Djezzy part à la conquête des talents algériens

Cliquer ici pour agrandir

C'est aujourd'hui dans un grand hôtel algérois que Tamer El Mahdi, Directeur Général de Djezzy, a animé une conférence de presse autour du projet Prodiges.

C'est entouré des médias et de représentants du Ministère de la Poste et des Technologies de l'Information et de la Communication et du Ministère de la Jeunesse et des Sports que Tamer El Mahdi a mis en avant le projet de Djezzy mis sur pied depuis un moment déjà, Prodiges. Un projet qui a connu un très grand engouement dès son lancement. Prodiges est parti d'un constat que l'opérateur s'est fait: « Comment aider et promouvoir certains talents algériens ? A cette question, il fallait trouver une réponse à sa mesure, je veux dire à la mesure du talent des jeunes Algériens. Nous avons eu alors une idée créative et novatrice : créer la première plateforme de promotion des jeunes talents pour les rendre plus visibles au plus grand nombre. C’est cette culture du mérite et du talent qui font partie du patrimoine génétique de Djezzy et qui comptent parmi nos valeurs phares ». Djezzy a donc décidé de promouvoir à sa manière les jeunes talents algériens.

Le principe est simple : promouvoir une cinquantaine de talents en hommage au cinquantième anniversaire de l'indépendance. Le jury se compose de six membres reconnus dans le domaine des médias, de la musique et de la poésie, et se réunit régulièrement pour élire les talents du mois. Et c'est un succès puisque Prodiges compte au jour d'aujour'hui plus de 150 000 visiteurs, 400 000 pages vues, sans oublier les 45 000 internautes qui interagissent sur le site. Le monde a par ailleurs grâce à Prodiges pu découvrir la jeune chanteuse Hadjer de Constantine ou encore la slameuse Hilda de Sétif.

Enfin, il est important de rappeler que trois grandes personnalités ont décidé de se porter ambassadeurs du projet: l'écrivain Yasmina Khadra, le cinéaste Mohamed-Lakhdar Hamina, et le grand maître du chaabi algérien Boudjemaâ El-Ankis.

source