Android et iOS occupent 90 % du marché américain des smartphones

Si Android reste le leader au 4e trimestre 2011 aux États-Unis, iOS est en train de le rattraper grâce au succès de l’iPhone 4S.

Le 19 janvier 2012

Malgré le lancement en octobre 2011 de l’iPhone 4S, Android a conservé la majorité du marché des téléphones mobiles aux États-Unis. Au quatrième trimestre 2011, l’OS mobile de Google a compté pour 51,7 % des smartphones achetés sur la période, rapporte Nielsen qui établit ses calculs sur la base d’un sondage auprès des utilisateurs. Néanmoins, l’influence du petit robot vert baisse de mois en mois. Elle était de 61,6 % en octobre, 48,7 % en novembre et 46,9 % en décembre.

C’est évidemment Apple qui en profite. L’iPhone 4S a permis à iOS d’occuper 37 % des OS mobiles sur le dernier trimestre de l’année. « Parmi les acquéreurs récents, [...] 44,5 % des personnes interrogées en décembre ont déclaré avoir choisi un iPhone, contre seulement 25,1 % en octobre, indique Nielsen. Par ailleurs, 57 % des propriétaires d’un nouvel iPhone interrogés en décembre déclarent avoir choisi un iPhone 4S. »

46 % de smartphones


Cliquer ici pour agrandir


Aux États-Unis, Android et iOS ne laissent que peu de place à leurs concurrents.

L’écart entre Android et iOS se réduit. La plate-forme d’Apple occupait 44,5 % en décembre (moins de 47 % pour Android). À eux seuls, les deux systèmes occupent 90 % des OS mobiles aux États-Unis. Un tsunami dans lequel se débattent les concurrents pour garder la tête hors de l’eau. BlackBerry se défend avec 6 % des parts, Windows Phone occupe 1,4 %, soit moins que Windows Mobile (2,4 %) tandis que Symbian ne convaint pas 1 % des acheteurs (0,8 % précisément) mais reste devant les 0,5 % de webOS/Palm OS.

Rapporté à l’ensemble des utilisateurs de smartphones (et non plus sur les trois derniers mois de 2011), les proportions changent : Android domine avec 46,3 %, suivi d’iOS (30 %) puis BlackBerry OS (14,9 %), Windows Mobile (4,6 %) et Windows Phone (1,3 %), tandis que Symbian et webOS/Palm OS profitent de 1,4 % chacun. Contrairement à la France, les smartphones ne sont pas encore majoritaires sur le marché américain. Fin 2011, ils comptent pour 46 % de l’ensemble des téléphones mobiles en service. Mais à raison de 60 % des consommateurs qui ont fait le choix d’un smartphone sur le dernier trimestre, la bascule vers la majorité du marché ne devrait plus tarder.

source