Windows 8 au secours de Windows Phone

Mercredi, 08 février 2012 12:09

Cela fait maintenant presque 2 ans que la plate-forme Windows Phone est sur le marché. La presse spécialisée est unanime, le système est fluide et avant-gardiste avec sa nouvelle interface brevetée « Métro ».

Cliquer ici pour agrandir

On peut même dire que le système arrive à maturité car en dehors de quelques fonctionnalités manquantes, dont la capture d’écran qui serait fort utile en tant que bloggeur, la plate-forme est pleinement fonctionnelle. La gamme des téléphones Windows Phone, avec notamment le fabricant Nokia, semble compétitive au niveau matériel et abordable au niveau des prix.

Toùtefois, sa part de marché dans le monde reste en dessous des 2%. Alors on pourrait se demander pourquoi un système si innovateur au prix compétitif n’arrive pas à se faire sa place parmi les autres géants que sont Android et iOS. La faute probablement à une guerre sans pitié dans l’industrie du téléphone portable car si vous regardez au delà des iPhone et des Android, vous verrez cette multitude de services qui sont mit à la disposition des clients et dont les clients sont friands. Prenons l’exemple du dernier né de la firme pommée, l’iPhone 4S. Lors de sa sortie, la presse semblait de manière générale assez déçue au niveau design de l’appareil. En effet, le téléphone est identique au modèle précédent donc à ce niveau aucune nouveauté, et le double processeur ainsi que la double antenne ne sont pas des arguments de poids qui vont attirer les foules vers les Apple Store. En revanche, ce qui a permit à Apple de vendre plus de 37 millions d’iPhone 4S en un seul trimestre, c’est son service d’assistant vocal « Siri » ainsi que tous les services fournis avec la dernière version système iOS5. Si Siri a permit aux gens de se rendre compte qu’ils peuvent désormais parler à leur téléphone, c’est plutôt sur un service comme iCloud qu’Apple compte bien fidéliser sa clientèle en l’incitant à transférer toutes ses données sur ses serveurs car lorsqu’un client souhaitera changer de plate-forme, il s’apercevra qu’il faudra d’abord récupérer tous ces données mais aussi changer ses habitudes. Et vous savez bien que les habitudes ont la peau dure…

Vous comprenez alors pourquoi il est difficile pour la société de Redmond d’inverser la tendance d’autant plus que les autres plates-formes profitent pleinement du fait qu’étant plus mûres, elles ont attiré une horde de développeurs qui voient en l’industrie mobile un nouvel El Dorado. Pour certains, c’est une nouvelle ruée vers l’or et Microsoft aimerait aller piocher autant que les autres. Mais quelle serait l’arme sécrète de Microsoft pour combler son retard ? Tout simplement son futur système d’exploitation pour ordinateur de bureau et c’est là tout la subtilité car il s’agit plutôt d’une version multisupport. Windows 8 fonctionnera sur tablette, sur ordinateur de bureau et devrait être compatible avec les applications Windows Phone 8. Si Windows Phone reste pour l’instant un petit poucet dans le monde du mobile, il n’en est rien pour les ordinateurs. Avec 90% de part de marché, Microsoft écrase la concurrence dans le domaine des ordinateurs de bureau. Il est facile de comprendre la stratégie de Microsoft, en ayant une plate-forme unique pour tout type d’appareil avec Windows 8, la société de Redmond entend bien inviter sa clientèle à faire le lien entre les différents supports. Ce n’est pas pour rien que les premières vidéos de démonstration de Windows 8 révèlent une interface Métro similaire à Windows Phone. C’est une façon de dire aux gens qu’ils ne seront pas perdus en prenant en main un mobile Windows Phone, les habitudes seront les mêmes. De même, lorsqu’Apple a rajouté le launchpad sur Mac OSX Lion c’est avant tout pour rajouter une touche d’iOS sur les ordinateurs Mac et le résultat est réussi car cela vous donne l’impression de faire joujou avec un iPhone géant.

Il est donc vrai de dire qu’avec Windows 8, Microsoft va jouer l’un de ses derniers atouts pour faire décoller sa plate-forme Windows Phone. Il faut savoir que même avec son ancienne plate-forme Windows Mobile, Microsoft n’a jamais su s’imposer face à la concurrence. Et c’est peut être grâce à la réputation de son système d’exploitation pour PC que Microsoft compte reprendre du poil de la bête dans la téléphonie mobile. D’autant plus que Windows 8 va permettre à Microsoft de s’attaquer en même temps sur un marché pour lequel il n’est pas encore fort présent, celui des tablettes. C’est un fait, depuis l’arrivée des tablettes dont l’iPad, la vente des PC est en recul. Steve Jobs avait d’ailleurs expliqué que dans un futur proche, les ordinateurs de bureau deviendraient l’équivalent des camions. Ils sont utiles pour une petite partie de la population et pour certains usages, mais pour le reste, tout le monde utilise une voiture. En d’autres termes et selon la vision de Jobs, les ordinateurs seraient réservés aux entreprises et développeurs, entres autres, et pour le reste il y aurait des tablettes car celles-ci dans l’usage quotidien d’une personne lambda seraient amplement suffisantes. Les derniers résultats trimestriels d’Apple montrent d’ailleurs que l’iPad « cannibalise le iMac » pour reprendre les termes de Tim Cook qui a succédé Steve jobs à la tête d’Apple.

Il serait intéressant de savoir combien de personnes ayant acheté un appareil Apple finissent par acheter d’autres produits de la marque car c’est exactement ce modèle que cherche à reproduire Microsoft avec Windows 8 et Windows Phone. En achetant un Mac et avec un service comme iCloud, on vous invite assez clairement à vous procurer d’autres produits de la gamme car tous vos contacts, emails, photos ,données, sont synchronisés sur tous les appareils de la marque sans même que vous ne vous aperceviez de quoi que ce soit. Ce modèle est tout à fait viable pour la firme de Redmond qui pourrait faire d’une pierre deux coups. Elle pourrait rapidement s’imposer sur le marché des tablettes où en dehors de l’iPad et la Kindle Fire d’Amazon, la plupart des autres fabricants Android ont encore beaucoup de mal à trouver la recette du succès, ce qui veut dire qu’Android ne possède pas sur les tablettes le même avantage que pour la téléphonie mobile. Et si Microsoft parvient à s’imposer rapidement sur le marché des tablettes cela voudrait aussi dire qu’il parviendrait à séduire davantage de développeurs qui manquent encore cruellement sur la plate-forme Windows Phone. Il est tout à fait compréhensible pour le moment que des développeurs qui envisagent de se faire de l’argent avec leurs applications ne soient pas emballés par une plate-forme qui ne représente que 2% de part de marché. Mais avec une plate-forme comme Windows 8 et Windows Phone 8, les développeurs s’apercevront qu’avec un système multisupport on s’attaque à bien plus que 2% et de fait Microsoft devient d’un coup beaucoup plus séduisant et attractif.

Le coup de boost tant attendu du côté du nombre d’applications disponible sur le Marketplace pourrait donc venir avec l’arrivée de Windows 8. Réponse donc en fin d’année 2012.

source