, ayant une longueur totale de 745 m environ, est composé d'une série de 3 viaducs :

    Viaduc d'accès coté Alger de 250 m de longueur

    Viaduc principal de 420 m de longueur

    Viaduc d'accès coté Bouira 75 m de longueur

    Le profil en travers de l'ouvrage est composé de deux chaussées séparées (direction Alger et direction Bouira). Chaque chaussée permet le franchissement de 3 voies de circulation, d'une bande d'arrêt d'urgence, et de trottoirs de part et d'autre du tablier. La largeur totale de l'ouvrage est de 2x14 m.

    - VIADUC D'ACCES COTE ALGER

    Le viaduc d'accès coté Alger est constitué de 7 travées consécutives de 36 m de portée chacune. Le tablier est composé d'une série de 8 poutres en béton précontraint par post tension, de type isostatique reposant sur appuis simples, coiffées transversalement par une dalle
    reliées par des entretoises aux abouts. La longueur totale de ce viaduc d'accès est de l'ordre de 250 m environ.

    Le tablier de ce viaduc repose sur une série des appuis, équipés en têtes par des chevêtres, dont les hauteurs sont comme suit :

    Culée C1

    Pile P1 : 18 m

    Pile P2 : 15 m

    Pile P3 : 25 m

    Pile P4 : 30 m

    Pile P5 : 42 m

    Pile P6 : 44 m

    Pile P7 : 45 m

    Les fondations de la culée C1 et des piles P1, P3, P4 et P5 sont de type semelles superficielles, alors que celles des piles P2, P6 et P7 sont de types semelles sur puits.

    B- VIADUC PRINCIPAL

    Le viaduc principal est constitué de 3 travées hyperstatiques. Il s'agit d'une travée centrale de 200 m de longueur et de deux travées de rive de 110 m chacune, soit une longueur totale de 420 m.

    Le tablier est de type caisson à hauteur variable, le profil de son intrados étant parabolique. La largeur de la dalle supérieure du caisson est de 14.00 m, ayant une épaisseur constante de 33 cm. La largeur de la dalle inférieure du caisson est de 8.00 m, ayant une épaisseur variable de 120 cm sur appui à 30 cm à clé. La hauteur des âmes du caisson est variable de 12.00 m sur appui à 4.60 m à clé, leur épaisseur étant constante de l'ordre de 70 cm.

    Le mode de construction est par encorbellement successif, culée sur place moyennant un chariot mobile. La longueur des voussoirs varie de 3.00 m au voisinage des appuis à 5.00 m au niveau du clé central.

    Ce viaduc repose sur les appuis suivants (simplement sur les appuis P7 et P10, encastrement sur les piles P8 et P9) :

    Pile P7 : 45 m

    Pile P8 : 88 m

    Pile P9 : 92 m

    Pile P10 : 35 m

    La fondation de la pile P8 est de type semelle perficielle, alors que celle des piles P7 et P10 sont de types semelles sur puits. La fondation de la pile P9 a fait l'objet d'une campagne géotechnique complémentaire qui a aboutit à prolonger la profondeur de sa semelle à 25 m au dessous du terrain naturel au lieu de 5 m prévu initialement.


    C- VIADUC D'ACCES COTE BOUIRA

    Le viaduc d'accès coté Alger est constitué de 2 travées consécutives de 36 m de portée chacune. Le tablier est composé d'une série de 8 poutres en béton précontraint par post tension, de type isostatique reposant sur appuis simples, coiffées transversalement par une dalle et reliées par des entretoises aux abouts. La longueur totale de ce
    viaduc d'accès est de l'ordre de 75 m environ.

    Le tablier de ce viaduc repose sur une série des appuis, équipés en têtes par des chevêtres, dont les hauteurs sont comme suit :

    Pile P10 : 35 m

    Pile P11 : 20 m

    Culée C2

    La fondation de la culée C2 est de type semelle superficielle, alors que celle des piles P10 et P11 sont de types semelles sur puits.


    source :
    http://ainturk.tripod.com/ et http://viaduc-o.a.185.1.tripod.com/
    Dernière modification par salimdz ; 29/05/2008 à 22h43. Motif: Ajoute Repère Google Earth

  2. #2
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Tunnel De Bouira En Algerie

    TUNNEL DE BOUIRA EN ALGERIE

    Année 2002

    Cliquer ici pour agrandir

    Cliquer ici pour agrandir

    Le tunnel de BOUIRA fait partie d'un tronçon prioritaire de construction de l'autoroute Est – Ouest algérienne, lancé en travaux par l'Agence Nationale des Autoroutes. La Maîtrise d'œuvre est assurée par DAR CONSULTANTS. Le contexte topographique et géologique est très difficile : il s’inscrit dans des versants raides de marnes altérables parcourues par des ravinements actifs et sujets à des mouvements de terrain presque généralisés.
    Le tunnel, long de 1200 m, est un bi-tube de grande ouverture (17m) avec trois voies de circulation dans chaque tube. Il est inscrit dans des marnes schisteuses avec de fortes couvertures d'éboulis et d'altérations. TERRASOL intervient auprès du groupement d'entreprises COSIDER – STFA pour étudier divers aspects du projet :

    • stabilité des talus cloués extérieurs et renforcements ;
    • calculs aux éléments finis des soutènements en tenant compte de l'interaction entre les tubes (avec le logiciel PLAXIS) ;
    • simulation aux éléments finis (également avec PLAXIS) des déformations constatées lors du creusement dans une zone d'accident géologique et propositions techniques de franchissement ;
    • conception et calcul d'un soutènement en tunnel dans une zone de tête avec une situation géométrique très dissymétrique et sous très faible couverture.

    Les travaux d'excavation du tunnel ont commencé début 2001 et devraient se poursuivre pendant deux années. Ce tunnel est le premier d'une importante série de tunnels que comportera l'autoroute dans sa configuration finale qui reliera les frontières tunisiennes et marocaines.
    La complexité et la diversité de la géologie des montagnes algé riennes laissent augurer des enjeux techniques passionnants

    source : http://www.terrasol.com/Anglais/lettre_terrasol_7.htm
    Dernière modification par salimdz ; 03/06/2008 à 13h32.

  3. #3
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Le Grand Viaduc De Oued Rekham À Bouira

    LE GRAND VIADUC DE OUED REKHAM À BOUIRA

    Une véritable oeuvre d’art

    25 Mai 2008

    Automobilistes et usagers de la RN5, à votre grand bonheur, le temps des embouteillages et des bouchons est révolu. Le chemin sera désormais libéré. Les distances seront, à présent rétrécies, et adieu tous les désagréments quotidiens. Le grand viaduc de Oued Rekham, situé dans la commune de Aïn Turk à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest de Bouira, est réalisé par des entreprises nationales et étrangères, notamment le groupement mixte algéro-italien de travaux publics (Gmtp) constitué des entreprises Garboli, Sapta et Engoa. Il est aussi (le viaduc) l’une des oeuvres maîtresses du mégaprojet autoroutier reliant l’Algérie d’est en ouest et le plus grand viaduc d’Afrique. «Il sera ouvert à la circulation automobile en juin prochain». Bonne nouvelle, celle que M.Amar Ghoul, ministre des Travaux publics, a annoncé la semaine dernière, à Alger. Les travaux sont achevés à 100%, il reste juste quelques petites retouches qui seront terminées d’ici peu.

    Beaucoup de temps a été consacré à sa réalisation, to^^^^ois, le défi est relevé grâce aux multiples efforts qui ont été conjugués: chef de projet, ouvriers, responsable de secteur ou autre concepteur, bref, toute l’équipe, du simple ouvrier au sommet de la hiérarchie du secteur. Tous ont veillé à ce que les choses soient faites dans les temps et dans les normes.

    Un viaduc érigé dans les normes
    Le viaduc de Oued Rekham, érigé dans la wilaya de Bouira, est, selon quelques spécialités des travaux publics, unique en son genre, et ce, par son mode de construction. C’est cette particularité qui le place au premier rang à l’échelle africaine. Ainsi, cet ouvrage d’art représente la plus grande réalisation dans le domaine des travaux publics depuis que l’Algérie est indépendante.

    Cet ouvrage grandiose présente une longueur de 745m et une hauteur de 140m. Pour ce qui est de sa largeur, elle est composée de deux chaussées séparées. Chaque chaussée permet le franchissement de 3 voies de circulation, avec une bande d’urgence et les trottoirs de chaque côté; sa largeur totale est de 28m. Une série de trois «petits» viaducs font partie de ce grand viaduc de 745m. Viaduc d’accès, côté Alger, qui s’étend sur 250m de longueur; il est constitué, à son tour, de 7 travées d’une portée de 36m chacune. Le viaduc principal qui est constitué de trois travées hyperstatiques: une travée centrale de 200m de long et deux autres de rive de 100m chacune. La longueur totale de cette travée est de 420m. Le troisième est le viaduc d’accès, côté Bouira, d’une longueur de 75m, et est composé de 2 travées consécutives de 36 m de portée chacune. Cette oeuvre magistrale des travaux publics qui est le viaduc de Oued Rekham, intégrée dans le projet de l’autoroute Est-Ouest, repose sur une série de 11 piliers allant de 15 jusqu’à 92m de hauteur. La quantité de béton utilisée dans la réalisation de ce projet, a été estimée, selon des spécialistes, à environ 60.000m3. Quant à l’acier, plus de 8000 tonnes a nécessité ce grand viaduc. En termes de normes, il est à noter que toutes les mesures ont été prises en compte. Soit en matière de sécurité soit en sismicité. Cet ouvrage d’art est doté de cloisons latérales antichoc et de panneaux signalétiques munis d’alarmes préventives de pointe. L’installation de ces équipements permettra d’éviter tout dysfonctionnement dans le trafic routier et à ce projet, de répondre aux standings internationaux en matière de réalisation et sécurité des ouvrages d’art de cette envergure. En termes de coût, l’enveloppe consommée dans la réalisation de cet ouvrage avoisinerait les 50 millions d’euros.

    En plus de son aspect architectural et les équipements de pointe qui ont été mis en place, le viaduc de Oued Rekham, par son ouverture à la circulation automobile, le mois prochain, allégera d’une manière définitive, les tracasseries des milliers d’automobilistes. «Enfin, nous allons rouler tranquillement, sans crainte, et aussi gagner beaucoup de temps», nous confie le chauffeur d’un camion de gros tonnage (semi-remorque). «Nous allons vivement éviter la descente de Oued Rekham, et les bouchons au niveau de la commune de Aomar», a-t-il ajouté. Cette partie de la RN5 est réputée pour ses accidents de la circulation.

    Au niveau de la commune de Aomar et Djebahia, faut-il le rappeler, plusieurs personnes y ont laissé leur vie suite à des accidents mortels. L’ouverture de ce tronçon va permettre d’amoindrir, pour le moins, le nombre de victimes, qui ne cesse de s’alourdir ces derniers mois dans la wilaya de Bouira, d’une part, et rendre plus fluide le trafic routier d’autre part.

    Pour les véhicules de gros tonnage, en particulier les camions semi-remorque, la pente de Oued Rekham constitue un point noir. Des dizaines d’accidents de la circulation se sont produits à cet endroit, engendrant des pertes humaines. En arrivant à cette partie abrupte, située au niveau de la commune de Aïn Turk, les camionneurs sont contraints de faire le tour sur environ 8km en passant par les virages d’Errich, un autre passage à haut risque.
    Dans un mois, le calvaire prendra fin. Un tronçon qui commence de la ville de Bouira jusqu’à Lakhdaria, sur une distance d’une cinquantaine de kilomètres, sera ouvert aux automobilistes.
    «Question de temps, il est vraiment de grande utilité, un bus qui met une heure de route pour atteindre Lakhdaria, mettra désormais une demi-heure, c’est une sacrée aubaine pour la région», dit un transporteur, travaillant sur la ligne Bouira-Lakhdaria. Un grand soulagement pour les professionnels du transport de voyageurs, mais aussi de marchandises. Que ce soit pour les habitants de la wilaya de Bouira que pour les usagers qui empruntent ce tronçon.

    Un pont touristique
    Le grand viaduc constituera aussi un site touristique incontournable. Les passagers qui se rendent, à l’est comme à l’ouest, seront marqués par la beauté de ce pont, haut de 140m. Il se place, en termes de hauteur, après le pont suspendu, ou comme il est appelé «passerelle de Sidi M’Cid», dans la wilaya de Constantine qui traverse au-dessus à 175 mètres les gorges du Rhumel.

    Le ministre des Travaux publics, M.Amar Ghoul, lors de la dernière visite qu’il a effectuée, il y a quelque mois, a exigé que l’aspect touristique soit pris en compte. D’une pierre, deux coups.

    A cet effet, il est prévu de reboiser les parties avoisinant le site, pour accueillir éventuellement des touristes. Outre son utilité pour le trafic routier, le responsable de secteur des travaux publics a voulu exploiter le côté esthétique de ce grand ouvrage. Un système d’éclairage donnera au site une vue pittoresque et fera sortir la commune de Aïn Turk de son inertie et son isolement. Comme il est un avantage inestimable pour toute la région de Bouira d’en tirer un grand bénéfice en matière de tourisme.
    C’est ainsi que va la cadence des travaux du mégaprojet autoroutier Est-Ouest. Un chantier dirigé par un ministre ambitieux qui veut réaliser ce grand projet dans les règles de l’art.


    source : http://www.lexpressiondz.com/article...-25/52893.html

  4. #4
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Localisation
    Alger
    Messages
    294
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut

    c'est pas le viaduc de Millau mais on s'en rapproche (270m de haut pour 2460m de longueur sur 32 mètres de largeur)

  5. #5
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Le gigantesque viaduc de Bouira inauguré

    Le gigantesque viaduc de Bouira inauguré

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par salimdz Cliquer ici pour agrandir
    Le gigantesque viaduc de Bouira inauguré

    l’un des plus grands ouvrages du programme de relance économique réceptionné
    Le gigantesque viaduc de Bouira inauguré

    Cliquer ici pour agrandir

    La ville de Bouira s’est mise aux couleurs malgré son climat caniculaire. Les yeux rouges, les visages fatigués, mais le sourire est de mise. Surtout pour les responsables de l’ANA, des travaux publics et des autorités locales. Sourire, pour avoir réussi l’exploit. Un viaduc, le plus grand d’ Afrique, parmi les plus grands du monde et un tunnel dans un sol ayant demandé le recours à plusieurs techniques pour le réaliser.

    Un exploit. Oui, reconnaît le ministre des Travaux publics qui a joué au chef de chantier ces dernières semaines. Oui, c’est un motif de fierté et c’est un exploit, a reconnu M. Ghoul. Mais pour lui, inaugurer la réception des chantiers du programme présidentiel par ces monuments ne devrait pas empêcher de penser déjà à tout ce qui reste à réaliser. Les autres sections de l’autoroute Est-Ouest, l’autoroute des Hauts-Plateaux et celle du Sud. De quoi dissuader. Pourtant, il ne semble pas craindre les défis. “Si nous avons réussi à construire ces œuvres d’art, c’est que nous sommes capables en Algérie de faire plus”, dit-il. Malgré le va-et-vient et l’agitation inhabituels qu’a connus Bouira, ce début de semaine semblait annoncer une journée particulière. Tôt le matin, on entend les premiers pas. Comme à un grand rendez-vous, tout le monde est déjà réveillé. Seuls, par contre les cortèges autorisés peuvent emprunter l’itinéraire du Président. Il est 10h tapantes et le soleil a déjà, comme les services de sécurité tout au long de la route, pris ses positions. Le Président arrive. Explications des responsables sur place, des chantiers. Le tronçon de Bouira est de 101 km, avec 6 échangeurs. Des aires de repos, des stations-service, hôtels, commerces, restaurants, boutiques, zones de promenade, des blocs sanitaires, tables de pique-nique… tout est prévu. Évidemment, il y aura les locaux de la gendarmerie et de la police de l’autoroute, des centres d’entretien et d’exploitation et des péages. L’architecture prévue pour les bâtisses sera élaborée selon la spécificité de chaque localité ou région que la route traverse. Des caméras de surveillance, des panneaux de signalisation variable. Le reste du chantier, particulièrement celui du programme neuf que réalise le groupement chinois Citic-CRCC est déjà près des 65%. Outre les avantages liés à la fluidité du trafic, cette route permettra de désengorger la RN5 déjà largement saturée, mais aussi permettre à Bouira de rattraper le retard en matière économique, le tourisme, qui est revenu sur toutes les langues. Elle permettra également, de diminuer le nombre d’accidents dont des études fiables mettent en cause globalement l’état des routes. Curieusement, a-t-on relevé, le Président a bien écouté, mais n’a pas fait de commentaires ou de remarques comme à son habitude. Satisfait, lui aussi ? Certainement, devant un tel exploit. Cérémonie d’inauguration. Le premier tube, long de 1,3 km ouvert pour les usagers partant d’Alger vers l’Est. Le second ne devrait pas tarder à être livré. Le second est de 1,2 km. Ici aussi, M. Brahiti de l’ANA parle d’exploit dans la mesure où le groupement GRTP, Cosider STFA (Turquie) ont dû faire appel à toutes les techniques possibles pour venir à bout d’un sol hétérogène, presque instable. Le dispositif de sécurité est déjà en place. Éclairage, caméras fixes et mobiles, ventilation, niches de secours, détecteurs d’incendie… et salle des commandes au bout de chaque tube. À peine sorti du tube qui résonne aux vrombissements des moteurs, on débouche sur le viaduc. Conçu en double pont de trois voies, réalisé par le groupement algéro-italien GMTP, sa construction a nécessité 11 ans et un mois. Oued Rekham a pris de l’altitude. 140 m par endroit avec des fondations allant jusqu’à 60 m de profondeur. Une vraie œuvre d’art. Seconde étape, l’échangeur à la sortie de Bouira et l’évitement d’El-Asman, avec en plus de l’ouvrage l’inauguration d’une section de 11 km. Après le béton armé dans des formes artistiques, le Président passera à l’hydraulique avec l’inauguration du barrage Tilesdit, à la sortie est de Bechloul. Le barrage alimentera pas moins de 12 communes de la région. Et l’on oublie rapidement la réputation de Bouira qui respecte trop les climats. Très froide en hiver et caniculaire en été.

  6. #6
    salimdz Visiteurs

    Par défaut

    merci à notre frère mouradski_21 pour cette video



    video : http://www.dailymotion.com/video/x6c...2008060_travel

Discussions similaires

  1. Chantier du tunnel et du viaduc Bouzegza, Autoroute Est-Ouest
    Par salimdz dans le forum Photos et vidéos
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/11/2011, 16h29
  2. Lancement du grand viaduc d'Oued Ouchayeh
    Par salimdz dans le forum Actualités diverses
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/11/2011, 08h07
  3. Réponses: 10
    Dernier message: 04/08/2008, 01h52
  4. Le gigantesque viaduc de Bouira inauguré
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/07/2008, 10h50
  5. Nouvel attentat a BOUIRA
    Par maestro dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/06/2008, 19h38

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon