IL SEMBLE QUE VOUS UTILISEZ ADBLOC POUR BLOQUER LA PUBLICITÉ, AUCUNE PUB INTRUSIVE SUR FDZ ET PAS DE POPUP
FDZ EST GRATUIT DONC MERCI DE DÉSACTIVER VOTRE ADBLOCK ET DE BIEN VOULOIR PARTICIPER ET JOUER LE JEU


PAR SUITE D'ABUS LES SERVEURS CCCAM ET ABONNEMENT NE SONT PAS TOLÉRÉS SUR LE FORUM


Affichage des résultats 1 à 2 sur 2
Share |

Discussion: Test : Cooler Master Cosmos II

  1. #1
    Date d'inscription
    juillet 2011
    Localisation
    Bisounours Land
    Messages
    883
    Remerciements
    23
    Remercié 52 fois dans 38 messages
    Pouvoir de réputation
    9

    J'aime Test : Cooler Master Cosmos II

    Cooler Master fait dans la démesure avec son Cosmos II, un boîtier géant qui fait un quasi sans-faute, mais pas accessible à toutes les bourses...

    Cliquer ici pour agrandir70,4 cm de haut, 66,4 cm de profondeur, 34,4 cm de largeur et 22 kilos sur la balance… pas de doute, le Cosmos II de Cooler Master est un monstre et mérite la mention « Ultra Tower » que le constructeur a apposé sur son énorme carton. Quatre ans après la sortie du premier modèle, Cooler Master récidive avec un boîtier résolument haut-de-gamme. Affichant un niveau de finition très qualitatif et, bien sûr, des similitudes marquées avec son petit frère côté look (les arceaux métalliques bien pratiques pour le manipuler), le Cosmos II se veut plus spacieux et plus imposant, acceptant les cartes mères jusqu’au format XL-ATX. C’est réussi, ce boîtier est tout simplement énorme, au propre comme au figuré. Il n’y a qu’à voir les photos qui suivent pour s’en convaincre. Nous n’avons pas résisté à l’envie de l’accoler au P280 d’Antec qui n’est déjà pas un petit boîtier mais qui passe pour un jouet à côté de ce Cosmos II.

    Géant et costaud

    Pour en revenir au design, Cooler Master avoue s’être inspiré de nombreux bolides de courses (les photos avec les portes ouvertes devraient finir de vous en convaincre). Ses lignes sont en effet très marquées, mais sans faute de goût. Comble du raffinement, les deux panneaux coulissants, l’un sur le dessus découvrant les boutons d’allumage et de réglage des ventilateurs et des LED, l’autre à l’avant laissant apparaître les ouvertures des trois baies 5,25’’ et les deux racks hot-swap pour disques 3,5’’ sécurisés par une clé. En façade, la connectique est on ne peut plus complète, avec l’audio sur deux Jack 3,5 mm, un port eSATA et six ports USB dont deux en USB 3.0. Et vu le nombre de ventilateurs à gérer et les nombreuses possibilités d’alimentation de dispositifs à LED (jusqu’à dix), on vous laisse imaginer la masse de câbles à manipuler.



    Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir


    Sur les côtés, deux portes amovibles montées sur charnières disposent d’un système d’ouverture impeccable. Pas de vis pour les maintenir en place, mais un simple petit bouton poussoir de chaque côté pour les ouvrir. Aérées avec des ouvertures stylisées, elles permettent d’accéder en un clin d’œil à l’intérieur de la tour. Sur la face arrière, un ventilateur de 140 mm logiquement pré-monté en extraction est surmonté de trois ouvertures passe-tuyaux pour les systèmes de watercooling déportés. Au-dessus du bloc d’alimentation dont le système de fixation dépasse légèrement (ce qui ajoute à l’aspect mécanique et n’est pas pour nous déplaire, surtout que cela permet de gagner de la place à l’étage du bas à l’intérieur), on retrouve des ouvertures pour dix cartes d’extension et un emplacement supplémentaire à la verticale. Enfin, le dessous du Cosmos II est assez classique, et nous noterons la présence d’un filtre à poussière facilement amovible pour l’alimentation, comme partout où l’air entre dans ce boîtier, un très bon point.



    Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir
    En ouvrant le boîtier, on découvre un agencement intéressant, en deux parties. En bas, l’alimentation légèrement déportée à l’extérieur du boîtier pour être compatible avec un maximum de blocs (même les plus longs), présentant un revêtement fin en mousse permettant d’amortir les éventuelles vibrations. Juste à côté, une petite porte sur laquelle sont fixés deux ventilateurs refroidissant pas moins de six emplacements pour disques 3,5’’ et 2,5’’ montés dans la largeur. Ceux-là s’ajoutent aux cinq emplacements déjà disponibles sur la partie supérieure et aux deux racks amovibles précédemment évoqués. Ça commence à faire pas mal pour le stockage !
    Bien équipé et bien refroidi ?

    Cliquer ici pour agrandirPour ajouter aux capacités de refroidissement de ce Cosmos II, Cooler Master a pré-monté en sus du 140 mm à l’arrière et des deux 120 mm sur les disques du bas un très gros ventilateur de 200 mm en aspiration en façade et un 120 mm en aspiration également sur le dessus. Un choix étonnant qui confère au seul 140 mm le rôle d’évacuer l’air chaud. Cela se ressent dans les mesures de températures relevées, avec l’air chaud qui s’accumule sur la partie haute du boîtier. Le choix est donc discutable, mais il est tout à fait possible de retourner le ventilateur si l’on préfère.
    Tous ces ventilateurs sont raccordés avec des connecteurs trois broches au panneau de gestion, lui-même alimenté par une prise Molex. Si to^^^^ois cela n’était pas suffisant pour refroidir une puissante configuration installée dans ce Cosmos II, il est également possible d’ajouter quatre ventilateurs non fournis, deux sur le côté en tirant profit des ouïes d’aération de la paroi et deux supplémentaire en haut.
    Configuration de test :


    Cliquer ici pour agrandir
    Reste que, comme l’ont montrés nos petits tests, le Cosmos II est relativement bien ventilé de base. Mais ses ventilateurs sont-ils silencieux ? En 5V, ils sont inaudibles à une distance classique du boîtier (une cinquantaine de centimètres) et l’on a beaucoup plus de chance d’entendre le ventilateur de la carte graphique qui se réveiller en jeu que ces derniers.
    En revanche, en passant à 7V puis à 12V, ces ventilateurs commencent à pas mal ronronner et à se faire entendre. C’est notamment le cas des turbines de 120 mm, alors que le 200 mm en façade reste assez discret même lorsqu’il tourne au maximum de ses capacités (pour le coup, son rendement est entravé par la volumineuse cage à disques qu’il a pour tâche de refroidir). Avec notre petite config’ de test, le mode « slow » parfaitement silencieux est la meilleure option. En revanche, ceux qui choisiraient ce Cosmos II pour y installer une configuration survitaminée avec plusieurs cartes graphiques devront sans doute monter dans les tours lors de leurs sessions de jeu. Rien de grave, tout se gère sur quatre canaux (HDD, Top, Front, GPU) depuis les boutons du dessus en toute simplicité, où l’on sélectionne la vitesse de rotation des ventilos sur trois niveaux (5, 7 et 12V).
    Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir
    Au moment de monter notre configuration de test (assortie de deux WD Raptor pour l’occasion histoire d’honorer l’espace de stockage du bas), tout s’est passé sans encombre. Rien à signaler du côté de l’alimentation qui vient se visser dans son réceptacle. Le système de fixation des disques durs est bon, avec des petits patins en caoutchouc anti-vibrations pour les 3,5’’ qui sont maintenus sans que l’on ait à visser quoi que ce soit. Alors que les supports en plastiques sont prêts pour accueillir les 2,5’’, que l’on doit eux visser. Une fois installés, il suffit de clipser ces tiroirs et le tour est joué. Du côté des baies 5,25’’, c’est un bouton poussoir qui permet de faire sortir de petits ergots métalliques qui maintiennent le lecteur optique en place.
    Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir
    Le vissage des entretoises est facilité par la présence d’un petit embout pour tournevis cruciforme, et il n’y a plus ensuite qu’à câbler la configuration. Ce qui est bien, c’est que l’on est à l’aise pour manœuvrer vu l’espace fourni par ce Cosmos II qui a aussi la bonne idée d’offrir toutes sortes de passes-câbles permettant de monter proprement sa machine. Notons que toutes les cartes graphiques logeront sans problème dans ce boîtier, même les bi-GPU les plus longues (38,5 cm au maximum), que les ventirads installés pourront faire jusqu’à 19 cm de haut et que la découpe permettant d’accéder à la backplate de ces derniers est suffisamment grande pour être utile avec tous les sockets. Les amateurs de watercooling pourront installer un radiateur sur la partie haute (36 cm de long au maximum) ou choisir de retirer les cages à disques de la partie basse pour y positionner leur radiateur (24 cm au maximum).
    Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir
    Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir Cliquer ici pour agrandir
    Le boîtier dans lequel claquer ses étrennes ?

    Au final, ce Cosmos II est bien un super boîtier qui aurait seulement pu être plus silencieux lorsqu’il est sollicité pour un refroidissement efficace. Extrêmement imposant, il pourra accueillir les configurations les plus puissantes. Mais mérite-t-il pour autant les 350 euros qu’en demandent ses principaux revendeurs ? C’est difficile à dire, même s’il faut reconnaître que tant dans la recherche, que dans l’optimisation, les systèmes, l’agencement, le design ou les matériaux, ce Cosmos II représente le haut du panier. On a toujours du mal à conseiller des produits aussi onéreux, comme à l’époque du Level-10 que l’on réservait à une élite. Le Cosmos II est pour sa part déjà un peu plus accessible et moins original. Ce qui est sûr, c’est qu’il ne décevra aucun assembleur de PC en quête d’une très grosse tour suréquipée, jolie, modulable et parfaitement finie.

  2. #2
    Date d'inscription
    juin 2010
    Localisation
    oran
    Messages
    610
    Remerciements
    0
    Remercié 0 fois dans 0 messages
    Pouvoir de réputation
    9

    Par défaut Re : Test : Cooler Master Cosmos II

    un très joli boitier rien a reprocher le seul inconvénient et pas le moindre le prix 350 euro (2x le prix de haf X --')
    Dernière modification par aminewestside ; 29/01/2012 à 18h42. Motif: faute d'orthographe

Discussions similaires

  1. [TEST] Présentation et Mod du boitier haut de Gamme de Cooler Master Cosmos 2
    Par gigabyte dans le forum Test Hardware et benchmark
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/09/2012, 10h27
  2. [Achat] recherche master cooler cosmos 2
    Par dilmi dans le forum Achats
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/06/2012, 13h29
  3. [A vendre] Cooler master cosmos 1000
    Par fiveamox6 dans le forum Ventes
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/05/2012, 18h24
  4. Taille du cooler master cosmos 2 !!!
    Par Kenshiro dans le forum Hardware (Matériel)
    Réponses: 13
    Dernier message: 17/02/2012, 19h23
  5. [Achat] Boitier COOLER MASTER SNIPER ou COSMOS S
    Par Aizen dans le forum Achats
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/08/2010, 13h13

Les tags pour cette discussion

Liens sociaux

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •  
[Auto utilitaire DZ] [Webimag] [Algérie Info] [Guide Algérie] [Mosquée ALBADR MEAUX] [Photographe MARIAGE]

is PageRank Checking Icon