Après le téléphérique, les projets structurants s’accélèrent
Constantine aura sa gare multinodale

Ainsi, la capitale de l’est du pays aura, enfin, sa nouvelle gare multinodale qui donnera à Constantine sa dimension de grande métropole.

C’est un projet structurant, d’envergure nationale, au regard du nombre des bus et des taxis venant de plus de 23 wilayas du pays, qui vont transiter par cette nouvelle gare. “Il s’agit du devenir de Constantine. Ce n’est pas un défi, mais un projet qui entre dans le cadre du programme de développement concernant une ville qui mérite d’accéder au rang des mégapoles”, a déclaré, hier, la wali de Constantine, lors d’une rencontre avec les représentants de l’Exécutif et du bureau français Encerop, chargé, en collaboration avec le bureau algérien Best Benbouhadja, de l’étude du projet de réalisation de la gare de Zouaghi.

En effet, cette nouvelle structure, une fois réalisée, contribuera à la modernisation de la ville des ponts, d’une part, désengorgera la ville et diminuera le flux du trafic, d’autre part. Ainsi, Constantine, carrefour d’échanges commerciaux et économiques sera peut-être à la hauteur de tous les défis relatifs au développement durable. La maquette du projet reflète l’aspect d’un pôle économique, puisqu’elle ne comporte pas uniquement une belle architecture de trois étages qui dominent 16 hectares, mais un espace économique, culturel et attractif par excellence. Elle comporte trois quais réservés à 500 bus, un espace pour plus de 800 taxis et une plate-forme pour la ligne tramway.

En plus des infrastructures d’accompagnement telles que l’infirmerie, le restaurant, le café panoramique qui s’ouvre sur une terrasse, 2 hôtels, une banque d’assurance, un centre d’affaires, un palais des expositions, un palais des sports et une école d’art.

Selon les représentants des deux bureaux d’études, les moyens techniques et les matériaux nobles de construction sont disponibles localement. Les études, toujours selon eux, ont pris en considération le cachet futuriste de ce projet de développement durable d’envergure.

Les représentants des deux bureaux d’études ont présenté, lors des quatre débats, 4 scenarii avec une approche différente en matière d’accessibilité, de transition et de fluidité. Une des variantes sera retenue après une large concertation ; ainsi, le redéploiement de l’ex-quartier Bardo prendra un tournant décisif.

source : http://www.liberte-algerie.com/edit....%20multinodale