IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12
Share |

Discussion: Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

  1. #1
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    Mercredi 25 janvier à 22:54

    Cliquer ici pour agrandir

    Les yaourts connaissent, depuis hier, une hausse des prix de 1 da, selon certains détaillants, en dépit de la subvention indirecte de l’état au lait cru collecté auprès des éleveurs algériens pour encourager la production locale. cette augmentation semble échapper aux producteurs de ces produits dérivés du lait.

    Un tour dans plusieurs commerces d’alimentation générale a permis de connaître les prix de vente aux consommateurs des différentes marques de yaourts. Le produit Soummam coûte entre 15 et 17 DA alors que ceux des marques Trèfle et Danone sont à 20 DA. Interrogés sur cette augmentation, certains commerçants indique «qu’elle est intervenue depuis un certain temps», tandis que d’autres affirment qu’elle est «récente». Contactés, les producteurs sont injoignables, seul le directeur de collecte de lait cru du producteur Soummam, M. Alaouchiche a relevé que l’entreprise n’a pas augmenté les prix de ses yaourts. «Les détaillants sont libres de fixer les prix des produits Soummam», observe-til.

    Toùtefois, il précise que ce produit fabriqué à base de lait cru subventionné à 12 DA/litre et donc acheté à 34 DA au lieu de 46 DA à l’éleveur revient en réalité à 50 DA avec tous les frais. Pour sa part, le porte-parole de l’Union générale des commerçant et artisans algériens (UGCAA), Hadj Tahar Boulenouar, a indiqué que l’Union avait annoncé une augmentation des prix des produits agroalimentaires durant les trois premiers mois de 2012, à hauteur de 20% à 30% et ce, en raison de la dépendance du marché algérien de l’international à hauteur de 50%. «La majorité des produits alimentaires sont cotés en bourse, leur importation a atteint 6 milliards de dollars en 2010, plus de 8 milliards de dollars en 2011 et plus de 10 milliards de dollars attendus pour 2012», précise M. Boulenouar. A cette raison viennent s’ajouter d’autres motifs : le déficit de la production nationale en la matière avec une demande supérieure à l’offre, la spéculation et les pratiques manipulatrices de certains producteurs et importateurs qui détournent, selon le responsable de l’UGCAA, une partie de la poudre de lait acquise auprès de l’Office national interprofessionnel du lait (ONIL) par des transformateurs pour la fabrication des produits dérivés du lait. Pour lui, les services de contrôle sont défaillants et n’interviennent qu’au niveau des vendeurs détaillants au lieu de remonter à la source, soit les producteurs. En outre, la filière lait n’est pas organisée, ce qui rend caduque toute tentative de traçabilité.

    DE LA POUDRE DE LAIT DÉTOURNÉE


    «Par ailleurs, certains producteurs mélangent le lait cru à la poudre de lait tout en bénéficiant de la subvention de 12 DA par litre de lait cru. Ils se font ainsi une double marge bénéficiaire», signale M. Boulenouar. Chose confirmée par certains éleveurs qui dénoncent les pratiques de leurs confrères. «L’Etat doit revoir sa politique de subvention qui doit aller plutôt vers le consommateur (nécessiteux) au lieu du producteur, car elle ouvre la voie à la fraude», estime le responsable de l’UGCAA. Une situation que reconnaît à demi-mot le DG de l’ONIL, Fethi Messar tout en minimisant sa portée.

    «L’ONIL contrôle ses clients grâce à un logiciel et des visites inopinées au niveau des laiteries, mais cela n’empêche pas le détournement de la matière première», dit-il. S’agissant des prix de la poudre de lait, il indique que l’Office importe plusieurs catégories : la poudre avec 26% de matières grasses pour le lait entier au prix de 4 000 à 4 700 dollars la tonne, la poudre écrémée entre 3 200 et 3 700 dollars et la MGLA entre 4 500 et 5 000 dollars la tonne.

    Les deux catégories de poudre pour le lait entier et la poudre de lait écrémé sont utilisées à la fabrication des yaourts. L’ONIL approvisionne 144 laiteries, à travers le territoire national dont 99 privées et 15 publiques pour des besoins nationaux de 1,4 milliard de litres par an couverts, selon lui, à 100%. Le stock de sécurité peut assurer l’approvisionnement jusqu’après le mois de Ramadhan 2012.

    source

  2. #2
    Date d'inscription
    février 2008
    Localisation
    Dans la planete terre
    Messages
    1 291
    Remerciements
    5
    Remercié 2 fois dans 2 messages
    Pouvoir de réputation
    13

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    Même le Yaourt a augmenté

  3. #3
    Date d'inscription
    juillet 2009
    Localisation
    Alger
    Messages
    2 322
    Remerciements
    42
    Remercié 92 fois dans 61 messages
    Pouvoir de réputation
    17

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    conséquence de la dévaluation du dinar ? ce n'est que le commencement alors...

  4. #4
    Date d'inscription
    février 2008
    Messages
    1 620
    Remerciements
    76
    Remercié 9 fois dans 8 messages
    Pouvoir de réputation
    13

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par khaledz Cliquer ici pour agrandir
    conséquence de la dévaluation du dinar ? ce n'est que le commencement alors...
    certes mais ça apportera ces fruits avec le temps

  5. #5
    Date d'inscription
    mai 2008
    Localisation
    BLED MICKEY
    Messages
    2 793
    Remerciements
    106
    Remercié 54 fois dans 32 messages
    Pouvoir de réputation
    15

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par lucky2004 Cliquer ici pour agrandir
    certes mais ça apportera ces fruits avec le temps
    Explique, je ne comprends pas ?

    En attendant, y'a pas que le yaourt qui a augmenté de prix (de plus 1DA de plus chez le producteur = 5DA de plus pour le consommateur final)

  6. #6
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    ces fruits le développement de la production local, des nouveux poste de travailles avec le temps, la dimunition des importations

  7. #7
    Date d'inscription
    janvier 2012
    Messages
    71
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    6

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    Cliquer ici pour agrandir Envoyé par salimdz Cliquer ici pour agrandir
    ces fruits le développement de la production local, des nouveux poste de travailles avec le temps, la dimunition des importations
    Dis moi depuis combien d'années et le dinar est mode dégradation ? ok, plus de 30 ans
    Dis moi depuis combien d'années et le nombre de nouveaux postes et la diminution des imports sont diminués ? 0 an

    Alors ?, ils se foutent de nos gueules comme d'hab ...

  8. #8
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    voila une petit explication

    Rôle économique

    Les taux de change (et les taux d'intérêts, qui leur sont étroitement liés) agissent bien entendu sur les prix à l'importation et à l'exportation. Ils ont une influence sur le sens des flux de capitaux entre zones économiques.

    De ce fait, les pays et zones économiques peuvent être tentés d'agir sur les taux de change, sous prétexte souvent d'éviter la spéculation (en fait ces manipulations ont plutôt tendance à l'encourager), et dans le but d'améliorer (baisse du taux de change) :




    Cette baisse du taux de change aura également des effets négatifs (renchérissement des importations, etc.), elle n'est pas forcément souhaitable.
    source

  9. #9
    salimdz Visiteurs

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    une autre explication

    Effets
    Avec cette mesure, les gouvernements espèrent augmenter la compétitivité économique. Les effets prévisibles sont de deux natures :


    • dans un premier temps, la baisse de la valeur de la monnaie nationale provoque une hausse du prix des importations et une baisse du prix des exportations. Les volumes échangés ne s'adaptant, au mieux, qu'à moyen terme, cela se traduit par une dégradation de la balance commerciale. C'est l'effet prix ;



    • à moyen terme, la baisse des prix à l'exportation doit permettre un accroissement du volume des ventes, tandis que la hausse du prix des importations doit les décourager. Ces changements doivent permettre une amélioration de la balance commerciale. C'est l'effet quantité. L'effet quantité joue plus ou moins selon que la consommation des biens échangés est ou non sensible aux prix de vente (la baisse des prix n'affecte pas toujours les quantités vendues).


    Ces effets contradictoires sont mis en lumière par le principe de la courbe en J : la dévaluation provoque une courte dégradation du solde de la balance commerciale (effet prix), avant de permettre une amélioration d'une plus grande ampleur (effet quantité).

    Il existe un risque qu'un pays sombre dans un cercle vicieux de la dévaluation. En effet, un pays dévaluant sa monnaie afin d'améliorer son solde commercial le voit à court terme se détériorer, impatient, il peut alors être tenté de dévaluer de nouveau, et ainsi d'enchaîner les dégradations (partie descendante de la lettre J).
    source

  10. #10
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Messages
    456
    Remerciements
    10
    Remercié 19 fois dans 9 messages
    Pouvoir de réputation
    9

    Par défaut Re : Hausse du prix du yaourt: Une augmentation et des interrogations

    les seuls fruits que cela apporteras c'est que nous serrons un jour amener a payé une bouteille de hamoud a ou un yaourt a 200DA,et quand le consommateur n'en pourras plus ils ferrons des augmentations de salaire puis suivie d'une autre dévaluation et ainsi de suite résultats de dégradation comme mentionnés dans l'article ci-dessus,et ce faute d'une concrète stratégie économique basé sur la production ou l'exportation,cause d'un manque de véritables projets de nation de formation aux exigences de production de volonté,de coordination......ect , ainsi qu'un souci de la qualité,d'on nous en sommes dénué d'une culture de la qualité,faut l'avouer,peux être pas dans touts les domaines,en tous cas un souci de la qualité reste primordiale a fin de garentire une reussite meme toute relative d'un produit dans un monde de multiples choix inciteras toujours le consommateur a vouloir un produit importer pourras-il un tant soit peu ce le permettre,n'oublions pas aussi qu'a fin d'encourager la production et les projets,fauderais déjà aussi pensé a améliorer l'administration,lutter contre la corruption a defaut de l'extirper,ou souvent de simple projets exigent un combat administratif draconien,qui laisserais plutôt a penser que le but en ai plus le découragement qu'autre chose

Page 1 sur 2 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. ARPT - Augmentation des prix ADSL dans la venir proche ???
    Par salimdz dans le forum Algérie Télécom
    Réponses: 65
    Dernier message: 20/05/2009, 22h19
  2. Les prix de la pomme de terre resteront en hausse jusqu’au moi de Mai
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/04/2009, 23h02
  3. La hausse des prix alimentaires pourrait avoir de terribles conséquences
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/08/2008, 21h53
  4. Une hausse des prix du carburant n’est pas à écarter
    Par salimdz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/07/2008, 21h57
  5. Pause dans la hausse du prix du pétrole
    Par algérien_dz dans le forum Actu - News High-Tech
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/04/2008, 01h02

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon