Vers des dispositions plus souples pour l'attribution de visas vers la France

le 07.12.11 | 17h42

Cliquer ici pour agrandir

Tout en reconnaissant que l’introduction, récemment, de la biométrie dans le traitement des dossiers de demande de visa a provoqué une certaine complication dans cette procédure, M.Michel Dejaegher, consul général de France à Alger, a promis mercredi 7 décembre qu’un nombre de dispositions qui seront mises en place devront la simplifier.

Les universitaires sont la prochaine catégorie à profiter de facilitation pour le dépôt de demande de dossiers de visa. Comme cela s’est fait pour les professions libérales, les chefs d’entreprises et autres les derniers auront à présenter moins de justificatif à l’avenir. C’est du moins ce qu’a déclaré M.M.Dejaegher lors d’un point de presse qu’il a organisé ce mercredi 7 décembre à Alger.

Tout comme l’information, la simplification des dossiers émanent des dispositions autonomes du consulat. Ceci dit, les services du consulat sont appelés à se conformer dans leurs conditions d’accord de visa aux conditions d’entrer en France. «On ne peut pas instaurer les règles car on fait partie d’une chaîne », a-t-il précisé à ce propos.

Il est à noter que pour ce qui est des dispositions dites indépendantes du consulat, figure la communication du motif de refus et ce depuis le 5 avril 2011 et secundo l’introduction de la biométrie.

Sur ce, M.Dejaegher a assuré que de nouvelles cabines (deux) seront réceptionnées bientôt pour réduire les délais de dépôt. Pour l’heure le délai est de 10 jours ouvrables alors qu’il n’était que de 48 heures durant l’été, soit avant l’instauration de la biométrie le 10 octobre 2011.

Aussi, il n’écarte pas le passage à l’installation de deux équipes d’employés travaillant une le matin et une autre l’après midi de manière à recevoir le plus de dossier possible. En effet, avec le passage de 6mn par personnes dans la cabine de la biométrie il n’est plus évident, précise-t-il, de recevoir 600 dossiers par jours comme cela a été par le passé en pareille saison. En haute saison, notamment durant la période estivale, le nombre de demandes reçues quotidiennement atteignait 1000 demandes.

Aussi, est-il utile de le signaler, que les demandeurs de visas n’auront plus à payer les frais du traitement de la demande qu’après dépôt du dossier. Ainsi, si le dossier s’avère incomplet ou «techniquement mauvais» le demandeur de visa pourra se rétracter sans rien payer.

Plus de 80 000 visas délivrés en 2011

Sur les quelques 104 751 demandes de visas déposés au cours des dix premiers mois de l’année en cours 80 746 visas ont été délivré. Le taux de visas accordés est de 27,84% contre seulement 21,77% en 2010.

On relève 28 129 visas de circulation entrée multiple d’un an ou plus contre 15 587 délivrés durant la même période en 2010.

Les principaux motifs de refus sont, selon le conférencier, le risque que la personne utilise le visa pour se maintenir illégalement en France ou l’absence de justificatif financiers.

source