Identification des cartes SIM anonymes : Le délai prolongé jusqu'à fin juin

Le délai pour l'identification des cartes SIM anonymes devrait être encore une fois prolongé. L'Autorité de régulation de la poste et des télécommunications (Arpt) aurait décidé de proroger d'un mois, soit jusqu'au 30 juin 2008 inclus, le délai imparti aux trois opérateurs de téléphonie mobile pour mener à bien l'opération.

La décision aurait été prise à l'issue de la réunion du conseil de l'Arpt. «Un important progrès a été constaté dans la réalisation de cette opération par les trois opérateurs du mobile et plus particulièrement pour Orascom Télécom Algérie», a indiqué, à L'Expression, une source proche de l'Autorité. En effet, à l'exception de Wataniya Télécom Algérie, Nedjma, les deux autres opérateurs, Djezzy et Algérie Télecom Mobilis (ATM), ont fourni à l'Arpt des statistiques sur l'opération d'identification des puces anonymes, a indiqué notre source. Ainsi, l'opérateur Djezzy a réussi à régulariser 4,2 millions de puces sur 5,2 millions. Djezzy a même opté pour la solution Internet en vue d'épargner à ses abonnés les longues files d'attente et leur permettre de régulariser leur situation dans un court délai. Pour sa part, ATM a pu régulariser 1,44 million de cartes SIM sur les 2,6 millions de puces non identifiées. Quant à l'opérateur du multimédia mobile en Algérie, Nedjma, les statistiques n'ont pas encore été communiquées par ses responsables sur les résultats de cette campagne. «Nous n'avons pas encore établi notre rapport final en raison du décalage entre la remontée du contrat et le moment d'identification», a expliqué à L'Expression M.Ramdane Djazaïri, directeur des relations publiques à Nedjma. Les puces non identifiées représentent moins de 10% du nombre d'abonnés de l'opérateur, estimé à 4,5 millions, a rappelé notre interlocuteur qui s'est dit favorable à une prorogation du délai pour permettre une identification efficace de l'ensemble des clients. «Nous avons constaté un bon répondant dès le lancement de l'opération. Une certaine pression due à l'affluence importante dès citoyens sur les 35 boutiques et 120 Espaces services Nedjma a été relevée. Cependant, pour le mois de mai, l'opération s'est déroulée d'une manière très fluide», fait remarquer notre interlocuteur.

A la fin de février dernier, l'ancien président du conseil de l'Arpt, Mohamed Belfodil, avait sommé les opérateurs de téléphonie mobile d'identifier, avant la fin du mois d'avril, l'ensemble de leurs abonnés faute de quoi «les puces téléphoniques non identifiées seront suspendues».

Date limite ensuite repoussée au 31 mai. Ces cartes SIM anonymes étaient utilisées dans les attentats terroristes pour déclencher à distance des engins explosifs. L'Algérie compte actuellement quelque 28 millions d'abonnés de la téléphonie mobile.

Source : L'Expression

source : http://www.nticweb.com/index.php?act...7c234efd626753