Anesrif
Le réseau ferré d'Alger et sa banlieue électrifié

Cliquer ici pour agrandirL'Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif), et la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF) viennent d'annoncer que dans le cadre de l'électrification du réseau ferré, le réseau de la banlieue algéroise entre Alger et Thenia, côté est et Alger et El Affroun, côté ouest, a été mis sous tension à 25000 volts et ce, depuis hier. Aussi, une campagne de sensibilisation interne et externe aux risques électriques est menée par l'Anesrif et la SNTF avec la participation des experts de la SNCF. Ainsi, il est recommandé aux populations habituées de s'approcher de ces installations, notamment le personnel de la SNTF et les riverains, de respecter rigoureusement les consignes de sécurité. Il s'agit de ne pas jeter de l'eau ou du linge mouillé, de ne pas projeter des objets, notamment métalliques sur les installations électriques, de ne pas toucher ou s'approcher d'un fil électrique même tombé à terre, de ne pas s'approcher d'un foyer d'incendie à proximité des lignes électriques, de ne pas allumer des feux près des lignes électriques, de ne pas pénétrer dans les postes électriques ou sous-stations, de ne pas utiliser des objets métalliques près des conducteurs nus ou pièces nues et de ne pas uriner sur les installations électriques. Par ailleurs, il est vivement conseillé d'éviter de toucher les supports caténaires (poteaux électriques) directement ou même par l'intermédiaire d'un objet métallique, de s'appuyer contre les supports ou de déposer trop près d'eux des objets de quelque sorte que ce soit (outils, bicyclettes, matériaux…), ou de traverser la voie ferrée. Le non-respect des consignes sus- citées peut avoir des conséquences graves. Aussi, en cas de danger, (personnes en difficultés, foyer d'incendie, inondations, etc.), les deux institutions ont mis à la disposition des citoyens un numéro vert, soit le 021 73 00 00. L'Anesrif et la SNTF signalent, en outre, que cette mise sous tension a été annoncée aux autorités administratives, organismes, forces de l'ordre, Gendarmerie nationale et Protection civile.

source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=10751