IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM


Page 1 sur 6 123456 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 56
Share |

Discussion: Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent

  1. #1
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Sous France
    Messages
    1 892
    Remerciements
    197
    Remercié 58 fois dans 45 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Non ou mauvais Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent

    Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent un décret de la «honte»



    L’ébullition dans certains instituts et écoles supérieures du pays. A l’origine de la colère estudiantine, un décret présidentiel du 15 décembre 2010 sur l’équivalence des diplômes universitaires, initié par le ministère de l'Enseignement supérieur. Aussitôt rendu public, le décret est fortement contesté par les étudiants. Un rassemblement est prévu pour demain mercredi 09 février devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur, à Alger.

    Un mouvement de grève illimitée est déclenché lundi 6 février par les étudiants de l'Ecole Supérieure d'Informatique ESI, l’ex INI, à Alger. La grogne s’est propagée à l’Institut national d’agronomie, à l’Ecole polytechnique, d'architecture et d’urbanisme et à l’école nationale des travaux publics.
    A Boumerdes, à l’est de la capitale, les étudiants de la Faculté des sciences de l'ingénieur (FSI) de l'université M'hamed-Bougara ont boycotté les examens qui ont du être reportés.
    Les étudiants contestent contre le fait que dans le décret présidentiel le diplôme d'ingénieur n'ait pas été revalorisé dans la grille indiciaire (groupe A catégorie 13).
    C'est que désormais, le diplôme d’ingénieur (bac +5) est aligné sur la licence LMD (licence-master- doctorat) + post-graduation spécialisée (BAC+ 4). Celui de master LMD (licence LMD+ 2 ans), classé selon l’ancien décret présidentiel n° 07/304 du 29 septembre 2007, au même titre que les deux diplômes précédemment cités, a été reclassé à la catégorie 14, groupe A.
    Colère.
    Les étudiants rêvaient d’un diplôme dans l’une des « grandes écoles », aujourd'hui ils se disent bernés. « Le décret considère que le statut d’ingénieur d’Etat équivaut à celui d’une licence LMD. Pour accéder à l’INI, on nous a exigé une moyenne de 17/20. Alors que pour le LMD, il fallait une moyenne de 10 pour accéder à l’université. C’est injuste de nous mettre au même niveau et dévaloriser ainsi notre statut », dénonce Mahfoud, étudiant à l'Ecole Supérieure d'Informatique.
    Mahmoud se sent trahi par le ministère de tutelle. « On nous a fait miroiter les grandes écoles. Maintenant, on se retrouve moins que rien », lâche-t-il.
    Sihem, sa collègue, a du mal à cacher son ressentiment. « Le décret est foncièrement injuste. On veut casser le système classique. A l’INI, on trime jour et nuit alors que le système LMD est moins pénible. Et là, on se trouve, avec ce nouveau décret, au même échelon », confie-t-elle.
    Même sentiment d’injustice chez Karima, étudiante dans la même école. « Sur la grille des salaires, nous sommes classés à l'échelon 13 alors que ceux de Master 2 sont au 14. Nous sommes défavorisés », se plaint-t-elle.
    Mardi 7 février, les ingénieurs de l’ex-INI maintiennent la pression. Un seul mot dans la bouche : mobiliser davantage afin d’arracher leurs droits.
    Riposte
    Au chapitre des revendications, les étudiants contestataires réclament une équivalence entre le diplôme d'ingénieur d'Etat (BAC +5) et celui de master 2 (BAC+5), l'obtention des mêmes droits que ceux de Master 2, dont l'accès au concours de bourses à l'étranger, l’inscription à l'école doctorale et un statut spécial (15) sur la grille des salaires.
    Décidés à ce faire entendre, les étudiants de plusieurs universités du pays, Tizi Ouzou, Boumerdes, Bab Ezzouar et Blida préparent ainsi la riposte. Un mouvement de refus de cette loi de « la honte » se cristallise. Une pétition circule.
    Les étudiants prévoient d’organiser mercredi 9 février un rassemblement de protestation devant le siège du ministère de l’Enseignement supérieur, sis à Ben Aknoun, sur les hauteurs d’Alger.

    source


    Cliquer ici pour agrandir


    Cliquer ici pour agrandir

  2. #2
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Sous France
    Messages
    1 892
    Remerciements
    197
    Remercié 58 fois dans 45 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    donc si on comprend bien, les salaires des "ingénieurs" vont baisser et être considérés comme ceux des Licensiers alors qu'un gros gouffre sépare ces deux niveaux d'études, parlant de babez on s'est tapé 3ans minimum rien qu'en SETI (2 pour les miraculeux) + les 3 ans de spécialité après pour ceux qui ont appris leurs leçons avant si non on double meme la 5eme année c'est sans pitié.
    Alors pourquoi cette dégradation ? pourquoi du jour au lendemain le MASTER est devenu une référence ?
    Pourquoi même le MAGISTER ! BAC+7 est devenu équivalent au MASTER BAC+5 ?
    et pourquoi pour les Pharmaciens le titre de "Docteur Pharmacien" a été remplacé par "Pharmacien" ? (Faculté de Batna en Grève)
    et surtout pourquoi Griller tout les anciens diplômés ? et pourquoi le gouvernement mets de l'huile sur le feu en cette période très explosive ?


    je comprends pas cette attitude du gouvernement à rabaisser ses étudiants au lieu de les valoriser, un jour on finira tous par devenir Flics pour s'en sortir!
    Dernière modification par AZstyle ; 09/02/2011 à 09h19.

  3. #3
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    2 201
    Remerciements
    278
    Remercié 161 fois dans 125 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut le scandale des équivalences des diplômes - Nouveau régime indemnitaire

    salem

    j'ai ouvert le sujet sur dzdvb mais n'a pas eu bcp d'écout

    je le réouvre ici
    depuis le 13 decembre un decret exécutif modifian le decret de 2007 relatif au regime indemnitaire
    la nouvelle grille propose ça comme modifications :
    le grade licence = ingénieur / Bac + 3 sans soutenance, sans PFE = Bac + 5 (avec PFE et soutenance publique)
    Le grade master = le grade Magister / Bac + 5 (avec PFE et soutenance publique ) = Bac +- 8 (avec concours d'accès nationale, une année pratique et théorique et un projet de recherche monôme de 2 à 3 ans et une attente de validation de soutenance qui peut durer 2 ans )

    plus pire, un jeune diplômé en master peut maintenant prétendre dès sa sortie a avoir le statut de maitre assistant classe B, alors que des milliers d'ingénieurs ayant une grande expérience de 1 à 15 ans d'expérience professionnel ne peuvent pas postuler à ces postes clés, mêmes les Majors de promos qui n'ont pas bénéficié d'un post en post-graduation suite à l'annulation de 90 % des concours de magister l'été passé

    trouvez vous ça juste,

    et encore
    ça ne résume pas que là
    même la fonction publique simple
    un ingénieur est classé au niveau 13
    un diplômé en master classé au niveau 14
    si un père de famille touche par exemple 22.000 da avec son grade d'ingénieur, un jeune diplômé en master récemment recruté en touche avec son grade 14, 28.000 par exemple

    je trouve que ce régime indemnitaire totalement irréfléchie et discriminatoire entre des gens ayant la même formation mais pas le même statut

    un mouvement de contestation a été lancé par des étudiants post-graduant de l'USTHB, un forum a été créé pour cela

    http://magisteresalgeriens.3oloum.org/

    salam
    Dernière modification par HBM ; 09/02/2011 à 14h13.

  4. #4
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Sous France
    Messages
    1 892
    Remerciements
    197
    Remercié 58 fois dans 45 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    Rassemblement général de tous les étudiants des grandes écoles d'Algérie

    Heuremercredi 9 février · 09:00 - 23:30
    LieuMinistère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifiqueEn face à la HEC ex: INC, 11 chemin Doudou Mokhtar Ben Aknoun Alger - Algerie
    http://www.scribd.com/doc/48340220/Ing-Master-Magister
    Créé par :Les Grandes Ecoles d'Alger
    En savoir plusPour revendiquer vos droits, rassemblement (et non pas une marche) de tous les étudiants des grandes écoles en face du MSRS (il est en face de la HEC ex : INC, Ben Aknoun). Prenez le COUS ITFC ce n'est pas trop loin de l'arrêt.

    Cliquer ici pour agrandir

    Cliquer ici pour agrandir
    Cliquer ici pour agrandir
    Cliquer ici pour agrandir


    source


    NB: Rassemblement des ingénieurs (USTHB) devant la faculté de génie civil.
    Dernière modification par AZstyle ; 09/02/2011 à 09h28.

  5. #5
    Date d'inscription
    mars 2008
    Messages
    2 201
    Remerciements
    278
    Remercié 161 fois dans 125 messages
    Pouvoir de réputation
    10

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    j'ai ouvert un topic ayant le même sens en même moment
    je fusionne les 2 discussions

  6. #6
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Sous France
    Messages
    1 892
    Remerciements
    197
    Remercié 58 fois dans 45 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    Des centaines d'étudiants de plusieurs grandes écoles...

    Des centaines d'étudiants de plusieurs grandes écoles se sont rassemblés mercredi matin devant le ministère de l'Enseigment Supérieur pour crier leur colère.

    Cliquer ici pour agrandir

    Des centaines d'étudiants se sont rassemblés mercredi matin devant le siège du ministère de l'enseignement supérieur à Alger, situé à Ben Aknoun. A partir de 9 h du matin, les étudiants de l'Ecole Supérieur d'Informatique (ESI), de l'Ecole nationale supérieure des Travaux Publics, de l'EPAU et de l'école nationale d'Agronomie (ENA) se sont retrouvés devant les portes du département de Rachid Harraoubia pour exiger l'annulation du décret présidentiel qui rend équivalent le diplôme d'ingeniorat d'état et le master professionnel.


    "Nous sommes venus pour se rassembler pacifiquement. Nous ne sommes pas des voyous. Nous sommes des étudiants qui veulent préserver leur avenir. Nous ne pouvons accepter le diktat des autorités. Nous réclamons tout simplement l'abrogation de ce décret présidentiel qui dévalorise notre formation", ont confié à elwatan.com plusieurs délégués des étudiants de ces grandes écoles.
    Il est à signaler que jusqu'à l'heure se rassemblement, qui a drainé selon les délégués d'étuduants plus de 500 manifestants, se déroule dans le clame. Aucun dérapge n'a été constatée sur place et les forces de l'ordre présents aux alentours du ministère de l'Enseignement Supérieur n'ont fait usage de la force pour disperser les étudiants protestataires.
    "Nous avons élu un comité d'organisation composé d'une vingtaine de délégués pour veilleur au bon déroulement de ce rassemblement. Il s'agit d'une action de protestation pacifique. Nous n'avons coupé ni la route ni brûlé des pneux. Nous voulons seulement que le ministère accueille nos représentants et prenne en charge nos revendications", explique Karima, une déléguée d'étudiants à l'ESI.
    Notre interlocutrice a assuré, par ailleurs, que l'ensemble des étudiants des grandes écoles sont déterminés à mener leur combat jusqu'au bout si le département de Harraoubia s'entête à refuser de donner suite à leurs revendications. "Si aujourd'hui, ils refusent de nous accueillir, nous resterons campés devant les portes du ministère toute la journée. Et nous reconduisons chaque jour notre mouvement de protestation jusqu'à ce que nous obtenions gain de cause", proclame-t-elle.


    Abderrahmane Semma



    source

  7. #7
    Date d'inscription
    janvier 2008
    Messages
    45
    Remerciements
    22
    Remercié 2 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    0

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    Une classification injuste pour moi, la formation master n'a rien de spécial surtout ici en Algérie et les programmes sont plus légers que celui du cycle classique.

  8. #8
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    104
    Remerciements
    0
    Remercié 2 fois dans 1 message
    Pouvoir de réputation
    8

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    cette classification me convient car je suis en LMD , sinon je trouve que c'est injuste et je suis avec les ingénieurs dans leur démarche Cliquer ici pour agrandir

  9. #9
    Date d'inscription
    mars 2009
    Localisation
    Sous France
    Messages
    1 892
    Remerciements
    197
    Remercié 58 fois dans 45 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    Petit rappel (toujours d'actualité) de la vie d'un étudiant algérien

    Les usagers de la RN46 menant de Biskra à Tolga ont eu la mauvaise surprise de constater, hier, à 9h 30, la fermeture de la route, au lieudit Coudiat Errfisse, par des étudiants protestataires qui habitent les localités de Tolga, Bouchagroun et Lichana, devant se rendre, chaque jour, aux complexes universitaires de Biskra et Chetma.


    Les représentants de ces manifestants nous ont précisé qu’ils font «grève» et en ont «marre de réclamer calmement le transport universitaire et ce, depuis la rentrée 2009, période au cours de laquelle des bus flambant neuf ont été mis à la disposition des étudiants de Biskra.» Et d’ajouter que la route restera bloquée, et qu’ils sont déterminés à ne lever le blocus que «lorsque les autorités compétentes viendront ici et s’engageront à mettre à notre disposition le transport dont bénéficient les autres étudiants de la wilaya ».
    source
    Dernière modification par AZstyle ; 09/02/2011 à 11h53.

  10. #10
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Alger
    Messages
    1 077
    Remerciements
    79
    Remercié 48 fois dans 36 messages
    Pouvoir de réputation
    12

    Par défaut Re : Grogne dans les instituts universitaires : Les étudiants dénoncent...

    Il faut mettre le Master et l'ingéniorat au même niveau, je suis d'accord avec ça. Mais le fait qu'il faut rabaisser le master devant un diplôme d'ingéniorat je ne trouve pas ça correct.

Page 1 sur 6 123456 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Réponses: 41
    Dernier message: 07/07/2013, 12h15
  2. Xbox 3 et connexion permanente : La grogne monte
    Par loul1994 dans le forum Consoles de salon
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/04/2013, 15h15
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 04/01/2012, 23h05
  4. Bientôt des instituts de formation de muezzins
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 29/08/2008, 23h30
  5. Algérie : grogne des travailleurs des champs pétroliers du Sud
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/06/2008, 20h04

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon