Financement des PME de la MéditerranéeFavoriser les coopérations bancaires transnationales

Cliquer ici pour agrandirPhilippe de Fontaine Vive, vice-président de la Banque européenne d'investissement, explique ses nouvelles orientations pour les petites et moyennes entreprises de l'Afrique du Nord. La BEI prête chaque année près de 2 milliards d'euros aux neuf pays de la Méditerranée partenaires de la politique européenne (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Autorité palestinienne, Syrie et Tunisie), notamment pour les PME. "Nous allons proposer aux ministres de ces pays la même gamme de services que celle que nous avons déployée pour les PME en Europe. Ils ont besoin de produits de garanties, car ce sont des pays où l'on prend peu de risque parce que la perception du risque y est surévaluée. Nous voulons également davantage développer le microcrédit. Les créations d'emplois et la croissance de ces pays dépendent surtout des petites entreprises", déclare M. De fontaine. Les flux croisés entre les deux zones ne vont pas suffisamment à l'investissement productif. Chaque année, les émigrés en Europe, originaires de ces neuf pays, rapatrient 16 à 18 milliards d'euros chez eux autant que les recettes du tourisme ! Mais cet argent sert essentiellement à aider leur famille ou à acheter une résidence secondaire. Moins de 10% va à l'entreprise. Dans l'autre sens, 30 milliards d'euros d'épargne (l'argent du gaz, du pétrole…) quittent chaque année la Méditerranée pour l'Europe. Il faut que cet argent reste dans les pays du Sud et soit davantage investi dans ces économies. Pour y arriver, la BEI devra jouer sur trois leviers : il faut favoriser les coopérations bancaires transnationales, bancariser les migrants et leurs familles, et ouvrir les marchés des capitaux locaux à des non-résidents pour moderniser le marché et fixer l'épargne. La Commission européenne prépare un Small Business Act pour les PME européennes. Le Small Business Act (SBA) intégrera la Banque européenne d'investissement et sa filiale dédiée aux PME, le Fonds européen d'investissement : notre action va donc voir son effet renforcé par les mesures de simplification administrative, juridique et fiscale que le SBA va introduire en faveur des PME. Celles-ci doivent savoir qu'elles peuvent compter sur le soutien financier de l'Europe ! Avec 7,4 milliards d'ici à 2007, La BEI dispose d'importants moyens financiers au bénéfice des PPM : soit 6,4 milliards au titre du mandat conféré par l'Union, et 1 milliard au titre de la "Facilité Euro-Méditerranée" créée par la BEI à la suite du Conseil européen de Nice (décembre 2000) pour des projets d'envergure régionale (énergie, communications, environnement).

source : http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=11067