IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM


Page 1 sur 22 1234567891011 ... DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 212
Share |

Discussion: Soulèvement populaire en Egypte (Suivi de la situation)

  1. #1
    Date d'inscription
    novembre 2009
    Localisation
    Batna, Algeria
    Messages
    781
    Remerciements
    7
    Remercié 5 fois dans 5 messages
    Pouvoir de réputation
    9

    Par défaut Soulèvement populaire en Egypte (Suivi de la situation)

    sur aljazeera (je sais pas comment sa s'écrit) a Messer (egypte...) 3 morts dont un policier...
    It's a damn cold night; Trying to figure out this life; Won't you take me by the hand; Take me somewhere new
    Tape it!

  2. #2
    Date d'inscription
    août 2008
    Messages
    73
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut Re : Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)


  3. #3
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Dans la planete terre
    Messages
    1 291
    Remerciements
    5
    Remercié 2 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    13

    Par défaut Re : Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)

    Je crois si la révolution populaire réussira en Egypte ça sera notre tour

    les américains veulent le changement des régimes arabes

  4. #4
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Béjaïa
    Messages
    1 180
    Remerciements
    2
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    12

    Par défaut Re : Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)

    Gouvernement Égyptien (ou Tunisien) :

    Cliquer ici pour agrandir



    Gouvernement Algérien :



    Cliquer ici pour agrandirCliquer ici pour agrandir

  5. #5
    Localhost Visiteurs

    Par défaut Re : Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)

    non comment!! a voir!

    قتل شاب برصاص قناصة الشرطة في شمال سيناء Man shot in Egypt



  6. #6
    Date d'inscription
    juin 2008
    Localisation
    alger
    Messages
    2 793
    Remerciements
    73
    Remercié 44 fois dans 31 messages
    Pouvoir de réputation
    14

    Par défaut Re : Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)

    ils font ça pour faire pour eu peuple et les dissuader de sortir manifester
    mais c'est une arme a double tranchant puis-quelle ravive ça colère

  7. #7
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Sous France
    Messages
    1 892
    Remerciements
    197
    Remercié 58 fois dans 45 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Par défaut Re : Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)

    on deverait ouvrir un Topic "Émeute en Egypte : Suivis de la situation et Discussions" comme ça on garde on se mélange pas les pinceaux . merci Modos

  8. #8
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Sous France
    Messages
    1 892
    Remerciements
    197
    Remercié 58 fois dans 45 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Par défaut Re : Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par AZstyle Cliquer ici pour agrandir
    on deverait ouvrir un Topic "Émeute en Egypte : Suivis de la situation et Discussions" comme ça on garde on se mélange pas les pinceaux . merci Modos
    pardon je me suis trompé j'aurai du proposer d'ouvrir un Topic "Émeutes DANS LE MONDE : Suivis de la situation et Discussions"

    Evo Morales confronté à une forte contestation sociale



    Cliquer ici pour agrandir

    Evo Morales au côté de son vice-président, Alvaro Garcia Linera (à gauche), samedi à La Paz, au palais présidentiel. Crédits photo : Juan Karita/AP Le chef de l'État bolivien a rétabli provisoirement les subventions sur les carburants, puis annoncé «un dialogue avec le peuple».

    Cliquer ici pour agrandir La confusion régnait dimanche soir à La Paz. Alors qu'Evo Morales a annoncé le retrait du «décret 748» qui supprimait les subventions aux carburants, provoquant une hausse de 50 à 80% des prix à la pompe, son vice-président, Alvaro Garcia, a reparlé d'une prochaine hausse des carburants dans le cadre «d'un dialogue avec le peuple». Le chef de l'État bolivien avait pourtant expliqué samedi qu'il avait écouté les syndicats et décidé «d'obéir à ce que dit le peuple en abrogeant le décret augmentant l'essence et tout ce qui accompagnait cette mesure».
    Mercredi, le président avait tenté de calmer la contestation sociale en promettant des hausses de salaires de 20% pour les personnels de l'armée, de la police, de la santé et de l'éducation pour tenter de couper court à la mobilisation. Mais cela n'a pas suffi. Pire, c'est dans les bastions traditionnels du MAS (Movimiento Al Socialismo), son parti, que la contestation a été la plus forte en fin de semaine.

    « Va-t'en au Venezuela»

    La ville-dortoir d'el Alto, qui surplombe La Paz, a été totalement paralysée jeudi. Des péages routiers ont été détruits. Et des appels à la démission d'Evo Morales ont été lancés, rappelant les jours sombres d'octobre 2003 quand la population d'el Alto avait obtenu le départ du président Gonzalo Sanchez de Lozada. «Evo incapable, va-t'en au Venezuela, criait la foule. Nous sommes tous contre le coup bas de ce maudit gouvernement affameur.»
    Les manifestations ont également été importantes à Cochabamba. Les leaders indiens Aymaras de Achacachi ont commencé une marche vers La Paz, la capitale. Les producteurs de feuille de coca du Chapare, l'un des fiefs les plus importants de Morales, se sont, eux aussi, mobilisés contre la suppression des subventions aux carburants.
    C'est la première fois qu'Evo Morales est confronté à un tel déferlement de mécontentements. Proche d'Hugo Chavez, il appartient à la gauche radicale sud-américaine. Ce syndicaliste - il dirige toujours le syndicat des cocaleros, les cultivateurs de feuille de coca - a construit sa carrière politique grâce au soutien des organisations indigènes et des syndicats.
    Facilement réélu en 2009 à la tête de l'État bolivien, Evo Morales avait, lors de son premier mandat, profondément réformé le pays, en nationalisant les hydrocarbures et en développant une politique de promotion des populations d'origine indienne. Mais les résultats concrets de cette politique se font attendre, dans un pays où 60% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Des contestations locales se sont multipliées ces derniers mois. Cette fois, l'augmentation du prix des carburants a cristallisé les mécontentements et déclenché le premier mouvement national contre Morales.

    Difficultés budgétaires

    La décision de supprimer les subventions aux carburants était une réponse aux difficultés budgétaires que connaît actuellement l'État bolivien. Le coût des subventions à l'essence est évalué à 750 millions de dollars. «Cette libération du prix des carburants n'est pas destinée à créer un excédent fiscal, mais à contenir une saignée économique» , avait justifié Evo Morales. Son vice-président, Alvaro Garcia, avait expliqué que cette mesure permettrait de «consolider et garantir le modèle de développement productif». Les prix des carburants étaient gelés depuis six ans.
    Les problèmes énergétiques sont considérés comme le révélateur de l'un des principaux échecs de la politique de Morales. Depuis la nationalisation de la production d'hydrocarbures, les investissements se font rares. La Bolivie produit 4500 barils de pétrole par jour pour une consommation de 35.000. Elle achète donc son pétrole au Venezuela et à l'Argentine pour le revendre à la population à un prix subventionné. «Avec le prix actuel (27 dollars le baril sur le marché interne), aucun investisseur nouveau ne peut intervenir pour extraire plus de pétrole. C'est le problème de fond, a expliqué Evo Morales. L'unique façon de favoriser les investissements, c'est de payer le prix international.»
    Dans la presse d'opposition, certains éditorialistes se sont gaussés de ce qui ressemble à une conversion soudaine au libéralisme d'un des leaders de la gauche radicale sud-américaine.


    source

  9. #9
    Date d'inscription
    septembre 2008
    Messages
    2 158
    Remerciements
    308
    Remercié 218 fois dans 177 messages
    Pouvoir de réputation
    15

    Par défaut Re : Emeutes en Egypte (Suivi de la situation)

    Allah yerham inchallah les jeunes qui sont morts, c'est vraiment triste, il voulait une vie meilleur la liberté du peuple, il en a payé de sa vie

  10. #10
    Date d'inscription
    juillet 2008
    Messages
    868
    Remerciements
    14
    Remercié 1 fois dans 1 message
    Pouvoir de réputation
    13

    Par défaut Re : Emeutes en Egypte (Suivi de la situation)

    citation
    الرئيس حسني مبارك يهدد باحراق نفسه امام القصر الرئاسي مطالبا بتغيير الشعب

Page 1 sur 22 1234567891011 ... DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Emeutes en Algérie (Suivi de la situation)
    Par clock dans le forum Guesra
    Réponses: 1449
    Dernier message: 03/07/2011, 18h52
  2. Soulèvement populaire en Libye (Suivi de la situation)
    Par Localhost dans le forum Guesra
    Réponses: 131
    Dernier message: 12/03/2011, 12h55
  3. Soulèvement populaire au Maroc ??
    Par AZstyle dans le forum Guesra
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/02/2011, 16h30
  4. Armée Nationale Populaire
    Par HeRmOd dans le forum Guesra
    Réponses: 17
    Dernier message: 20/12/2010, 19h12
  5. [Actualités] 137 ans de science populaire
    Par NewsBot dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/03/2010, 08h00

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon