Le Directeur Général de Nedjma au forum d’Echorouk

Nedjma brille grâce à 1600 cadres algériens

10.06.2008 Débat animé par : Fadhéla Mokhtari/ Leila Cherfaoui/ Zinelabidine Djebara/ Imane Ben Mohamed// Traduction : Narimane.Af

Cliquer ici pour agrandir
Le Directeur Général de Nedjma

Le nombre de ses abonnés avoisine cinq millions, ses investissements se montent à plus d’un milliard de dollars, ses employés sont au nombre de 1600 ; tous algériens à l’exception de 23 étrangers...

La société Nedjma est bien partie pour devenir leader après le lancement de la licence pour la troisième génération. C’est une société algérienne par excellence grâce à ses cadres et à ses abonnés, a souligné son responsable Joseph Ged.

L’invité du forum d’Echorouk, Joseph Ged, a indiqué que la société Nedjma allait investir davantage en matière d’extension de son réseau qui a atteint un taux de 90% de couverture mais également en ce qui concerne les projets caritatifs.

Le Directeur Général de Nedjma a révélé l’existence d’un accord entre sa société et le Croissant Rouge Algérien.

Il prévoit que le volume des investissements atteigne un milliard 500 millions de dinars.

S’agissant du sujet d’actualité dans le domaine des télécommunications, Ged a déclaré que seulement 10% des abonnés de l’opérateur étaient non identifiés et que leur régularisation était en cours. À cet effet, la décision prise par l’autorité de régulation de proroger le délai permettra aux abonnés, dit-il, de conserver leurs lignes téléphoniques.

Le défit, en ce moment, pour la société est de se distinguer dans la troisième génération après le lancement de la licence. Après le multimédia, Nedjma veut investir le créneau 3G et le marché algérien est prêt pour cette révolution, assure le Directeur Général de la société.

Joseph Ged annonce que 2009 sera l’année des bénéfices et réfute les rumeurs qui ont évoqué le rachat de Nedjma par un des opérateurs privés. La société-mère, actuellement Qatari, de laquelle relève Nedjma a assuré son total soutien et appui financier à la filiale car elle juge le marché algérien prometteur.

Ged a, par ailleurs, affirmé que la société employait 1600 cadres algériens et seulement 23 étrangers. Au sujet de la fidélité des abonnés au troisième opérateur, il dira brièvement que c’est grâce à l’attachement des algériens au slogan « je l’aime et j’aime ceux qui l’aiment » (N’habha we n’hab elli yehabha).

Nos investissements atteindront le milliard 500 millions de dollars à la fin 2008


Après quatre années d’existence, le montant des investissements de Nedjma a atteint un milliard 300 millions de dollars et arriveront à un milliard 500 millions de dinars à la fin de l’année en cours. 2009 sera l’année des profits et permettra de recruter davantage d’algériens. Nedjma table sur le marché de la troisième génération où elle entend bien s’octroyer la part du lion.

Nedjma a identifié 400 mille lignes depuis le lancement de l’opération


Le directeur général de Nedjma a indiqué que la situation de 400 mille abonnés a été régularisée par l’identification de leurs puces depuis que l’autorité de régulation a pris la décision de suspendre les lignes non identifiées.

Les cartes Sim non identifiées représentent 10% des cinq millions d’abonnés au réseau Nedjma. Cette situation d’irrégularité est due aux ventes non règlementées des puces, sans agrément et sans l’établissement de contrats.

98% des employés sont algériens


Joseph Ged a indiqué que 98% des employés de Nedjma sont algériens. La société a adopté pour ses cadres une stratégie de formation, de transfert de technologies et de savoir-faire. Cela permet de ne pas "importer" la main-d’œuvre étrangère.

Un million de centimes : le plafond de l’offre illimitée de Nedjma


Le responsable de Nedjma a expliqué un certain flou relatif à la nouvelle offre d’appels illimités à toute heure et vers tous les réseaux. Cette offre est la première en Algérie, au Maghreb et au Moyen-Orient où elle est conditionnée.

L’intervenant a précisé que dans le cadre de cette offre, si l’abonné dépasse le plafond des dix mille dinars d’appels, il est joint pour être prévenu qu’il doit recharger son crédit pour pouvoir continuer à utiliser sa puce.

Nedjma a cassé le monopole


L’invité du forum d’Echorouk a estimé que les tarifs de la téléphonie mobile ont baissé en Algérie grâce à l’entrée de Nedjma sur le marché comme troisième opérateur. "C’est Nedjma qui a cassé le monopole et les prix", dit-il. Il indiquera que le nombre d’opérateurs a été multiplié par dix en quatre ans et Nedjma détient 22% du marché de la téléphonie mobile, soit cinq millions d’abonnés.

source : http://www.echoroukonline.com/fra/interviews/922.html