Issad Rebrab dévoile son mégaprojet à 30 milliards de dollars

Par hayet zitouni le 23/06/2008 à 17:10

Devant des investisseurs et des experts réunis lundi 23 juin à Alger dans le cadre du 7ème Symposium international de MDI business school, Issad Rebrab, PDG du groupe privé Cévital, a dévoilé pour la première fois les contours de son ambitieux projet de 30 milliards de dollars. « Cap Djinet » doit être, dans l’esprit du président de Cevital, « un hub portuaire et un pôle de compétitivité de dimension mondiale » pour se hisser parmi les dix premiers ports de la méditerranée.

Cap Djianet doit devenir « un port de référence pour le trafic international et un facteur de compétitivité et de développement des activités internationales » a affirmé Issad Rebrab.

Le choix du Capt Djinet, à 65 km à l'est d'Alger, n'est pas fortuit. Il a été décidé d'implanter ce pôle de compétitivité de taille mondiale sur la base d'études effectuées par des bureaux d'études américains, japonais, hollandais et algériens.

La position de Cap Djinet est en effet stratégique : près des universités de Boumerdès, de l'aéroport d'Alger, de l'autoroute est-ouest, d'une ligne de chemins de fer et relié a Hassi Rmel par gazoduc.

Dans le cadre de ce projet, Cévital va réaliser un nouveau port en eaux profondes, avec plus de 20 kilomètres de quais liés à une zone industrielle intégrée de 5000 hectares dans laquelle sera intégré un complexe pétrochimique, un complexe de production d’aluminium d’1,5 millions de tonnes par an et un complexe sidérurgique intégré de 10 millions de tonnes par an. Le tout sera couplé à un chantier de construction naval, une usine de construction automobile de 350 000 unités par an, une fabrication de containers, des centrales de production d’électricité de 3200 MW et une usine de dessalement d’eau de mer. Cela induira plus d’un millier de PME/ PMI de transformation et des effectifs de sous-traitance et de services.

Un partenaire a déjà souscris à ce projet, le leader mondial de l’aluminium Rio Tinto Alcan qui a déposé un dossier pour être avalisé par le Conseil National des Investissements. Issad Rebrab prévoit grâce « Cap Djinet », la création de plus d’un million d’emplois et chiffre les exportations hors hydrocarbures à 15 milliards de dollars à l’horizon 2015.

Les études ont démarré et Issad Rebrab attend les autorisations des autorités. « Si les autorisations sont données cette année, les premiers navires seront reçus dans 2 ans et la production industrielle entamée en 2012 » a-t-il assuré, en précisant que le dossier est suivi « par les plus hautes autorités du pays ».

source : http://www.toutsurlalgerie.com/alger...enat-3955.html