Les 10 innovations technologiques attendues pour 2012

Petit exercice de futurologie (mais aussi petite liste de Noël en avance) pour cette année 2012, qui s’annonce exceptionnellement chargée en terme d’annonces produits, mais également de nouvelles technologies : capteurs, viseurs, coque, objectifs…

Tous pourraient vivre une petite révolution cette année. Voici notre Top10 !

Cliquer ici pour agrandir
…………………………
1. LE CAPTEUR ORGANIQUE

Cliquer ici pour agrandir
Image : Tech On

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?Alors que la technologie CMOS atteint son seuil maximal de performance, de nouvelles pistes sont explorées pour améliorer encore la qualité d’image. La piste la plus prometteuse est le capteur organique. Ce dernier tient son nom d’une couche organique photosensible unique, qui vient remplacer toutes micro-lentilles utilisées jusqu’alors.
    Toute la lumière passant entre ces dernières et donc perdue ne serait pas un problème pour la couche organique, offrant ainsi un capteur recueillant plus de lumière et ne nécessitant pas de filtre infrarouge. Nos amis de Focus Numérique en font un excellent résumé. A noter que d’autres pistes sont explorées, comme les capteurs photochromiques. Une chose est sûre, 2012 pourrait marquer la fin du règne du CMOS.


  • Jouable pour 2012 ?
    Oui, merci Fuji, qui a déposé le brevet et compte exploiter cette nouvelle technique sur leur prochain hybride, annoncé au CES. Les premiers échos font état de performances assez spectaculaires, assez en tout cas pour que Fuji, d’habitude assez sobre, annonce sans trembler que son capteur organique enterrera la concurrence en terme de rendu des couleurs et de gestion du bruit.


  • Qui le sortirait le capteur organique ?
    Fuji fera son annonce dans quelques jours, Panasonic a également déposé un brevet.

…………………………

2. LE VERRE LIQUIDE
Cliquer ici pour agrandir
Image : Spie

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    C’est l’autre grande avancée technologique que nous attendons. Le verre liquide promet la plus grand révolution connue pour les optiques photo et vidéo. Le concept est simple : deux liquides, l’un conducteur, l’autre isolant, sont placés en sandwich entre deux verres. La partie conductrice est en contact avec des électrodes. En changeant le voltage de cette dernière, on attire ou l’on repousse le liquide, changeant ainsi la forme les propriétés optiques du verre en le rendant convexe ou concave. Les bénéfices sont nombreux : pas de mouvement mécanique pour le zoom ou la mise au point, gain en rapidité d’opérations, moins de verres nécessaires, pas de bruit ou de mécanisme.
    Un rêve qui sera entier lorsque la qualité d’image sera également prouvé…


  • Jouable pour 2012 ?
    Peut-être. Les brevets ne datent pas d’hier (on en parle même depuis 2004), mais pourraient enfin aboutir à des optiques compatibles avec les gammes actuelles.


  • Qui le sortirait les objectifs à verre liquide ?
    Les brevets ont été déposés par Olympus, Panasonic, Samsung et Sony

…………………………
3. L’OBTURATEUR GLOBAL POUR CMOS

Cliquer ici pour agrandir
Image : Cave

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    Le “global shutter” n’est en soi pas une technique nouvelle. Mais elle le sera pour les capteurs CMOS, aujourd’hui utilisés dans tous les appareils photos et caméras vidéo. Car aujourd’hui, la technologie CMOS requiert “un rolling shutter”, une technique d’acquisition d’image qui “scanne” ligne par ligne le capteur. Cela permet un gain en rapidité de traitement et en gestion du bruit, mais comme l’image n’est pas capturée d’un seul coup, les objets en mouvement apparaissent avec des distorsions. C’est l’un des principaux soucis connus avec les HDDSLR actuels.
    Le Global shutter, jusqu’alors associé à la technologie CCD, permet lui une exposition et acquisition globale du capteur. Cela permet de mieux figer l’image mais entraîne ses propres contraintes. Plusieurs constructeurs ont déposé des brevets tentant de mêler CMOS et Global Shutter, pour obtenir de meilleures images et ce, sans distorsions. Pour en savoir plus sur les différences entre “Global Shutter” et “Rolling Shutter”, c’est par ici.


  • Jouable pour 2012 ?
    Oui. Les nombreux brevets déposés cette année indiquent des appareils imminents.


  • Qui sortirait l’obturateur global ?
    Sony, Panasonic, Fuji, Samsung

…………………………
4. LA CONNECTIVITÉ
Cliquer ici pour agrandir

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
  • Tout simplement la possibilité pour un appareil photo ou une caméra vidéo de se connecter à Internet. Cette possibilité, aujourd’hui cruciale, manque cruellement. Bien sûr, des solutions ont été proposées : nous connaissons les cartes Eye-Fi et certains compacts dotés d’un module Wifi. Mais dans les deux cas, la configuration est aussi pénible que les possibilités limitées. La question est : quand pourrons-nous shooter, retoucher, monter et poster depuis notre appareil ?
    La réponse pourrait tenir dans une application liant très simplement un appareil wifi avec un smartphone – car nous voyons mal qui voudrait payer un nouvel abonnement 3G pour enficher une carte sim dans un appareil photo. Toute l’interface se ferait sur l’appareil et l’envoi, transparent, via le smartphone par Wifi. Ce pont simple, tout le monde en parle, mais nous attendons encore une annonce.


  • Jouable pour 2012 ?
    Techniquement, oui. Commercialement, c’est moins sûr. Les constructeurs traditionnels détestent les smartphones qui ne cessent de ronger leurs parts de marché. Nous sommes pourtant persuadés que le premier qui fera signer Instagram pour une app embarquée dans son appareil décrochera le jackpot…


  • Qui ajouterait la connectivité ?
    Sony, Instagram ?

…………………………
5. LE VISEUR HYBRIDE

Cliquer ici pour agrandir
Image : DPR

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    Le viseur optique, héritage historique de la photo, semblait vivre ses dernières années. Alors que les grands écrans arrière et le live view ont déjà changé nos habitudes de prise de vue, Sony avait peut-être sonné le glas, avec sa version de la technologie de miroir semi-transparent couplée à d’excellents viseurs électroniques OLED. Ce duo a fait des merveille sur les excellents A77 et A65, nos reflex de l’année 2011. Et Sony compte encore améliorer ses viseurs sur les boîtiers plein format à venir cette année. Mais c’est Olympus qui pourrait créer la surprise, en présentant un viseur hybride, qui pourrait mêler les avantages de l’électronique, tout en gardant le feeling de l’optique. Fuji s’était déjà frotté à la question avec son X100 (qui nous avait un peu déçu sur ce point). La technique d’Olympus serait basée sur un verre OLED semi-transparent, possiblement fabriqué par Samsung. Ce dernier offrirait donc une vue “optique”, avec toutes les informations électroniques en temps réel. Le meilleur des deux mondes, quoi.


  • Jouable pour 2012 ?
    Oui. Olympus ferait son annonce pour Février. La question reste ouverte pour l’annonce Fuji du CES, les dernières rumeurs faisant plutôt état d’un viseur purement optique pour X Pro 1.


  • Qui sortirait le viseur hybride ?
    Olympus, Samsung, Fuji

…………………………
6. LES “GRANDS” CAPTEURS DANS LES COMPACTS


Cliquer ici pour agrandir
Petite simulation d’un G12 avec le capteur du Nikon 1. Alléchant.

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    Rien de révolutionnaire technologiquement, mais plutôt du point de vue marketing. Longtemps cantonné à de petits capteurs, les compacts vont jouer leur dernier va tout avec “leurs” grands capteurs. Alors que le Fuji X10 annonce une vague de compacts dotés de capteurs 2/3 de pouce. La piste est d’autant plus chaude que Canon a récemment affirmé que, bien qu’ils pourraient se lancer dans le marché hybride en 2012, pourraient aussi concurrencer ces hybrides avec des compacts nouvelle génération. Le prochain Powershot G est évidemment l’appareil en question. Avec une ergonomie semblable à celle du G12 et un capteur d’un pouce comparable à celui d’un Nikon 1, Canon tiendrait effectivement un killer… Panasonic travaillerait également à un successeur du fameux LX5, qui deviendrait une sorte de mini GF, avec objectif zoom intégré.


  • Jouable pour 2012 ?
    Yep, probable, même.


  • Qui introduirait de grands capteurs dans ses compacts ?
    Canon, mais aussi Samsung avec le successeur du EX1, Fuji.

…………………………
7. L’ÉTANCHÉITÉ ULTRA FINE
Cliquer ici pour agrandir
Le prochain smartphone Panasonic : complet, moins de 8mm d’épaisseur, sobre et étanche.

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    Nous connaissont tous les boîtiers tropicalisés et les boîtiers étanches. Mais ces technologies ont deux coûts : le premier est évidemment financier, le second, plus gênant, est physique : les joints toriques et autres coques étanches prennent de la place. Des avancées ont pourtant été faites ces derniers mois, pour produire des appareils aussi fins que résistants. Sony et sa gamme TX, que nous apprécions beaucoup, vient évidemment en tête.
    Mais c’est Panasonic qui a étonné tout le monde, en annonçant son futur smartphone sous Android : il sera non seulement ultra fin, mais également étanche et anti-poussière. Qu’il serait bon d’avoir du matériel (boitier, objectifs) que l’on puisse sortir partout et sans peur…


  • Jouable pour 2012 ?
    Tout à fait. La généralisation sur les appareils moyen de gamme prendra cependant plus de temps, lorsque l’impératif marketing et le seuil de coût auront été atteints.


  • Qui généraliserait l’étanchéité ?
    Panasonic évidemment, Olympus annoncerait un appareil Micro 4/3 étanche pour Février, Sony pourrait dériver les bienfaits de sa gamme TX aux NEX et Alpha.

…………………………
8. LES BATTERIES ULTRA RAPIDES ET ULTRA ENDURANTES

Cliquer ici pour agrandir
Oui, le schéma est assez laid, mais vous lui direz bientôt merci.

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    Les batteries Lithium-Ion, norme actuelle, sont perfectibles : offrant une autonomie correcte mais limitée, prenant du temps à être rechargée, souffrant de l’effet mémoire avec le temps (que ceux qui possèdent un vieil ordinateur portable avec 30 secondes d’autonomie lèvent la main). De nombreuses recherches sont faites en ce sens et récemment, des chercheurs de la Northwestern University (via) ont amélioré les deux premiers problèmes : une batterie dont l’autonomie serait multipliée par 10, quand le temps de recharge serait lui divisé par 10.
    Les performances des batteries Li-Ions étant basées sur la vitesse à laquelle les ions de lithium passent entre les couches de graphène de la batterie, la technique du Pr. Kung et de son équipe revient à perforer les couches de graphène pour produire des sortes de raccourcis pour les ions. Résultat : Nos appareils pourraient obtenir plus de 5000 images d’autonomie et ce, pour 15 minutes de recharge.


  • Jouable pour 2012 ?
    Pas vraiment. L’avantage de la technologique des couches de graphène perforées présente l’avantage de toujours se baser sur la technologie Lithium-ions, bien connue. Mais il reste à lui donner une crédibilité commerciale, avec notamment des coûts de production acceptables. Peut-être pour 2013 ?


  • Qui sortirait ces batteries rapides et endurantes ?
    Aucun constructeur ne s’est encore avancé sur le terrain. Peut-être arriveront-ils directement avec des batteries à nanotubes ?

…………………………
9. LA SUPER HAUTE RÉSOLUTION

Cliquer ici pour agrandir
Image : Chris Cookson / Sony

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    Le 4K (voire le 8K), tout le monde en parle déjà. Ces normes vidéos sont appelées à succéder à l’actuel Full HD. Avec deux fois la taille et quatre fois le nombre de pixels, la 4K permettra évidemment un nouveau bond en terme de détails (le cinéma et les grands écrans TV en sont friands), mais amènera également la 3D en Full HD, qui nécessite en coulisse une résolution 4K. La plupart des caméras professionnelles offrent une résolution 4K et c’est une question de temps avant que les appareils “amateur” n’en n’héritent, même si cela demandera un environnement (mémoire, puissance) mis à jour en conséquence…




  • Qui passera à l’ultra haute résolution?
    A terme, tout le monde. En 2012, Canon.

…………………………
10. L’OBJECTIF RÉTRACTABLE

Cliquer ici pour agrandir

  • Qu’est-ce que c’est c’est ?
    Toujours dans la course aux optiques plus compactes, voici un brevet mécanique poussant à l’extrême le repli d’un objectif en position rétractée. La technique requiert que les verres aillent jusqu’à se toucher. On imagine évidemment qu’une sorte de vernis évitera de rayer ces derniers en cas de chocs durant le transport… Couplée avec les verres liquides, cette technique permettrait d’obtenir des objectifs ridiculement petits. Oh oui !


  • Jouable pour 2012 ?
    A la base, non. Mais vu que Sony a chamboulé tous ses plans, notamment pour sa roadmap d’optiques NEX, tout reste possible.


  • Qui sortirait l’objectif rétractable ?
    Sony a déposé le brevet.

…………………………
Après une année 2011 plutôt calme, 2012 s’annonce comme explosive, avec plein de petites évolutions comme de grandes révolutions. Nous espérons en tout cas qu’elles arriveront toutes dans les 12 prochains mois…

source