Test Cooler Master Silencio 550 : Un boîtier Vraiment Silencieux ?



Avec Cooler Master, on est plus habitué aux boîtiers dédiés aux joueurs qu'aux produits visant les personnes qui privilégient avant tout le silence. Pourtant, le constructeur s'est déjà essayé à cet exercice : on se souvient du Sileo 500, sorti il y a plus de 2 ans. Dans un domaine où il reste une place à se faire, Cooler Master parviendra-t-il à tirer son épingle du jeu avec son Silencio 550 ?


En acteur majeur du marché, le taïwanais devra batailler ferme pour ravir au NZXT H2 ou au Fractal Design Define R3 le prix du meilleur boîtier silencieux. Mais ces deux boîtiers sont maintenant relativement anciens, et Cooler Master a eu tout le temps d'affuter ses armes. Vérifions tout cela en laissant place au test !

Présentation


Cooler Master Silencio 550
Caractéristiques générales
Matière Acier, plastique
Couleur Noir mat (côtés) / glossy (façade)
Format Micro-ATX, ATX
Dimensions (HxPxL) 415,5 x 505 x 210 mm
Poids 9,2 Kg
Capacité d'accueil
Emplacements 5,25" 3
Emplacements 3,5" 7
Slots d'extension 7
Accessoires
Ventilateurs 1 x 120 mm à l'arrière (extraction)
1 x 120 mm en façade (aspiration)
Ports en façade 1 x USB 3.0
1 x USB 2.0
1 x Sortie casque
1 x Entrée micro
Lecteur de cartes SD
Autres 1 x 120 mm en option en façade
Rack 3,5 pouces
Un adaptateur 3,5 vers 2,5 pouces
Le design du Silencio 550 a bien évolué par rapport à celui de son aîné pour s'approcher des canons actuels. Ainsi, le nouveau moyen-tour de Cooler Master prend des airs de NZXT H2, façon bloc monolithique dont rien ne dépasse.

Cliquer ici pour agrandir

Le Silencio 550 est même encore plus minimaliste quant à ses lignes, puisque contrairement au boîtier de NZXT, même la partie supérieure est dépourvue de quelque élément que ce soit, panneau de connectique mis à part. Finalement, le design est sobre et la façade noir glossy donne au Silencio 550 un look très « propre sur lui » de ce boîtier. Dommage en revanche que cette matière sympathise autant avec la moindre poussière qui vole.

Cliquer ici pour agrandir

Sobre de par son apparence, le Silencio 550 devient même particulièrement discret lorsqu'on évoque ses dimensions. Avec seulement 41,6 cm de haut et 50,5 cm de profondeur, il est plus petit que le Carbide 400R de Corsair ou le récent Eleven Hundred d'Antec, et seul le Solo II, toujours chez Antec, rivalise en termes de compacité.

Au niveau du poids en revanche, le Silencio 550 reste dans les normes avec ses 9,2 Kg. Un chiffre qui s'explique par les lourdes portes en acier qui l'habillent et dont nous verrons plus loin qu'elles cachent quelques surprises. Et même s'il eut été fort agréable de pouvoir ouvrir ses portes par un système d'ouverture plus travaillé que les simples vis à main disposées par Cooler Master, ce système semble le plus pertinent pour éviter au maximum les vibrations des parois.


Vous noterez sur ces photos les fentes placées à l'avant du boîtier, qui constituent une prise d'air des plus minimes. En effet, le Silencio 550 est fermé en façade par une lourde porte qui empêche la ventilation de s'alimenter en air frais par l'avant du boîtier. Cette porte est maintenue au châssis par deux aimants qui la maintiennent de manière relativement correcte. Derrière, un épais tapis de mousse qui a vocation à insonoriser le boîtier. Un élément tout à fait raccord avec les ambitions de Cooler Master de nous proposer un boîtier silencieux.

Une fois la façade mise à nue donc, on découvre un rack 3,5 pouces prévu pour accueillir un disque dur ^^^^^^-ATA via un branchement à chaud. Simple et pratique si un ami de passage tient à vous faire partager ses films de vacances.

Cliquer ici pour agrandir

Un coup d'œil un peu plus haut nous permet d'accéder au panneau de connectique, judicieusement placé au sommet du boîtier. Si on regrette l'absence du eSATA, on félicite en revanche Cooler Master pour la présence d'un lecteur de cartes SD. Une excellente idée ! Pour le reste, c'est plus classique, avec les traditionnels boutons Power et Reset et la connectique audio, alors qu'un port USB 2.0 et un second à la norme USB 3.0 viennent compléter le tableau. Niveau raccordement de tout ce petit monde à la carte mère, le bilan est plus mitigé : alors que le lecteur de cartes SD et le port USB 2.0 partage le même header classique à 9 broches, le port USB 3.0 utilise... un câble USB 3.0 ! Il faudra donc le faire sortir à l'extérieur du boîtier pour le brancher sur un port physique de la carte mère, à défaut de header 19 broches.

Cliquer ici pour agrandir

Terminons par l'arrière du boîtier, qui laisse entrevoir trois passes-câbles caoutchoutés prévus pour l'installation d'un refroidissement à eau et pour notre fameux câble USB 3.0.

Cliquer ici pour agrandir


A l'intérieur


Le Silencio 550 propose un espace intérieur suffisant, mais qui ne conviendra pas à toutes les configurations. Les possesseurs de ventirad aux proportions démesurées devront notamment passer leur chemin, puisque ce boîtier n'accepte des modèles hauts de 15,4 cm « seulement ». Et au niveau de la carte graphique, il faudra faire un choix : si vous laissez la configuration du boîtier en l'état, ce dernier pourra accueillir des cartes dont la longueur devra se limiter à 28,1 cm. To^^^^ois, une petite transformation poussera cette capacité d'accueil à 40 cm (largement de quoi voir venir !).


Cliquer ici pour agrandir

En effet, il est possible d'ôter l'une des deux cages à disques durs présentes au sein du Silencio 550. Il « suffit » de retirer 4 vis placées à l'arrière de cette cage pour l'extraire le plus simplement du monde. La contrepartie est évidente : au lieu de pouvoir accepter 7 disques au format 3,5 pouces, vous ne disposez plus que de 3 emplacements.


Cliquer ici pour agrandir

Au-dessus, on retrouve le rack capable d'accueillir à chaud un disque dur 3,5 pouces, puis 3 slots 5,25 pouces pour placer des lecteurs optiques, un éventuel rhéobus ou quelque autre élément que ce soit. Ces derniers bénéficient d'un montage sans vis, via un dispositif qui a fait ses preuves et qui se manie particulièrement simplement.

Cliquer ici pour agrandir


A l'arrière du boîtier, on distingue 7 emplacements pour cartes-fille. C'est largement suffisant pour un boîtier qui n'est pas fait pour le jeu. Notez également la présence du bloc d'alimentation en bas du boîtier, un choix qui ne nous surprend guère et qui suit la tendance actuelle.

Autre choix tout à fait conventionnel, celui de la large ouverture derrière la carte-mère, qui vise à faciliter l'installation d'un ventirad. L'espace est important et devrait permettre une compatibilité élargie à la plupart des modèles de ventirads.

Cliquer ici pour agrandir

Bon point pour Cooler Master, qui a eu la judicieuse idée de prévoir des encoches dans la partie supérieure du châssis, afin de permettre le passage du câble d'alimentation du processeur. On retrouve de telles encoches à divers endroits du support de la carte-mère, dispositif qui permet, vous l'aurez compris, de passer les câbles disgracieux à l'arrière du boîtier. Seul regret, l'absence de caoutchouc sur ces passes-câbles.


Système de ventilation, insonorisation


Avant d'évoquer la ventilation à proprement parler, un mot sur le travail réalisé par Cooler Master pour rendre son Silencio 550 le plus... silencieux possible. Tout d'abord, et comme c'était le cas sur le Sileo 500, on trouve une épaisse couche de mousse sur les parois du boîtier. Tout comme la façade de la tour, les portes latérales sont donc insonorisées, afin de contenir les nuisances sonores à l'intérieur du boîtier. Notez que la paroi de gauche, directement en contact avec les composants, se voit réserver un traitement un peu plus élaboré qui stoppe avec plus d'efficacité les nuisances sonores. La paroi de droite, placée derrière la carte-mère, possède une couche de mousse moins travaillée, de façon à éviter les conflits avec le cable management.

Cliquer ici pour agrandir
Cliquer ici pour agrandir

Un boîtier aussi bien fermé que le Silencio 550 n'est normalement pas trop enclin à servir de nid à poussière, puisque les entrées d'air sont peu nombreuses. To^^^^ois, partout où aspiration il y a (c'est à dire en façade et sous le bloc d'alimentation), Cooler Master a prévu des filtres. Une bonne idée, d'autant que ces derniers sont très simples à retirer afin de subir, de temps à autre, un petit nettoyage en règle.

Cliquer ici pour agrandir
Cliquer ici pour agrandir

Venons-en à la ventilation donc, avec les deux éléments présents au sein du Silencio 550 : un modèle en aspiration à l'avant, un autre à l'arrière pour expulser l'air, et c'est tout ! Ces deux ventilateurs possèdent un diamètre de 120 mm et fonctionnent à 800 tours par minute. Vous pouvez les brancher directement sur la carte-mère, mais Cooler Master fournit également deux adaptateurs Molex pour une alimentation directe. Contrepartie, la régulation est alors totalement nulle, puisque Cooler Master n'a prévu aucun dispositif dans ce sens. Notez qu'il est possible d'ajouter un ventilateur de 120 mm en façade, ou encore de substituer au modèle en place un autre de 140 mm.


Cliquer ici pour agrandir

Deux ventilateurs, c'est assez vous diront les adeptes de configuration très silencieuse, mais cela reste peu pour créer un flux d'air efficace. Surtout quand ce dernier est parasité par la présence d'élément comme la cage à disques durs. Il est donc particulièrement intéressant que Cooler Master ait permis l'extraction de cette cage. Un élément déterminant pour le refroidissement de ce boîtier. To^^^^ois, cela oblige les disques durs à migrer dans la cage du dessous, hors de portée du ventilateur. Ce qui n'est pas idéal pour conserver une température acceptable. To^^^^ois, étant placés en bas du boîtier, ils devraient bénéficier d'un air relativement frais.

Cliquer ici pour agrandir

Terminons en précisant que Cooler Master fournit avec son Silencio 550 deux supports en caoutchouc destinés à amortir les vibrations du bloc d'alimentation, ainsi que 10 serres-câbles qui vous seront bien utiles lors du rangement de votre configuration. Aucun dispositif d'amortissement pour les disques durs en revanche. Un mauvais point pour un boîtier qui se veut silencieux.

Cliquer ici pour agrandir


Le montage


Le Silencio 550 ne bénéficie pas d'un espace des plus confortables. Son montage n'est donc pas aussi rapide que sur ce boîtier de (très) grande taille. Cependant, ce n'est pas ce relatif manque de place qui nous a posé le plus de soucis. En effet, notre principal regret concerne davantage le manque d'ergonomie, et notamment la nécessité d'user du tournevis un peu trop souvent à notre goût. Que ce soit pour les cartes-fille, l'extraction de la cage à disques durs ou l'installation du SSD, impossible de faire autrement que de recourir à cet outil. Finalement, il n'y a bien que l'installation de notre graveur de DVD et celle du disque dur qui n'a pas pris trop de temps...

Les disques durs bénéficient en effet de supports qui viennent s'insérer très simplement, alors que l'ensemble glisse ensuite simplement dans les rails des cages de stockage. Pour les unités 2,5 pouces en revanche, il faudra user du tournevis, comme nous vous le disions plus haut.

Cliquer ici pour agrandir
Cliquer ici pour agrandir

Au final, la configuration obtenue est propre, et si le cable management à l'arrière de la carte-mère est relativement simple, il n'est en revanche pas aisé de fermer le boîtier de ce côté, la mousse de la paroi venant buter contre les câbles dissimulés à l'arrière.

Cliquer ici pour agrandir



Performances


Que vaut ce Cooler Master Silencio du point de vue du refroidissement et des nuisances sonores ? Pour le savoir, nous avons eu recours à quelques tests et à la configuration suivante :
Cliquer ici pour agrandir

  • Carte-mère Asus P7P55D Deluxe,
  • Processeur Intel Core i5 750 2,66 GHz,
  • Ventirad Noctua NH-C14 (un ventilateur en 5V)
  • 4 Go de mémoire DDR3-1066,
  • Alimentation Corsair AX 750 (semi-passive),
  • Carte graphique NVIDIA GeForce GTX 480
  • Carte graphique passive NVIDIA 8500 GT
  • Crucial C300 pour le système
  • Disque dur Hitachi 3 To @ 7 200 RPM pour le stockage


La température de la pièce au moment des tests était de 19°C, la pression acoustique ambiante de 33,3 dB(A). Les tests ont été réalisés sous Windows 7 64 bits Edition Intégrale, Service Pack 1. Les mesures de nuisances sonores sont effectuées à 15 cm devant, sur les côtés et au-dessus du boîtier.

Configuration Haut Droite Gauche Face
Boîtier seul (2 ventilateurs @ 800 RPM) 33,5 dB(A) 33,8 dB(A) 33,8 dB(A) 33,5 dB(A)
Carte graphique passive sans disque dur 33,8 dB(A) 34,6 dB(A) 34,3 dB(A) 33,6 dB(A)
Carte graphique passive et disque dur 34,0 dB(A) 35,9 dB(A) 35,3 dB(A) 34,4 dB(A)
Configuration complète au repos 35,1 dB(A) 37,4 dB(A) 37,5 dB(A) 35,2 dB(A)
Configuration complète en charge 48,5 dB(A) 52.8 dB(A) 51.3 dB(A) 48,8 dB(A)

Configuration Temp. CPU Temp. GPU Temp. HDD
Configuration complète au repos 30°C 47°C 28°C
Configuration complète en charge 58°C 94°C 32°C


Comme vous pouvez le voir à la lecture de ce tableau, le Cooler Master Silencio réalise une performance de haut niveau... lorsque la configuration est au repos. Il est de loin le boîtier le plus silencieux que nous ayons testé jusqu'alors, et l'installation d'un disque dur et d'une carte graphique comme la GeForce GTX 480 de NVIDIA n'empêche pas le boîtier de maintenir un faible niveau de nuisances sonores. Les parois insonorisées font le travail, même si l'absence de système d'amortissement du disque dur le rend nettement audible quand il gratte.

En revanche, dès lors que notre configuration subit une charge importante, la chaleur a du mal à s'évacuer, le flux d'air étant relativement faible, de par la vitesse réduite des ventilateurs. Et si les températures au repos sont tout à fait satisfaisantes, en charge, cela se gâte de manière significative. Conséquence, le ventilateur du GPU notamment se met à fonctionner à plein régime, impliquant des nuisances sonores que la mousse des parois ne peut atténuer. Ainsi, lors de notre test de mise en charge sous 3DMark 11 en mode Extreme, la vitesse de ventilation a dépassé les 4 000 RPM. En comparaison, boîtier ouvert, le GPU se contente de seulement 2 900 RPM. Nous avons également noté une vibration importante du boîtier lorsque la carte graphique tournait à cette vitesse.

Notre avis


Le Silencio 550 de Cooler Master est effectivement silencieux. Ses deux ventilateurs tournant à bas régime, la mousse qui couvre une large partie de l'intérieur du boîtier et le design très « fermé » de ce moyen-tour lui permettent de fournir les meilleurs résultats qu'il nous a été donné de voir. Si l'on ajoute à cela un panneau de connectique complet (avec USB 3.0 et lecteur de cartes SD), et un prix raisonnable (moins de 80 euros), on obtient un modèle qui arrive à concurrencer une référence comme le NZXT H2, vendu un peu plus cher.

Ce boîtier n'est to^^^^ois pas exempt de reproches, et l'on regrette notamment l'absence de vis à main pour les cartes-filles. De même, le passage du câble USB 3.0 à l'arrière du boîtier représente selon nous un autre défaut, tout comme l'absence de système d'amortissement des disques durs. Les performances en refroidissement de ce boîtier sont également limitées, même le Silencio 550 n'est clairement pas un boîtier gamer. Reste que globalement, pour ceux qui possèdent une machine dotée de composants à la puissance raisonnable et qui recherchent avant tout le silence, le Silencio pourrait être un bon investissement.