Dossier Djezzy

La dernière provocation de Naguib Sawiris

Cliquer ici pour agrandir

Pour Naguib Sawiris, l’arbitrage international aurait pu lui offrir l’occasion de récupérer une bonne somme d’argent, nettement plus que ce qu’il peut espérer de la transaction en préparation. Il est vrai que selon de nombreux experts, l’État algérien n’était pas en position favorable en cas de procédure arbitrale.

Mais le gain ne semble pas être l’unique motivation de M. Sawiris dans ce dossier. À travers l’arbitrage international, il aurait aimé « punir » l’Algérie, ou se venger. Récemment, il avait déclaré sur une chaîne de télévision arabe que sans les blocages en Algérie, c’est lui qui aurait racheté Vimpelcom et non l’inverse. Sa dernière provocation sur Al Jazeera était‑elle destinée à faire échouer le fragile accord entre Vimpelcom et l’État algérien et ouvrir ainsi les portes à une procédure d’arbitrage international ?



source