France : 66 000 immigrés « très diplômés » sont des algériens

le 06.01.12 | 15h00

Parmi les quelques 700.000 « très diplômés » étrangers que compte la France, 66 000 sont des algériens, soit environ 10%.

L’Algérie partage, selon l’étude réalisée par le Secrétariat général de l’immigration français, la première place avec le Maroc qui compte le même nombre de diplômés. Vient en seconde place la Tunisie avec 26 000 « très diplômés » (masters, grandes écoles et doctorat).

La même étude précise que sur l’ensemble des étudiants entrés en France en 2002, un tiers y est toujours présent. Ils «semblent s’installer durablement en France, soit qu’ils se sont mariés, soit qu’ils ont trouvé un emploi, soit qu’ils détiennent encore, pour 10% d’entre eux, un titre de séjour étudiant », précise l’enquête reprise par AFP. L’étude ne prend pas en compte les personnes nées françaises mais de parents étrangers en raison de l'interdiction des statistiques ethniques

Il est à noter que cette étude est rendu public quelques jours seulement avant la publication, la semaine prochaine, d’une circulaire portant assouplissement de la délivrance du permis de travail à certains étudiants étrangers «hautement qualifiés». Cette circulaire intervient après plusieurs mois de mobilisation d’étudiants étrangers, appuyés par des présidents d’universités et des chefs d’entreprises, qui étaient menacés d’expulsion au terme de leur formation.

Au total la France compte 6,24 millions de « très diplômés » et 41,3% des doctorants sont étrangers.

Les effectifs de pays d’Afrique (hors Maghreb), précise la même étude, sont «assez faibles» alors que certains pays sont au contraire «surreprésentés ».

source