Voilà un thème bien différent de ceux qui transitent généralement dans nos pages. Pourquoi cette entorse ? Car des physiciens de l'institut Niels Bohr au pays des grandes bonnasses blondes Danemark ont réussi en utilisant un laser à refroidir une membrane d'arséniure de Gallium de 160nm d'épaisseur sur 1mm² de surface. Ce dernier a pu refroidir le bouzin à -269°C, c'est soupair tout ça, mais ça sert à quoi ?
D'abord il faut savoir, comme nous le rapporte Futura-Sciences, que le laser est déjà utilisé pour faire baisser des températures via une synergie entre oscillations de la membrane et faisceau laser. A l'institut en question, on refroidit ainsi des atomes de Cesium à l'état gazeux vers le zéro absolu par ce mécanisme. De tels systèmes pourraient aboutir à la réalisation d'un ordinateur quantique refroidi ainsi, et pas par l'helium comme c'est le cas actuellement. Bien entendu il n'est pas question de parler de l'overclocking via laser dans nos PC, mais de refroidir dans un premier temps des objets/calculateurs soumis à de fortes charges de calculs comme les téléscopes en orbite autour de la Terre, et ce de manière permanente. Certains d'entre eux voient leurs réserves d'hélium s'évaporer et s'usent plus vite de ce fait. Avant d'avoir des sessions de clocking au laser, il va s'en passer des années ! (Source Futura-Sciences via THFR)
Cliquer ici pour agrandir