70 000 offres d'emploi dans le secteur économique

Cliquer ici pour agrandirLe ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, M. Tayeb Louh, a exposé, hier, à l'occasion d'une journée parlementaire organisé au niveau de l'assemblée populaire nationale par le groupe parlementaire du FLN, les grands lignes du nouveau plan de promotion de l'emploi et de lutte contre le chômage. Celui-ci a indiqué que le nombre net de création de postes d'emploi, durant la période allant de 1999 à 2007, lequel a atteint les 3 198 000 postes, dont 1 205 000 durant la période allant de 1999 à 2003 et 1 993 000 emplois de 2004 à 2007. Selon M. Tayeb Louh, si le nombre de travailleurs a atteint le chiffre de 9.3 millions en 2007, il y a plus de 1,240 million de chômeurs et entre 250 000 et 300 000 nouvelles demandes d'emploi chaque année, tout en mettant en exergue les différents obstacles de la promotion de l'emploi, notamment le déficit en main-d'œuvre qualifiée, l'absence de flexibilité de l'environnement administratif et bancaire, la faiblesse des entreprises dans l'adaptation au nouveau contexte économique. Aussi, l'activité commerciale domine l'activité d'investissement. Par ailleurs, les Algériens semblent se complaire dans le travail salarié au lieu de verser dans la créativité, sans oublier l'absence de coordination entre les différents secteurs. Le ministre s'est dit optimiste pour l'avenir de l'emploi en Algérie, avec l'augmentation du nombre de projets d'investissement déclarés au niveau de l'Andi qui a atteint en 2007 le chiffre de 11 697 projets avec une valeur de 938 milliards de dinars. Le ministre a tenu à donner quelques exemples qui nous pousseraient à appliquer le nouveau plan d'emploi, notamment le cas de l'industrie pharmaceutique qui emploie 8 311 travailleurs, dont 3 201 employés par Saidal. Pour le cas de l'industrie mécanique, le nombre de travailleurs est de 14 600, dont 7.047 employés par la SNVI. Dans le même contexte, M. Louh a insisté sur la prise en charge et la promotion de l'agriculture et l'accélération de la réforme de l'exploitation des terres agricoles ainsi que la réforme financière et bancaire, sans oublier la réforme foncière. Dans un point de presse qu'il a animé en marge de la journée parlementaire sur la politique de l'emploi, le ministre a annoncé que son département a recensé 70 000 offres d'emploi dans le secteur économique dans le cadre de la mise en œuvre du nouveau dispositif. Il y a lieu de souligner que dans un document de l'Ansej distribué à l'occasion, portant sur quelques exploits enregistrés jusqu'au 31 décembre 2007, il a été indiqué que le nombre de projets de petites entreprises financé est de 86 380 avec 243 308 de postes de travail directs et permanents et le montant global de l'investissement est de 177.3 milliards de DA, dont , 29.7 milliards de DA comme participations personnelles, les crédits sans intérêts sont de 34, 9 milliards de DA et les crédits bancaires ont atteint 112.7 milliards de dinars. Concernant les projets financés par secteurs, il s'agit de 16% dans l'industrie artisanale, l'agriculture et la pèche avec 12%, l'industrie avec 6%, le bâtiment et les travaux publiques avec 4% et enfin les services avec 62%.

source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=11155