Avec Windows 8, Microsoft a visiblement l'intention de faire un sort au bouton "Démarrer"...
Avant la fin du mois Microsoft publiera la Consumer Preview de Windows 8, permettant à chacun de tester une version "feature complete" du nouveau système. Alors forcément, de nombreux détails commencent à filtrer et l'on apprend que Microsoft va supprimer - au moins sur cette Consumer Preview - le fameux bouton "Démarrer" et le menu qui va avec qui avaient été introduits il y a plus de quinze ans avec Windows 95. C'est en tout cas ce que révèlent des captures d'écran de cette version (build 8220) parues sur le Web ce week-end.
Cliquer ici pour agrandir
Jusque-là, les versions de travail de Windows 8 laissaient apparaitre le bouton "Démarrer" et le menu associé qui avaient été simplement redessinés et aplatis pour coller à l’esthétique de l'interface Metro. Mais ces dernières captures laissent penser que Microsoft est allé plus loin avec la Consumer Preview, les supprimant carrément.
Mais alors, par quoi seraient-ils remplacés ? A priori, des gens de chez Microsoft auraient laissé entendre qu'un système permettant d'afficher un menu contextuel plus élaboré a été intégré. Il s'agirait de se servir d'une gesture tactile ou d'un bouton (sur le clavier ou la souris) pour le faire apparaître. Aussi, en allant positionner son pointeur dans le coin en bas à gauche, ce menu s'ouvrirait instantanément. En tactile, un "glisser" sur la partie inférieure de l'écran permettrait de l'afficher. C'est apparemment également via ce nouveau menu plus visuel que la bascule s'effectuerait entre les interfaces "Desktop" et "Metro" sur les versions de Windows 8 offrant les deux (les moutures x86 a priori, puisque les versions ARM seraient limitées à la seule interface Metro...).
Un retour envisageable ?

On apprend aussi que la "Super Bar" introduite avec Windows 7 permettant d'épingler toutes sortes d'éléments sera maintenue. Sans bouton "Démarrer", elle sera surtout considérée comme un dock de lancement des applications, sites et dossiers favoris de l'utilisateur. Enfin, Microsoft aurait laissé entendre que si les remontrances des utilisateurs se font trop fortes, il pourrait envisager un retour du bouton "Démarrer", mais souhaiterait avant tout imposer sa disparition qu'il estime bénéfique pour l'expérience utilisateur.